Un vélo, une tente et tout ce dont vous avez besoin en affaires. Nathan Pigourier, alias Nath en roue libre, 29 ans, a commencé le vélo en 2019. « Cela fait suite à une expérience professionnelle qui ne me convenait pas », explique-t-il.

Originaire du Gard, il a ensuite commencé ses pérégrinations en France jusqu’à ce qu’il achève un périple de 5 000 kilomètres jusqu’au Cap Nord, en Norvège, l’hiver dernier. « Un voyage extraordinaire dans tous les sens, dans le but de récolter des fonds pour la recherche contre la sclérose en plaques. J’avais rencontré une personne atteinte de cette maladie lors de mon premier voyage », raconte-t-il.

Car à chaque fois sa façon de voyager est la même : il fait du porte à porte pour demander aux locaux l’autorisation de planter sa tente. « C’est tout ce que je demande. C’est comme ça qu’il rencontre les gens. Ces voyages m’apprennent aussi beaucoup sur moi-même, mon mental et ma persévérance », avoue-t-il.

Pour lui, se déplacer à vélo est le meilleur compromis : « La marche est très lente, il faut beaucoup de temps pour parcourir de longues distances. La voiture n’a pas d’importance. Le vélo c’est juste parfait, tu peux t’arrêter quand tu veux, c’est la liberté totale », dit-il.

Entre deux voyages, Nathan Pigourier écrit des livres pour raconter ses voyages à vélo avec une dose d’humour. « La France à dos de vélo » et « Grain de selle » sont disponibles. Il est aussi très actif sur les réseaux sociaux.

À Lire  Le frère de Charlbi Dean qualifie d'"absurdes" les rumeurs sur la mort subite de l'actrice