La conférence locale de santé a réuni médecins et élus du Pays de Montbéliard Agglomération (PMA). L’occasion, après le Domaine général de la Santé l’an dernier, d’évoquer l’avancée des projets d’Agglo. Notamment, l’arrivée d’une maison de la chronicité, dédiée aux maladies chroniques.

&#xD ;

Désactivé – &#xD ;

&#xD ;

Offres d’emploi et de remplacement

Aujourd’hui à 05:00

&#xD ;

Une agglo, « la bonne échelle »

– Temps de lecture :

&#xD ;

« Apprendre à vivre avec »

Les travaux de la maison du personnel de santé Synapse, lancés il y a plusieurs mois, ont pris du retard. Prévue fin 2022, l’ouverture est repoussée « dans trois ou quatre mois », prévient le vice-président du Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) en charge de la santé, Renaud Fouché. Cette maison unique sera un lieu d’échanges, de rencontres et de formation pour les médecins, notamment les nouveaux arrivants à la PMA, qui pourront par exemple séjourner temporairement sur place.

Renaud Fouché, vice-président de la PMA en charge des questions de santé. Photo ER / Lionel VADAM

Afin de mieux orienter les nouveaux arrivants, mais aussi l’ensemble des personnels de santé du territoire PMA, une plateforme en ligne est également en cours de développement. Il sera avant tout conçu avec et pour des professionnels, et sera opérationnel en septembre 2023. Une ébauche a été présentée ce samedi. Il proposera une cartographie des professionnels de santé et de leurs spécialités, et mettra en avant des offres d’emploi ou de remplacement.

À Lire  Maison Rouzeaud, nouvel espace culturel à Mirepeisset

Un « portail citoyen » permettra aux nouveaux arrivants de trouver des clubs sportifs, des écoles ou des informations pratiques sur leur nouveau territoire, sous forme d’assistance automatique.

Les étudiants en médecine devraient également y avoir accès. – Le doyen de la Faculté de médecine était très intéressé, raconte Renaud Fouché. « Pourquoi n’avez-vous pas soulevé la question de la construction de ce portail pour le système de santé ? » », demande le directeur de l’hôpital Nord Franche-Comté, Pascal Mathis. « Nous sommes les premiers à faire ce genre de projet, nous étions convaincus que la bonne échelle pour le faire était une agglomération. Mais on ne demande qu’à tendre la main et tendre la main aux autres membres du territoire, répond Renaud Fouché.

Le directeur de l’hôpital Nord Franche-Comté, Pascal Mathis, s’est interrogé sur les projets sanitaires de la PMA, qu’il souhaiterait voir se développer à l’échelle du Nord Franche-Comté. Photo ER / Lionel VADAM

Le troisième projet concerne la maison dédiée aux pathologies chroniques. Dans l’esprit de Synapse, ce sera déjà un lieu de partage et d’échange. Cette fois entre patients, médecins, associations. « Nous avons toujours essayé de guérir les maladies chroniques, qui touchent 25% de la population », a expliqué Jean-Loup Durousset, président de Noalys, qui conduira le projet. L’idée cette fois sera « d’apprendre à vivre avec ».

Jean-Loup Durousset, président de Noalys, conduira le projet Maison de la chronicité, dédié aux personnes atteintes de maladies chroniques. Photo ER / Lionel VADAM