Regarder un bon tournage de film aux sports d’hiver peut être aussi grisant et grisant qu’une descente en schuss du visage de Bellevarde. Alors si vous avez envie de vous remplir les poumons d’air montagnard mais que vacances de février ne riment pas avec sommets enneigés pour vous, glissez-vous dans notre sélection un peu givrée.

&#xD ;

Pour –

&#xD ;

13 février 2022 à 12h00

&#xD ;

– Temps de lecture :

&#xD ;

&#xD ;

Les Petits flocons (2019)

&#xD ;

&#xD ;

&#xD ;

&#xD ;

| &#xD ;

Plus de quarante ans après sa création, Les Bronzés do ski est toujours la référence en la matière. Mieux, le travail de Patrice Leconte avec l’équipe du Splendid reste à la pointe du cinéma de montagne. Et, entre deux télédiffusions, ça fait toujours plaisir de revoir la bande-annonce.

Good Luck Algeria (2015)

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies ou autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données. &#xD ;

Gérer mes options

Mais comme de nombreux réalisateurs ont aussi décidé de planter le décor dans la poussière, voici une sélection de films à voir ou à revoir, car c’est la saison.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies ou autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

Eddie the Eagle (2016)

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données. &#xD ;

Gérer mes options

Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice, Joséphine de Meaux (révélé aux côtés de Jean-Paul Rouve et Omar Sy dans Nos jours heureux de Nakache et Toledano) a choisi la comédie et les sommets enneigés. En fait, il s’inspire de sa propre expérience et de ce qu’il a appelé le « syndrome du moniteur de ski ».

Elle incarne Wanda, en vacances aux sports d’hiver avec sa famille, mais incapable de skier à cause d’une phlébite, une gêne pour quelqu’un qui travaille comme modèle de jambes. Pendant que son mari Thomas (Grégoire Ludig, de Palmashow) et leurs deux enfants profitent des joies du ski, elle s’occupe de son invité Sami (Gustave Kervern), un ex-détenu.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies ou autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La Femme de mon pote (1983)

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données. &#xD ;

Gérer mes options

« Un Algérien sur des skis, mais c’est mille fois mieux qu’un Suédois. » La réplique est de Franck Gastambide, alias Stéphane Duval dans ce film qui, comme on dit, est un film de bien-être. Et pour ce long métrage feel-good, le réalisateur Farid Bentoumi s’est largement inspiré de l’histoire familiale.

En 2006, aux Jeux olympiques d’hiver de Turin, le public a la surprise de découvrir un Algérien aligné au départ de la course de ski de fond. Pour ainsi dire, un Martien ! Cet homme est le Savoyard Noureddine Bentoumi, frère du réalisateur lui-même. L’histoire devient fiction sur grand écran. L’acteur Sami Bouajila prend le relais et incarne Sam. Pour sauver l’entreprise de ski haut de gamme qu’il dirige avec son associé Stéphane, il ne voit pas d’autre solution que de se qualifier, avec l’Algérie, le pays de son père, à l’épreuve de ski de fond des Jeux Olympiques Jeux

À Lire  Sports d'hiver : 12 stations de ski en France

Cela fait une belle comédie sportive et une réflexion assez juste sur l’idée de vivre avec un ski en France et un pied au pays des oliviers. Pour le film, Bentoumi a été rebaptisé Zitouni, qui signifie « de l’olivier » en arabe.

Disponible sur Mycanal et VOD

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies ou autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

La Première étoile (2009)

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données. &#xD ;

Gérer mes options

Après l’aventure d’un Algérien dans la neige de Turin, voici l’exploit de Michael Edwards, bon dernier des épreuves de saut à ski aux JO de Calgary en 1988. L’important n’est pas d’y participer, comme Pierre de Coubertin, le père de la modernité Olympiques, dit? Et tant pis s’il a plus la majesté d’un bêta que l’allure d’un athlète. Ses boules royales, ses combinaisons disco, son optimisme indéfinissable – son exploit est une comédie qui fait plaisir à regarder (et à regarder).

Réalisé par Dexter Fletcher (à qui l’on doit aussi Rocketman, le biopic d’Elton John) et produit par l’équipe de Kingsman : Secret Service, ce vol doit beaucoup au plumage de ses interprètes. C’est particulièrement bien de voir Hugh Jackman loin de son personnage de Wolverine et de ses cookies compétitifs.

Sinon, à Calgary cette année-là, d’autres gens glacials ont fait boule de neige : les Jamaïcains aux dreadlocks de la course de bobsleigh. Ils avaient déjà leur film, Rasta Rockett, en 1993.

Disponible sur Disney+ et VOD

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies ou autres traceurs.

Snowboarder (2003)

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données. &#xD ;

Gérer mes options

Deuxième séjour en station de sports d’hiver pour Thierry Lhermitte, quatre ans après le ski des Bronzés. Cette fois, la caméra de Bertrand Blier a remplacé celle de Patrice Leconte. Et, si Coluche qui lui donne la réponse peut être très drôle, La Femme de mon pote n’est pas une comédie potache.

C’est plutôt un film doux-amer, une sorte de huis clos à Courchevel entre Pascal, son meilleur ami Micky et Viviane (Isabelle Huppert), sa nouvelle petite amie.

Pour la photographie record, c’est Patrick Deweare qui devait jouer le rôle de Pascal, mais, l’acteur ayant mis fin à ses jours peu avant le tournage, Bertrand Blier l’a confié à Thierry Lhermitte. Quant au rôle de Viviane, il devait revenir à Miou-Miou et non à Isabelle Huppert, mais l’actrice, ancienne compagne de Deweare, avait préféré démissionner après sa mort.

Disponible sur Mycanal et en VOD

Snow Therapy (2014)

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies ou autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données. &#xD ;

Gérer mes options

Pour son premier film, Lucien Jean-Baptiste signe une comédie familiale en partie autobiographique qui remporte un succès populaire (et deux prix au festival international du film d’humour de l’Alpe d’Huez), au point qu’il sort un second volet (La Seconde Étoile) . en 2017.

Le réalisateur incarne un père qui décide d’emmener ses enfants en vacances au ski. Un véritable choc culturel et social pour cette famille de la banlieue parisienne, d’origine antillaise, qui découvre la montagne pour la première fois.