Idéale pour préparer sa retraite

Les sommes de la retraite de base et de la retraite complémentaire ne permettant plus une retraite sereine, le plan d’épargne-pension est une bonne solution pour une retraite parfaite. De plus, avec les réformes conduisant à une baisse progressive des pensions de retraite, il est important d’avoir un plan B.

Le PER intervient au même titre que votre assurance-vie et vous permet d’épargner pour assurer votre vieillesse. Ainsi, le plan d’épargne retraite vous permet d’anticiper la fin de votre carrière ainsi que la baisse de vos revenus mensuels. Utilisez cette comparaison PER pour trouver le meilleur plan.

Le PER vous offre plusieurs options au moment de votre retraite. Vous avez le choix entre un versement en capital ou en rente viagère. Cela signifie que vous pouvez posséder tous vos fonds immédiatement ou les recevoir chaque mois sous la forme d’une rente mensuelle.

Une réduction d’impôts

Une adhésion au PER vous permet de réduire votre impôt. Si vous exercez toujours, vos revenus mensuels sont élevés, alors vos impôts ne sont clairement pas inférieurs. Cependant, en effectuant des versements PER, les sommes versées seront déduites de votre revenu imposable. Grâce à ce mécanisme, plus vous payez d’impôts, plus vous bénéficiez des réductions en mettant vos revenus dans le PER.

Quelle fiscalité à la sortie de votre PER ?

Il est vrai qu’une souscription au PER vous permet de réduire vos impôts. Mais sachez que c’est le résultat d’un choix. C’est à vous de décider si une déduction fiscale est effectuée sur vos versements. En cas d’opposition, vous pouvez bénéficier d’une imposition beaucoup plus souple à la fin de votre cotisation. Si vous optez pour une sortie de capitaux, vous ne paierez aucun impôt ni autres charges sociales. Ceux-ci sont déduits de vos gains. Quant au retrait dans la rente viagère, il est taxé. En effet, les impôts (impôts et sécurité sociale) sont à nouveau déduits comme pour vos revenus mensuels.

À Lire  Ai-je besoin d'une assurance maladie pour étudier à l'étranger ?

Les avantages en cas de décès

Le PER vous permet également de bénéficier de la fiscalité de l’assurance-vie. En effet, s’il advient que l’épargnant décède avant d’atteindre la fin de sa carrière, il bénéficiera de l’avantage fiscal comme pour l’assurance-vie, surtout s’il s’est inscrit auprès d’un assureur. Si l’épargnant décède avant l’âge de 70 ans, il ne peut pas bénéficier des droits de succession. Toutefois, le régime d’épargne-retraite s’ajoute à la prime d’assurance-vie. Si le souscripteur décède après 70 ans, le PER est considéré différemment. Elle est versée sur les primes d’assurance-vie versées à cet effet.

Ainsi, en souscrivant au plan d’épargne-pension, vous bénéficiez d’une sortie souple, d’une fiscalité avantageuse (déduction des versements et non-imposition des bénéfices réalisés) et d’une retraite heureuse. D’autres avantages sont la personnalisation de votre gestion des contrats. Sans oublier que vous pouvez transférer tous vos anciens contrats vers le nouveau sans exiger un paiement annuel minimum.

Les différents types de plans d’épargne retraite

Vous avez d’abord le PER individuel qui est un contrat piloté par des paiements gratuits. La souscription se fait auprès d’une assurance ou d’un organisme financier. Vous pouvez transférer vos anciens contrats vers votre PER individuel.

Le PER d’entreprise collective, quant à lui, est ouvert à tous les salariés d’une entreprise, sauf qu’il n’est pas obligatoire. Il vient remplacer le PERCO. En tant qu’entreprise, vous pouvez proposer à vos salariés le PER collectif d’entreprise, même si vous n’avez pas mis en place de plan d’épargne entreprise. Il est possible de déterminer les conditions de l’adhésion elle-même.

Le PER entreprise obligatoire est ouvert à tous les salariés d’une entreprise. C’est un contrat qui prend fin à l’âge de la retraite, tout comme le PER de l’entreprise collective. Les paiements sont effectués selon une gestion contrôlée.