Partir en vacances, c’est profiter d’un moment de détente et de bien-être. Alors forcément, que l’on parte en couple ou en solo, l’idée de s’amuser loin de chez soi est tentante ! Alors pourquoi ne pas emmener votre sextoy en vacances ? L’idée peut sembler évidente, mais elle demande en réalité un minimum de précautions, surtout si vous ne voulez pas que votre précieux jouet soit exposé aux regards de tout le monde lors du contrôle des bagages.

Sextoy en soute : les précautions à prendre

Marie Comacle, fondatrice de Puissant – marque de sextoys engagée pour le plaisir féminin – donne quelques recommandations pour bien voyager avec un sextoy :

Ces précautions faciles à mettre en place devraient vous permettre d’emporter un objet de plaisir en vacances sans problème, même s’il est plutôt recommandé d’opter pour des mini-sextoys plutôt qu’un jouet coquin plus… volumineux.

Prendre l’avion avec un sextoy, c’est possible ?

Pour économiser de l’argent, certaines personnes décident de se passer de bagages enregistrés. Peut-on voyager avec un gode ou un vibromasseur dans son sac à main ou dans sa valise cabine ? La réponse est oui. Les précautions sont les mêmes que pour les sextoys en bagage en soute, avec un conseil supplémentaire : privilégier les jouets sans métal ou ayant des formes pouvant ressembler à des armes (vibromasseurs à balles, menottes, etc.) et privilégier le caoutchouc.

Sachez également que si vos bagages doivent être fouillés, vous pouvez demander qu’ils soient fouillés à distance pour éviter les regards indiscrets des autres voyageurs. Cependant, assurez-vous d’être honnête si un douanier vous demande quel est l’objet étrange apparaissant sur la radiographie. Un mensonge pourrait vous empêcher d’embarquer.

À Lire  "Destiny : The Winx Saga" saison 2 : Netflix confirme la date de sortie

Quels sont les pays qui interdisent les sextoys ?

Deuxième point essentiel à savoir : les sextoys sont tout simplement illégaux dans certains pays, voire dans certains états si vous décidez d’aller aux États-Unis. C’est notamment le cas pour :

Vous risquez, au mieux, de les voir définitivement confisqués, au pire de passer quelques heures assez désagréables avec un douanier local… Et même avec une amende, dans certains cas. Veillez donc à consulter les règles en vigueur dans votre pays de destination, afin d’éviter tout problème. Vous pouvez aussi demander à votre voyagiste ou à votre compagnie aérienne, mais ils ne sont peut-être pas au courant de ces situations très particulières…