Pourquoi les Français prennent-ils leur retraite ? C’est la question à laquelle répond l’enquête « Motivation à la retraite » de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES). Mardi 19 juillet, elle a publié les résultats détaillés de son enquête, auprès de 5 500 personnes interrogées par téléphone entre février et mai 2021 et qui ont pris leur retraite entre juillet 2019 et juin 2020.

Une partie des conclusions a été publiée en décembre 2021. Cette nouvelle publication vise à élaborer les principaux résultats selon différentes caractéristiques : sexe, catégories socioprofessionnelles, situation avant la retraite, etc.

61 ans, âge de départ souhaité par les Français

L’étude s’est d’abord concentrée sur les souhaits des nouveaux retraités concernant l’âge légal de départ à la retraite. Si les Français ont en moyenne 62 ans et 5 mois, ils considèrent en moyenne 61 ans comme l’âge idéal pour partir à la retraite.

Par exemple, 73% des personnes interrogées ont déclaré l’avoir pris « le plus tôt possible ». Cependant, ce chiffre varie selon la situation professionnelle des répondants avant leur départ : pour les chômeurs, il était de 87 %. De même, 85% des salariés et 79% des salariés déclarent partir le plus tôt possible contre seulement 58% des managers.

Les principales raisons des départs à la retraite

Trois des motifs se démarquent. D’abord, « pour huit Français sur dix, profiter le plus longtemps possible de sa retraite reste la principale motivation pour partir », indique le rapport. Les deux autres raisons les plus fréquemment citées sont « atteindre l’âge minimum légal » et « bénéficier du taux plein ».

À Lire  Abonnement à la vaccination : en France, validité, schéma complet

35% d’entre eux citent une raison liée à un problème de santé comme « rendre le travail difficile ». Mais là aussi, le chiffre varie selon la situation professionnelle : pour les nouveaux retraités qui sont en emploi au moment du départ, les problèmes de santé ne motivent que 27 % des départs, contre 57 % pour les chômeurs.

Enfin, en moyenne, moins de 20 % des Français citent des obligations familiales comme motif de départ. Cependant, l’argument est toujours plus avancé par les femmes que par les hommes (29% contre 15%).

Travailler plus longtemps pour gagner plus…

Pour les personnes qui ont prolongé leur activité professionnelle au-delà de l’âge légal, on trouve surtout des arguments financiers : près de 70 % d’entre eux évoquent le souhait d’augmenter leur future retraite, ainsi que ceux qui souhaitent conserver leur salaire encore quelques années. Les deux tiers d’entre eux mentionnent également l’intérêt pour leur emploi et de bonnes conditions de travail.

En revanche, pour les personnes qui ont quitté le monde du travail auparavant, la retraite est souvent liée à des problèmes de santé ou à un licenciement (38%).

Connaissance des dispositifs

Le rapport s’interroge également sur le niveau d’information reçu par les répondants : 76 % d’entre eux se disent satisfaits. En effet, 74 % des nouveaux retraités déclarent connaître la notion de taux plein. En revanche, les termes « remise » et « majoration » sont moins connus : respectivement 33% et 42% déclarent n’en avoir jamais entendu parler.