Les entrepreneurs à la recherche d’un cadre sécurisé pour exercer leur activité d’indépendant sont susceptibles de se tourner vers le portage salarial. Restant totalement indépendants, ils bénéficient des mêmes droits sociaux que les salariés « classiques » de l’entreprise. Mais si certains métiers ne peuvent être exercés en tant que consultant, l’informatique et le réseau font partie des métiers parfaitement compatibles avec cette forme d’emploi hybride. Les avantages pour les professionnels qui l’adoptent sont nombreux.

Forte demande de compétences en informatique dans un monde en mutation

Depuis l’avènement d’internet et des nouvelles technologies, le monde change. Les produits et services des entreprises, leur organisation et leurs méthodes, mais aussi les habitudes et les attentes des clients particuliers et professionnels, ont considérablement évolué.

Développer et/ou utiliser des programmes informatiques ne suffit plus. Il faut s’adapter aux nouvelles réglementations nationales et européennes comme le RGPD, renforcer la protection des données et des transactions, mais aussi automatiser un maximum de tâches et favoriser le travail à distance et mobile. L’objectif : gagner en efficacité et en agilité en continu pour rester compétitif.

De ce fait, aujourd’hui chaque entreprise, quelle que soit sa taille, son secteur d’activité et son statut (public ou privé), doit se réinventer, opérer sa transition numérique et affirmer sa présence en ligne. Selon une étude réalisée conjointement par IDC France et Cegid cette année, plus de la moitié des PME (53%) ont amorcé le changement et cette proportion monte à 70% pour les plus grandes entreprises.

Succès croissant du portage salarial face aux contraintes du recrutement

Mener une transformation aussi profonde qui touche tous les départements en interne nécessite des compétences spécifiques. Cependant, la plupart des entreprises ne disposent pas de spécialistes dans leurs équipes capables de mettre en œuvre avec succès les améliorations nécessaires. De plus, le recrutement d’un expert en CDI ou en CDD est non seulement long, mais aussi coûteux et lourd sur le plan administratif.

Tous ces freins incitent les entreprises à confier la gestion de leur métamorphose à des prestataires externes pour répondre à un besoin précis et ponctuel. Pour avoir accès à un professionnel qualifié, expérimenté et sérieux, et pour s’assurer la coopération, ils privilégient les consultants en TI qui pratiquent le transport de salaire. L’existence de plateformes dédiées facilite leurs recherches et leur apporte un surcroît de sécurité bienvenu.

L’offre est encore plus large, car de plus en plus d’acteurs du secteur se spécialisent dans les métiers de l’informatique et du numérique, conscients de l’explosion de la demande des entreprises dans ce domaine. De nombreux salariés se sont également reconvertis dans le travail indépendant, notamment depuis la pandémie de Covid-19, qui leur a donné un certain goût pour la liberté et (re)éveillé une recherche de sens au travail.

À Lire  Cautioneo lance GLI 100% digital

Les métiers de l’IT les plus demandés en portage salarial

Contrairement aux professions réglementées, aux services à la personne et aux activités d’achat et de vente de biens physiques, les professions liées aux nouvelles technologies et au réseau sont compatibles avec le statut de salarié déporté. C’est le cas pour :

En plus de leurs compétences techniques, les freelances informatiques sont capables de travailler de manière autonome ou au sein d’une équipe pluridisciplinaire. A l’écoute des problématiques et des exigences de l’entreprise cliente, ils sont capables de les traduire en propositions de solutions, qu’ils mettent en œuvre avec un professionnalisme irréprochable. Possédant un grand sens de l’organisation, ils sont capables de travailler rapidement pour obtenir les résultats escomptés ou gérer des difficultés imprévues.

Les avantages du portage salarial pour les professionnels de l’IT

En choisissant une masse salariale, les professionnels de l’informatique sont totalement libres dans le choix de leurs clients, de leurs missions, de leur organisation personnelle et du montant de leurs honoraires. En parallèle, ils peuvent prétendre à une couverture sociale complète, qui comprend : assurance maladie, complément d’entreprise, congés maladie, allocations familiales, cotisations retraite, assurance chômage, compte formation professionnelle, congés payés.

En outre, la société de transport prend en charge toutes les tâches administratives, à commencer par la rédaction des contrats, en passant par la facturation des prestations, l’encaissement du client, les déclarations fiscales et sociales, le paiement des cotisations sociales obligatoires. , établissement de salaire pour le salarié porté. . Au lieu de cela, elle paie des frais administratifs qui correspondent à un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par cette dernière. Selon l’étendue des services qu’elle propose, le taux de ces frais varie entre 5% et 15%.

Le consultant peut ainsi se consacrer pleinement à ses missions. C’est aussi un argument attractif pour les entreprises clientes. Concentré sur le projet qui lui est confié, le professionnel engagé est plus efficace, plus rapide, plus réactif. Enfin, l’ampleur de la demande promet aux informaticiens des tâches fréquentes et variées, avec à la clé un turnover supérieur à un salaire mensuel dans une entreprise, surtout pour ceux qui ont des compétences rares ou spécialisées.

Ce contenu a été produit en partenariat avec ITG. Les éditeurs de BFMTV n’ont pas participé à la production de ce contenu.