publié

le 21/10/22 à 19:39, mis à jour le 23/10/22 à 15:51

Les glaciers de Tignes et des Deux-Alpes, qui souffrent encore, n’accueilleront pas les skieurs pour la saison de ski sur glacier cet automne.

Les skis restent un peu plus longtemps en cave cette saison. Pour la première fois depuis de nombreuses années, Tignes doit rompre avec la tradition et n’ouvrira pas la saison générale des sports d’hiver sur son glacier à la Toussaint. Pas étonnant, car le géant de La Grande Motte, point culminant du domaine skiable (3456 m), s’est étouffé cet été. « En réalité, nous avons cumulé les phénomènes climatiques défavorables, explique Frédéric Porte, le directeur de la station savoyarde. Chutes de neige inférieures à la moyenne l’hiver dernier ; un printemps doux; un été chaud. Les chutes de neige fin septembre ne suffisent pas. » Le 26 novembre, Tignes ouvre son domaine et la liaison avec le Val d’Isère voisin.

A lire aussiCe que la sobriété énergétique peut changer dans les stations de ski

Cette interruption fait suite à une série de skis d’été déjà perturbés par les effets du réchauffement climatique : la saison a été purement et simplement annulée à Val d’Isère, une première, et écourtée à Tignes et aux 2-Alpes. La station iséroise, qui devait débuter son ascension sur le glacier samedi 21 octobre, retarde également son ouverture faute d’enneigement suffisant. « Le rendez-vous est le 3 décembre », précise l’un des offices de tourisme.

À Lire  "Le marché des superyachts a été dopé par la pandémie de Covid-19"