La retraite se planifie… dès le début de votre carrière! Ce grand événement de la vie, qui ouvre le droit au repos mérité, double le champ qui peut être apprécié pour le temps libre… Cependant, la perte de revenus subie, en passant du salaire à la retraite, souvent très importante. C’est pourquoi il est recommandé d’anticiper bien en amont avec des investissements adaptés. S’il existe de nombreuses solutions, l’une d’entre elles est entièrement dédiée à l’épargne retraite : c’est le PER. Le Plan d’Epargne Retraite, créé par la loi PACTE, remplace progressivement les anciens produits d’épargne retraite, comme le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) pour les particuliers.

Le PER a trois formes : le PER individuel qui remplace le PERP et le contrat Madelin, le PER collectif qui remplace le PERCO, et le PER d’entreprise obligatoire qui remplace le contrat « article 83 ». Nous nous intéresserons ici au PER individuel, en divisant les caractéristiques et les performances, pour mettre en évidence tout l’intérêt de son héritage à long terme.

Le Plan d’Épargne Retraite, un produit d’épargne à long terme ouvrant droit à un capital ou une rente

Un PER est un outil d’épargne, ouvrant la possibilité, une fois à la retraite, à des versements en capital, des rentes (versements périodiques jusqu’au décès), ou une combinaison des deux. Bien que le produit soit spécialement destiné aux personnes actives, il peut être souscrit à tout âge et sans aucune condition professionnelle. A l’ouverture du PER, deux solutions s’offrent à l’épargnant, la gestion libre ou la gestion, qui comprennent respectivement :

Avec un intermédiaire financier, l’épargnant choisit alors, dans le cas de la gestion, de l’argent en euros ou un système de placement (système de sécurité, fixe ou dynamique), puis verse le montant qu’il souhaite (on parle de versements volontaires), fréquemment. ou en blocs. Et ceci sans paiement maximum.

La gestion des paiements est confiée à l’équipe de gestion, qui doit présenter l’épargnant lors de l’enregistrement des caractéristiques de risque et des stratégies de gestion des actifs. Ensuite, et pendant toute la durée de vie du produit, le gestionnaire est chargé de fournir des informations sur la performance de l’investissement, avec les déductions mentionnées notamment.

Les performances du contrat PER sur le marché, pour une situation donnée, toutes choses égales par ailleurs, peuvent être très différentes, tout comme le coût de l’argent (adhésion, abonnement) il est donc recommandé de comparer les PER pour faire le meilleur choix.

L’une des forces de l’investissement est liée à sa régularité et sa durée, surtout si le PER est ouvert tôt dans la vie. Car comme tout placement financier, il existe un lien fort entre la durée de détention des actifs et leur performance ! A noter qu’entre le versement du plan et le moment où l’épargnant prend sa retraite, l’épargnant peut demander à l’adhérent de changer de statut. On peut imaginer, sans enseignement et rien qu’en comparant le sujet, l’ouverture du PER soit à 30 ans dans un ciel fort, puis un passage à un ciel standard à 40 ans, puis un passage à un ciel plus sécurisé. à l’approche de la retraite.

Enfin, pour être complet sur le travail de cet accompagnement, notez que les anciens modèles d’épargne (PERP, Madelin, Préfon, sans fin) peuvent être changés en PER de personne.

Un cadre fiscal avantageux, pour un intérêt patrimonial qui se conçoit à long terme

Le montant payé sur le PER peut être déclaré dans un impôt sur le revenu distinct. Ces crédits (cumuls au cours de l’année) sont déduits du revenu imposable de l’épargnant ou de la famille concernée, dans la limite du plafond prévu par le législateur. Pour un salarié, ce plafond est actuellement égal à 10 % des revenus déduits des honoraires professionnels, soit une réduction moyenne de 32 909 euros. Pour un travailleur indépendant (artisan, entrepreneur, arts libéraux, chef d’entreprise, agriculteur), le plafond passe à 76 102 euros.

À Lire  Assurance auto - Pourquoi passer par un courtier en ligne ?

Nous veillons à noter que l’avantage fiscal n’est pas une réduction d’impôt ou un crédit d’impôt. Il s’agit d’une déduction effectuée sur le revenu imposable. C’est donc très avantageux car la part fiscale standard de l’épargnant est élevée.

Dans le cas où l’épargnant ne déduit pas l’argent du revenu imposable chaque année (s’il a peu ou pas de versement par exemple), l’avantage fiscal est accordé au moment de la sortie. Pour être complet sur le régime fiscal du Système Economique de la Retraite, la fin est close au décès de l’épargnant, avec des versements aux ayants droit désignés dans le contrat ou, à défaut, aux héritiers. Si une personne décède après l’âge de 70 ans, les droits de succession ne sont pas prélevés sur la partie des versements, dans la limite de 30 500 euros.

Des contreparties à avoir en tête

Du fait de ces importants avantages fiscaux, le capital est bloqué. Ce n’est donc pas un placement moyen pour gérer librement et avec force des actifs sur les marchés financiers, comme cela peut être un compte d’épargne ordinaire et un PEA, ou une petite assurance. Le PER a cette caractéristique importante de bloquer le capital, et ce jusqu’à la retraite.

Cependant, une certaine protection est prévue, qui permet de clôturer le PER par anticipation (avant la retraite, donc), en cas de maladie, décès du conjoint ou de PACS, surendettement ou cessation des droits à l’assurance chômage. Avoir une grande résidence contient aussi une raison valable, cela permet, si nécessaire, de prévoir une grosse somme d’argent pour les apports personnels tout en gérant les activités financières de la propriété.

En un mot…

Hormis certains cas particuliers (syndicat de vie ou achat d’une grande résidence), la constitution d’une épargne n’est pas accessible au souscripteur du PER. D’autre part, la subvention permet de bénéficier d’avantages fiscaux importants, avantages qui sont particulièrement avantageux dans le cas d’un contribuable qui est dans un taux d’imposition élevé (avec un revenu élevé, donc), et prêt à économiser beaucoup d’argent. argent. , dans les limites données. Un avantage fiscal qui séduit également les ménages de la classe moyenne qui souhaitent anticiper leur retraite bien à l’avance. Et cela tout en réalisant des investissements rentables. Le profit qui est dans le silence est concret.

Parmi les grandes familles de placements financiers (PEA, assurance-vie, SCPI, livret d’épargne…), le PER est le plus intéressant pour préparer sa retraite. Il est conçu dans ce sens.

Son atout réside également dans sa flexibilité à l’export. Une personne qui s’attend à perdre beaucoup d’argent à la retraite peut le compenser, en tout ou en partie, en versant des rentes. En revanche, verser de l’argent sous forme de capital peut avoir la priorité pour l’épargnant qui souhaite libérer un capital à ce moment de sa vie, pour un nouveau bien immobilier par exemple, ou pour réaliser enfin le métier de ses rêves…

Ce contenu est réalisé en partenariat avec Finance Héros. La rédaction de BFM Business n’a pas été impliquée dans la production de ce contenu.