En plein développement ces dernières années, les sports aériens attirent de plus en plus de pratiquants. Le site de Lespignan fait office de référence dans le monde du parapente.

Si le Biterrois et ses paysages de carte postale se dévoilent à pied ou à vélo, à travers des balades très appréciées des locaux et des touristes, ils se dévoilent aussi depuis les airs. Une dynamique autour des disciplines aériennes est de plus en plus présente ces dernières années, et notamment dans le département de l’Hérault, dont la diversité et les nombreux reliefs offrent un grand nombre de possibilités et de zones de départ.

Parmi eux, le site de Lespignan fait aujourd’hui, et depuis plusieurs années déjà, office de véritable référence dans le monde du parapente. Cet engouement s’explique en grande partie par la beauté de cet environnement, niché au cœur de la plaine biterroise, à quelques kilomètres seulement des plages de la Grande Bleue.

« Le site est magnifique. Et dès qu’on commence à descendre un peu d’altitude, la vue s’ouvre encore plus et nous offre des paysages magnifiques. Pendant le vol, on peut voir la Méditerranée, toute la plaine de l’Hérault, le Haut-Languedoc, les Cévennes et même le Canigou ainsi que la chaîne des Pyrénées par temps clair. »

Un élan très positif

Didier Montier sait de quoi il parle. Grand passionné et figure des sports aériens héraultais, le fondateur de Zeld’Hérault, école basée à Lespignan, a vu sa discipline évoluer et attirer de plus en plus de passionnés. « La dynamique est très positive. Rien qu’à Lespignan, on a de plus en plus de monde intéressé, se réjouit Didier Montier. Quand j’ai créé le club en 2008, j’étais seul. Et aujourd’hui, on a 52 adhérents. le plus réjouissant c’est que nous avons beaucoup de jeunes qui nous contactent et s’intéressent au parapente.Avant la discipline était surtout pratiquée par des personnes de 40 ou 50 ans c’est très prometteur pour l’avenir de voir ce jeune passionné. « 

À Lire  Mondial : les Bleus passent au vert

D’autant que cet engouement ne se limite pas à la seule population locale et habituée des lieux. Depuis plusieurs semaines maintenant et le début de la saison estivale, de nombreux touristes profitent de ce fantastique terrain de jeu pour prendre un peu de hauteur et confirmer un peu plus cette dynamique positive autour des activités de plein air.

« Depuis que nous sommes affiliés à la Fédération et présents sur plusieurs sites internet, nous avons de nombreux vacanciers qui profitent d’être à Béziers pour voler ici et profiter du site. Il y a un vrai engouement qu’il faut maintenant entretenir dans le temps. »

Afin d’attirer de plus en plus de passionnés ou de simples passionnés en quête d’émotions et de liberté.

Organiser des vols pour les publics éloignés

Investi depuis de nombreuses années dans le monde du parapente, Didier Montier ne compte pas s’arrêter là. Poussé par l’attrait grandissant pour la discipline, le président de Zeld’Hérault espère désormais accompagner de nouveaux publics dans la pratique du parapente. Et surtout ceux qui n’ont jamais eu la chance de profiter de ces sensations incroyables.

« Mon objectif aujourd’hui est de faire voler des personnes en situation de handicap. C’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur, confie ce grand passionné. Un habitant de Lespignan, qui est en fauteuil roulant, m’a contacté à ce sujet. Plusieurs structures ont également demandé moi si cette possibilité existait. Aujourd’hui, la piste de décollage du site de Lespignan a été équipée à cet effet. Maintenant, il faut concrétiser ce projet et faire en sorte qu’il aboutisse rapidement.

Car c’est aussi le parapente, le partage et le sacrifice personnel.