Le village de l’emploi face aux enjeux du big data

Si la révolution des données numériques n’est pas nouvelle, le big data soulève des enjeux majeurs. Le volume exponentiel de données à traiter est, en effet, gigantesque et pose de nombreuses questions aux professionnels de tous secteurs. Outre l’exploitation de ces mégadonnées dans de nombreuses activités professionnelles, se pose le problème de leur sécurité, de leur cadre juridique et de leur analyse. Face à ces enjeux pour les professionnels et les entreprises, les formations à la gestion des données se multiplient. Afin de répondre aux besoins des entreprises en data managers, le village de l’emploi propose des formations certifiantes dans les domaines des technologies de l’information (IT). Apparue en 1997, la notion de big data a évolué au fil des technologies numériques et des technologies de l’information. Dans les années 2000, les réseaux sociaux ont joué un rôle majeur dans l’explosion de l’exploitation des données et de l’information. Le volume à traiter aujourd’hui est tel qu’une gestion spécifique doit impérativement être mise en place.

Les 3 V du volume, de la vitesse et de la variété constituent l’architecture du big data, selon le concept proposé par Doug Laney en 2001. Il est aujourd’hui impossible de traiter cet énorme flux de données et de l’exploiter à travers des outils conventionnels. . C’est pourquoi la gestion des données a été introduite pour relever ces grands défis. Contrairement à il y a quelques années, le big data ne concerne aujourd’hui que quelques secteurs spécialisés comme les instituts de sondage, l’industrie pharmaceutique ou les banques et assurances. Ces big data sont aujourd’hui présentes dans tous les secteurs et concernent tous les métiers. Le e-commerce, les statistiques, l’industrie, le marketing et bien d’autres métiers sont confrontés aux défis du big data. Cette exploitation des données, leur nature diverse, le volume à traiter et leur analyse, sont devenues encore plus complexes avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, des statistiques prédictives et de l’Internet des objets (IoT). Selon une étude approfondie de Research and Markets, le marché mondial du big data représenterait près de 156 milliards de dollars d’ici 2026 et selon l’International Data Corporation, chaque individu génère 1,7 Mo de données par seconde. De même, selon le McKinsey Global Institute, le volume de données mondiales double tous les trois ans. Avec plus de 40 zettaoctets (40 billions d’octets) d’informations échangées chaque année, la gestion des données fait face à des défis majeurs en matière de stratégie d’information.

La règle des 3 V pour le data manager

L’analyse du big data vise donc à améliorer la stratégie marketing et commerciale des entreprises, optimiser les ventes, réduire les coûts logistiques, préserver la relation client et mener des activités de veille concurrentielle. Essentielle pour le processus décisionnel et pour la compétitivité des professionnels, la gestion des données est génératrice de valeur ajoutée. La vélocité, la véracité, la valeur et la visualisation complètent la règle des 3V, et de nombreuses autres méthodologies ont été ajoutées au fil des ans. La gestion des données reste principalement intéressée par l’intelligence économique, c’est-à-dire l’intelligence économique et la volonté d’ajouter de la valeur au traitement des données. La gestion des données reste ainsi à mi-chemin entre une activité purement technique et une analyse orientée marketing. Le gestionnaire de données doit savoir exploiter des données structurées, non structurées et semi-structurées. Le big data structuré est constitué de données numériques fixes, essentiellement traitées par l’intelligence artificielle. Les mégadonnées non structurées sont constituées de données ouvertes provenant de diverses sources telles que les réseaux sociaux. Les mégadonnées semi-structurées sont des données provenant des journaux de serveur. La maîtrise de SQL est donc essentielle pour le data manager, qui va extraire des bases de données relationnelles à partir de données structurées.

La fonction de data manager au centre de l’information

Essentielle dans le processus décisionnel des managers, la gestion des données répond à des besoins urgents. Pour exploiter au mieux les ressources numériques et la quantité gigantesque d’informations, le data manager s’est doté d’outils innovants. La fonction d’un data manager est donc d’archiver et d’organiser les données et de rationaliser leur collecte au sein de l’entreprise. Le spécialiste est responsable du développement de l’infrastructure nécessaire à la gestion du cycle de vie de l’information. Son rôle essentiel est d’assurer la circulation et la diffusion pérenne des informations et des données au sein de l’entreprise, mais aussi auprès des tiers, clients et collaborateurs. Visant un domaine pluridisciplinaire, la gestion des données inclut donc dans son périmètre la statistique, le marketing et le data mining. La notion d’intelligence économique est essentielle dans l’exercice du métier de data manager. Le professionnel doit également réglementer la sécurité et le cryptage des données collectées par son entreprise. En effet, le traitement des informations doit être confidentiel et les informations sensibles doivent être protégées à tout prix. Pour cela et afin de se protéger contre les cyberattaques, le gestionnaire de données gère la politique de confidentialité et d’utilisation de toutes les données. Une visibilité optimale des données garantit aux utilisateurs de meilleures requêtes, et une bonne gestion des ressources se traduit par une meilleure productivité pour les employés et les travailleurs.

Les missions essentielles du data manager sont les suivantes :

La gestion de bases de données étant le cœur de métier de la gestion des données, le data manager doit avoir des compétences techniques évidentes. En plus de maîtriser les langages de requête tels que les langages de programmation SQL et Python ou R, le spécialiste doit acquérir des connaissances en marketing et en stratégie commerciale. Le traitement de l’information et l’exploitation des données font partie de ses compétences fondamentales, tout comme les mathématiques appliquées et l’étude des statistiques. Le data manager est en effet amené à travailler en équipe et doit savoir gérer du personnel et déléguer des tâches. Avec une gestion des données spécifique aux besoins de l’entreprise, le data manager doit savoir exploiter ces données pour les rendre disponibles et accessibles à l’ensemble du personnel. De même, les utilisateurs doivent avoir accès à des informations fiables, sécurisées et facilement exploitables. Une bonne gouvernance des données dans la gestion des données signifie se conformer aux éléments suivants :

À Lire  École Polytechnique Executive Education : offre une formation professionnelle de haut niveau en Data Science

Une formation d’ingénieur de niveau Bac + 5 est requise pour devenir data manager.Divers masters sont alors proposés, comme celui du traitement de l’information et de l’exploitation des données, des mathématiques et statistiques appliquées ou encore la spécialisation en statistique et gestion des données. Au cœur de la stratégie d’une entreprise, la gestion des données doit anticiper les évolutions du métier et identifier les besoins des professionnels. Le spécialiste doit collecter et enrichir les bases de données et les analyser en détail. L’extraction d’informations permet donc de générer des statistiques et d’établir une stratégie commerciale. Les données de l’enquête sont l’occasion d’affiner cette stratégie et de faire rapport à divers gestionnaires d’autres industries. Ces rapports s’adressent principalement aux analystes et aux data scientists. En veillant à ce que le flux de données soit utilisable et surtout réutilisable, la gestion des données s’attache à assurer sa conformité avec la réglementation en vigueur.

La législation RGBD (Règlement général sur la protection des données) concerne notamment directement le traitement des données personnelles dans toute l’Union européenne. Adoptée et promulguée en avril 2016, cette RGBD fait partie intégrante des plans de gestion des données. La gestion des données de référence, également appelée gestion des données de référence (GDR), regroupe les outils nécessaires pour stocker, gérer et diffuser les données de référence d’une entreprise. Ce MDM centralise ensuite toutes les données en un seul endroit, afin qu’elles soient accessibles et sécurisées dans toute l’entreprise. Un lac de données ou un entrepôt de données peut donc être mis en place dans un espace logique, physique ou cloud. En garantissant un référentiel unique, le MDM permet également un gain de temps et de ressources considérable. Cette solution maintient constante la qualité de la gouvernance des données et garantit sa traçabilité. Car souvent les professionnels sont confrontés au problème des silos de données, c’est-à-dire toutes les informations qui ne sont pas reliées entre elles, isolées ou déconnectées ; MDM résout ce problème. Les données clients notamment, celles des fournisseurs ou des salariés sont rationalisées et plus facilement exploitables.

Le profil type du data manager pour le village de l’emploi

La maîtrise de l’intelligence économique reste essentielle dans la formation des data managers. L’intelligence économique est donc enseignée dans la plupart des formations en gestion de données, y compris celles destinées aux profils technico-scientifiques des villages métiers. Le profil type du futur data manager doit donc maîtriser l’ingénierie informatique, les statistiques, les algorithmes et le marketing. La connaissance des systèmes de gestion de bases de données est essentielle, en utilisant les solutions Apache, DB2, Microsoft SQL Server ou Mongo DB et autres. Les solutions de bases de données sont à la base de la gestion des données, notamment au travers des langages de requêtes et des frameworks sous SQL et Hadoop, Kafka ou Spark. La gestion des données implique également la maîtrise du logiciel SAS (logiciel et solution analytique) ainsi que la gestion de projet en Scrum et SAFe. Si votre formation en gestion des données requiert idéalement un Bac+5 en statistique et informatique ou en gestion des données et traitement de l’information, certains employeurs recrutent dès un Bac+3.Un DUT en Statistique et Business Intelligence sert de tremplin vers différents Masters.

Les diplômes d’ingénieurs spécialisés en gestion des données, en traitement de l’information et en exploitation des données offrent une formation efficace à la gestion des données. Village de l’emploi propose des stages courts de 2 à 9 mois pour intégrer une entreprise partenaire. Destiné à accueillir des étudiants de Bac+3 à Bac+5, le programme Village de l’Emploi est axé sur la pratique. Le data manager définit les données de référence et réalise des questionnaires et des entretiens. Initier une politique de collecte d’informations et d’utilisation des données au sein de votre entreprise. Le praticien formule ces données sous forme d’indicateur de suivi de performance ou KPI. Créer des tableaux de bord et développer des modèles prédictifs et statistiques. Enfin, ce dernier interprète les résultats et les transmet au personnel concerné.

Afin de développer leurs compétences pour devenir data manager, le village emploi vise à former de futurs experts en data management. Spécialisée dans les technologies de l’information, la formation proposée s’adresse à tous types de profils souhaitant acquérir un savoir-faire et des compétences en gestion de données.

Le Data Management, un secteur en pleine expansion

Les technologies évoluent d’année en année et certains métiers doivent faire face à ces changements en les anticipant. Avec l’avènement d’Internet, de nouveaux métiers sont apparus. Aujourd’hui le Data Management est devenu incontournable pour les entreprises qui traitent de plus en plus de données. Savoir gérer ces données est extrêmement important. Toutes les entreprises créent et collectent toutes sortes de données qui doivent être organisées et exploitées au mieux de leurs capacités.

Dans la gestion des données, vous pouvez utiliser de nombreux outils. D’où l’intérêt d’une formation en Data Management. Les données, lorsqu’elles sont utilisées correctement, sont une ressource vitale pour les entreprises. La gestion des données nécessite des compétences et des connaissances très spécifiques que seul un professionnel est capable de maîtriser.

La gestion des données est un domaine relativement large qui comprend, entre autres, le Data Scientist, le Data Architect, le Data Analyst ou encore le Data Modeler. Tous ces rôles sont destinés à gérer et à exploiter les données afin que les entreprises puissent tirer pleinement parti de ces ressources. La formation en Data Management n’est pas seulement un moyen d’acquérir de nouvelles compétences, c’est une formation précieuse, notamment pour les jeunes qui entrent dans le monde du travail. De nos jours, il est indispensable d’être bien armé et surtout d’être au courant de l’évolution des nouvelles technologies.

Le Village de l’Emploi travaille à réduire le taux de chômage des jeunes en proposant des formations utiles et intéressantes. La formation en gestion des données dispensée par le Villaggio del Lavoro offre aux jeunes la possibilité de se former dans un secteur de plus en plus demandé par les entreprises. De nombreux emplois peuvent découler d’une formation en gestion de données. D’autant que le Village de l’Emploi compte de nombreux partenaires pour permettre aux jeunes diplômés de trouver rapidement un emploi. Une formation en Data Management vous permet de démarrer une belle carrière professionnelle dans un secteur en plein essor.