Si vous avez plusieurs contrats d’épargne retraite, comme le Perp, le Perco ou le Madelin, sachez que vous pouvez les regrouper dans un même contrat, le PER. L’opération peut être réalisée à partir du 1er octobre 2019, et votre compagnie d’assurance est dans l’obligation de poursuivre le transfert.

Depuis le 1er octobre 2019, la loi Pacte permet de regrouper tous les contrats d’épargne retraite (individuels ou collectifs) en un seul produit, appelé Plan d’Epargne Retraite (PER). Son but est de consolider l’épargne-retraite. Si vous le souhaitez, il est donc possible de fusionner les rémunérations dont vous disposez dans votre contrat Perp ou Madelin dans un PER. En théorie, les étapes pour atteindre la « portabilité totale » sont simples. Cependant, des frais de transfert peuvent s’appliquer au cas par cas.

Découvrez nos droits d’entrée PER gratuits

Quels produits d’épargne retraite puis-je transférer ?

Si vous avez ouvert un produit d’épargne retraite avant le 1er octobre 2019, vous pouvez tout à fait demander un transfert vers un PER. C’est le cas des produits suivants : plan d’épargne retraite individuel (Perp), contrat Madelin, Préfon, plan d’épargne retraite collectif (Perco), retraite mutuelle complémentaire (Corem), retraite complémentaire des hospitaliers (CRH) ou contrat article 83.

Des frais de transfert peuvent s’appliquer, mais ils sont plafonnés à 5 % de l’épargne accumulée. Mieux encore, si vous possédez le produit depuis plus de 10 ans, aucun frais de transfert ne peut s’appliquer. Si vous avez un PER de moins de 5 ans et que vous souhaitez passer à un autre géré par un concurrent, la limite de frais est ici de 1% de l’économie. Dès que le PER atteint 5 ans de détention, les transferts sont libres.

À Lire  Automobile : L'achat de pièces détachées d'occasion est encouragé par les assureurs

Comment ça marche ?

Pour regrouper vos anciens contrats retraite dans un même produit, deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez contacter votre assurance ou la banque avec laquelle vous avez contracté et demander un virement, ils sont tenus de le faire. Dans ce cas, il est conseillé de le faire par courrier recommandé, en indiquant le nom de la nouvelle institution à laquelle vous comptez transférer l’épargne.

Vous pouvez également contacter directement l’organisme que vous envisagez de faire un PERE. Concrètement, comme l’explique le site d’information Moneyvox : « l’établissement remplira la « demande de virement », sur papier ou en ligne. Ce document comprend la souscription au nouveau PER, le bulletin de versement et le ‘bulletin de transfert’, qui contient des informations détaillées sur votre épargne retraite. C’est notamment le cas de Meilleurtaux Placement qui vous aide dans votre transfert pour vous faciliter la tâche !

Des délais encore trop longs pour certains

Choisissez l’un ou l’autre, les délais de transfert effectif peuvent être plus longs. Selon plusieurs courtiers interrogés par MoneyVox, ces derniers sont parfois contraints d’accélérer le processus de redémarrage de l’établissement sortant pour les clients. La durée de l’opération est généralement comprise entre 2 et 4 mois. Selon le code des assurances, le délai de cession d’un ancien contrat Perp, Madelin ou d’un autre PER Préfon et Corem est de 4 mois maximum (y compris le délai pour le client de refuser la cession). Or, selon des déclarations anonymes de plusieurs assureurs, certains transferts prendraient jusqu’à un an.

Cependant, selon Bercy, une amélioration s’annonce : « Afin de faciliter les transferts, les fédérations professionnelles (France Assureurs, FBF, AFTI et AFG) ont établi un document de transfert, qui est destiné à être utilisé pour le PER. transferts ». Une affaire à suivre.

Découvrez nos droits d’entrée PER gratuits