La Tribune de Patrick Viceriat (AFEST)

Malgré les conséquences de la Guerre en Ukraine, la hausse des prix de l’alimentation et de l’énergie, les tensions sur le pouvoir d’achat, le rebond du Covid, les Français stressés continuent d’arbitrer en faveur des vacances. Certes, l’enneigement n’est pas au rendez-vous dans les stations situées à moins de 1600 m d’altitude, et la moitié des pistes de ski françaises sont fermées : pistes closes, zones partiellement voire totalement fermées aux skieurs,

Les Français s’adaptent au manque de neige : balades en téléphérique, vélos électriques, VTT, trail running, escape game… /credit DepositPhoto

Les températures douces et la pluie font fondre la neige sur les pistes de ski. Des Pyrénées aux Alpes en passant par les Vosges, le Jura, le Massif central, il y a peu de neige. &#xD ;

&#xD ;

Les Alpes du Nord sont exposées à un risque élevé d’avalanches. &#xD ;

&#xD ;

Les 5 tendances fortes qui se dégagent

Cela oblige les professionnels et les touristes à s’adapter et à se tourner vers d’autres activités : balades en téléphérique, vélos électriques, VTT, trail running, évasions à la découverte de la faune et de la flore, visites culturelles en raquettes à neige… qui font allusion au « tourisme de montagne ». de demain ». &#xD ;

À Lire  "L'année dernière, j'ai eu une bonne impression, puis ce fut un désastre" - Álex Márquez est alerte chez Ducati

&#xD ;

Pour rappel, les sports d’hiver dans notre pays c’est 325 stations de ski, 3 463 téléphériques, plus de 510 millions de journées de ski et 400 000 emplois.

1) – Les Français ne sont vraiment pas prêts à renoncer à leurs vacances. &#xD ;

Il y a un vrai « souhait de vacances », même si l’on rappelle que les vacances de Noël sont avant tout des vacances familiales, et que février représente 50 % du chiffre d’affaires de la station.

les enjeux environnementaux changent la donne

&#xD ;

2) – 26% de ceux qui partent en vacances ont décidé de partir à la montagne pour les vacances de Noël, selon le ministère du Tourisme et Atout-France. Cela représente tout de même 12% des Français, soit 8 millions de personnes.

&#xD ;

Et s’il en fallait une preuve supplémentaire, la SNCF a vendu plus de 800 000 billets de train pour les vacances de février en une journée. C’est 40 % de plus qu’en 2019 et 60 % de plus que l’an dernier. &#xD ;

Mini Bio

&#xD ;

3) – Mais les Français essaieront de limiter leurs dépenses en optant pour le secteur non marchand : parents, familles, amis… Le budget moyen de leur séjour hivernal est estimé à 371 euros par personne.&#xD ;

&#xD ;

4) – Des vacances majoritairement franco-françaises : 77% des partants resteront en France. La bonne nouvelle est aussi le retour de certains clients européens : Allemands, Britanniques, Italiens, Espagnols, etc. Nous vous rappelons que 80% des touristes accueillis viennent des pays voisins.