Saint-Chamond TPE, spécialisée dans la vente de sous-vêtements en coton bio dont nous vous parlions à l’été 2021, continue d’innover. Toujours dans le même esprit. Après avoir lancé, comme beaucoup d’autres depuis, des culottes menstruelles qu’elle a conçues elle-même, proposées comme alternative aux protections jetables, Peau-Ethique poursuit sa diversification avec le lancement cet automne de chaussettes durables. . « Le collant est un produit qui cause beaucoup de frustration chez les femmes en raison de sa courte durée de vie. Outre ce constat déconcertant, le grand enjeu écologique généré par ce produit nous amène à changer nos modes de production », explique l’entreprise détenue par Ludivine Abruzzo et Sara Tory. Engagés dans une démarche éco-responsable depuis les débuts de la marque, nous nous engageons dans la conception de collants en coton biologique plus respectueux de l’environnement. »

Au moins une cinquantaine d’utilisations

Peau-Ethique revendique d’être la première marque à proposer des collants en coton bio et polyamide recyclé en France. « L’objectif principal est de développer des collants durables, en maximisant leur durée de vie, puisque dans 70% des cas, un collant ne dure pas plus de 6 utilisations. On estime que les collants, généralement en nylon, représentent, en moyenne, plus de 7 315 ​​t de déchets non recyclables dans le monde par an. » Un chiffre dû principalement à l’obsolescence programmée des collants, note l’entreprise familiale. Ces chaussettes sont vendues 21 € la paire (contre souvent 5-6 € ) sur leur site internet et dans leurs magasins partenaires et garantissent au moins une cinquantaine d’utilisations, voire plus. Malheureusement, ils ne seront pas recyclables par la suite, mais l’augmentation de l’utilisation est multipliée par dix.

À Lire  Tim Cook : extraits de l'entretien avec Clique X (Canal+)