En 2020, lorsque la question de la mise en œuvre des nouvelles normes WLTP s’est posée, Peter Kuss a eu l’idée d’une Car Policy en ligne. Entretien avec le fondateur de la société de conseil en management Esalys.

C’est en 2008, après seize ans de carrière professionnelle chez LLD spécialiste LeasePlan, que Peter Kuss fonde Esalys avec un seul objectif : « aider les entreprises à faire des économies ». Et sur de nombreux sujets, des frais bancaires aux frais généraux, en passant par les assurances, l’énergie, les télécommunications, les impôts locaux, les cotisations sociales, l’optimisation de la retraite ou encore la flotte. Une bonne gestion de la mobilité de vos collaborateurs peut réellement entraîner une réduction des coûts et des coûts logistiques.

Solution sur-mesure

Fort d’une expertise dans le monde automobile, et notamment dans les flottes de véhicules, Peter Kuss a donc décidé, avec ses équipes, de proposer le service en ligne complémentaire Car Policy. « Cela a vraiment sa place dans le contexte actuel, les modèles très variables proposés par les constructeurs, avec des quotas d’émission de CO2 à respecter, l’évolution des conditions commerciales, les hausses de carburant ou les changements de fiscalité », note le président-fondateur d’Esalys.

Téléchargeable sur mobile et entièrement personnalisable selon les souhaits de l’entreprise, cette car policy en ligne d’Esalys s’adresse avant tout aux loueurs et aux multimarques. Il permet notamment de valider une sélection préalable dans la liste des véhicules auxquels les conducteurs ont droit. « Si l’entreprise le demande, nous pouvons également ajouter des fonctions qui aident, par exemple, le conducteur à savoir s’il peut pratiquer la conduite accompagné de son véhicule officiel. Notre Car Policy en ligne offre également la possibilité de choisir les dimensions du véhicule en fonction des restrictions de stationnement », précise le président d’Esalys.

À Lire  Assurance auto : pourquoi le pay as you drive stagne

Un projet en co-construction

Afin d’établir ce portail, créé selon la mesure de chaque client, il est nécessaire de poser des bases solides et prédéterminées. « C’est pourquoi nous travaillons sur une première phase d’analyse pour comprendre ce qui se passe à l’intérieur de l’entreprise avant de passer à la phase de préconisations liées à la constitution d’une car policy en ligne. Au-delà de la phase de concertation, nous souhaitons accompagner le changement », explique Peter Kuss.

Par ailleurs, en reprenant la gestion indépendante de toute la partie administrative et même en rachetant le nom de domaine du site Car Policy, Esalys prévoit également (pour la formule Premium) d’associer certains salariés/chauffeurs au développement de cette plateforme, si l’entreprise le souhaite. vœux.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°280 du magazine L’Automobile & L’Entreprise