Le projet de captive de réassurance revient dans le projet de loi de finances 2023, après l’adoption de deux amendements présentés le 17 novembre au Senedd vendredi.

Le sine die a été officiellement reporté, que l’on croyait enterré depuis le retrait brutal de l’amendement déposé par le gouvernement en octobre dernier. Les déclarations du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, lundi 17 octobre à l’Assemblée nationale laissaient peu d’espoir pour le projet de captives de réassurance à l’image de la France :

Cet article est réservé aux abonnés de L’Argus de l’assurance

Soutenir le journalisme spécialisé.

Déjà inscrit?

Connexion

À Lire  Véhicules saisis, excès de vitesse, incendie, vol de carburant... Cher faits en bref