Trois semaines après la cyberattaque qui a touché son hébergeur Infopro, Winbiz affirme avoir migré 100% des données des comptes clients vers les serveurs de son nouvel hébergeur. Le PDG d’un éditeur suisse romand admet des erreurs.

(Source : JESHOOTS.COM via Unsplash)

(Source : JESHOOTS.COM via Unsplash)

Mise à jour 12 décembre 2022 : Poursuite et fin de la panne affectant la version cloud du logiciel comptable Winbiz depuis maintenant trois semaines ? L’éditeur suisse romand sera en tout cas positif sur son site internet et confirmera que le service fonctionne pour tous les clients. En plus d’avoir confiance en son infrastructure pour absorber la charge exceptionnelle attendue aujourd’hui. L’éditeur précise également qu’il a également demandé aux autorités cantonales de « faire preuve de souplesse » vis-à-vis de ses clients. Dans une interview accordée à La Turbine de Genève, le directeur général de Winbiz, Pascal Eichenberger, s’excuse pour une communication insuffisante. Il explique également que la migration vers les serveurs du nouvel hébergeur était prévue avant l’attaque contre Infopro à l’origine du crash. « C’est un travail complexe de près d’un an, qu’en raison des circonstances nous avons dû réaliser en quinze jours. Mais avant de migrer tous les comptes, nous avons nettoyé toutes les données », confie le PDG à TDG (disponible pour les abonnés).

Article original du 5 décembre 2022 : Winbiz change d’hébergeur : des milliers de clients toujours sans accès à leurs comptes

La perturbation des services affectant la version cloud de Winbiz n’est pas terminée, deux semaines après l’attaque qui a frappé l’hébergeur du logiciel comptable. Les éditeurs avaient accès aux e-mails envoyés aux clients. Dans une annonce datée du 2 décembre, l’éditeur francophone indique que 8 700 entreprises sont concernées par la panne (sur son site internet, l’entreprise revendique 50 000 clients sans faire la distinction entre les versions cloud et on-premise de sa solution). L’éditeur de logiciels précise également que la solution en mode cloud est désormais hébergée par Swiss Cloud. Le processus de réactivation comprend donc une migration de l’hôte piraté, Infopro, vers les serveurs du Swiss Cloud. A noter que cet hébergeur a également été victime d’une cyberattaque au printemps 2021. Son PDG a expliqué à nos rédactions germanophones les mesures qui ont été prises depuis.

À Lire  Un magistrat démis de ses fonctions après avoir proposé sa fille de 12 ans sur un site libertin

Adm. Le directeur de Winbiz Pascal Eichenberger, contacté pour préciser entre autres les raisons du choix de ce nouvel hébergeur, n’a pas souhaité entrer dans le vif du sujet dans l’immédiat, soulignant la résilience de son équipe, ajoutant que leur action vise exclusivement la complète escalade. service pour tous les clients.

Hier, dimanche 4 décembre, Winbiz annonçait que plus d’un tiers des clients avaient retrouvé leur accès avant d’indiquer qu’ils travaillaient à « une vitesse de croisière de plus de 1.000 commerces ajoutés par 24 heures ». Sur la page Linkedin de l’éditeur, certains clients affirment avoir récupéré leurs accès et leurs données, mais de manière incomplète.

Des clients témoignent

Le responsable d’une entreprise d’installation sanitaire à Genève, qui préfère garder l’anonymat, confie à la rédaction : Le fait qu’il n’ait plus accès à son compte Winbiz Cloud depuis deux semaines l’embarrasse. Pour éviter un trop gros trou de trésorerie, il a décidé de produire des factures avec la version locale de Winbiz (l’éditeur a fourni des licences temporaires). L’artisan imagine qu’il sera alors obligé de tout ressaisir une fois l’accès à son compte cloud rétabli. Outre ce désagrément, il évoque une confiance érodée et espère vivement que l’éditeur proposera d’une manière ou d’une autre une compensation.

Un autre client de Winbiz Cloud, la société vaudoise Vitrotoit, n’est plus en mesure d’effectuer des paiements pour les transferts de fichiers, de saisir des factures débiteurs et créanciers ou d’envoyer des rappels aux clients. La responsable des finances et de l’administration, Catherine Graf, a déclaré à ICTjournal qu’elle n’était pas en mesure d’envoyer la déclaration de TVA du deuxième trimestre, dont la date limite était fixée au 30 novembre. Elle explique : « En attendant une hypothétique reprise du système, nous effectuons nos paiements à la banque en scannant une à une chaque facture. Nous avons aussi créé un fichier Excel pour suivre les fournisseurs et payer les salaires ». Vitrotoit a utilisé le système Winbiz localement jusqu’à fin 2020. Selon Catherine Graf, Winbiz a cessé d’effectuer des mises à jour du système sur site et a proposé de rejoindre WinbizCloud « pour plus de simplicité » et pour « éviter les sauvegardes ».