Par

Mes Photos B. par

My B. Publié le 27 septembre 2022 17:52

Pianovins, c’est le nom du petit restaurant de Paris 11e où l’on aime s’attabler en toute intimité. Belle cuisine française faite dans les règles de l’art, bon vin et accueil aux petits oignons, ça a de quoi nous séduire.

A deux pas de la Bastille, au 46 rue Trousseau dans le 11ème arrondissement, nous allons découvrir Pianovins, ce restaurant a été ouvert en 2018 par un duo qui a travaillé pendant près de 25 ans avec Guy Savoy. Au piano, on retrouve Michel Roncière qui aime nous régaler de ses bons plats de gastronomie et de vin français, laissant place à Éric Mancio qui file en salle, distillant bonne humeur et bons conseils sur les bons crus d’ici et d’ailleurs.

Chez Pianovins, on aime la bonne cuisine, bien préparée, avec les bonnes cuissons et les bons produits de saison. Le chef change régulièrement sa carte en fonction des produits du moment.

L’endroit se situe entre un bistrot de quartier et un restaurant gastronomique. Forcément, avec tant d’années chez Guy Savoy, on retrouve certains codes de la haute cuisine comme les amuse-bouche servis en début de repas et les différents services. Tout est fait maison, les deux amis proposent donc une carte qui se veut courte. Votre choix au départ est de choisir entre un menu 4 plats le midi ou 5 ou 7 le soir. Faire une entrée-dessert bistronomique pour 37 € sans lésiner sur la qualité des produits ni sur le service, voilà ce qui vous attend.

À Lire  Nominations chez Bouygues, Ausy, Heineken, Amafi et l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées

Pour ce début d’automne, lors de notre visite, nous avons pu découvrir en amuse-bouche, un excellent velouté de butternut pour bien commencer.

Ajoutez ensuite la crème de coquillages au bon goût iodé qui nous transporte vers le bord de mer, avec son émietté de chair de crabe et de coquillages et ses coques fraîches de Paimpol, le tout saupoudré de quelques herbes pour parfaire l’assiette.

On continue avec les moules de Bouchot poêlées du Mont Saint-Michel accompagnées de girolles et jus émulsionné.

Le 3ème service nous proposait du lieu jaune de Bretagne cuisiné selon les règles du métier. Le citron vert et la chicorée fondent en bouche, on passe un bon moment.

En bons parisiens, vous ne pouvez pas manquer l’assiette de fromages d’Alexandre, le Maître Fromager. De quoi finir le repas avec un bon verre de vin.

Enfin, place au dessert, fondant à l’ananas rôti aux épices, miel et fruits secs pour une finale légère.

Vous l’aurez compris, il s’agit assurément d’un bon plan restauration, garantie de vivre un merveilleux moment de gastronomie dans un cadre décontracté et chaleureux. Chez Pianovins, fini les plats clinquants, on aime les bons jus, la bonne cuisine et les produits frais. De bons plats et du bon vin, pas de chichi, que veulent les gens ?

Attention, le restaurant n’est pas très grand, pensez donc à commander afin de ne pas vous retrouver dans l’eau.