Le bao ? Cette petite brioche ronde cuite à la vapeur est une spécialité gastronomique typique dans de nombreux endroits en Asie de la Chine au Vietnam. Ce dôme blanc, agrémenté de produits de saison pour une pause déjeuner de haute volée, séduit tous les plats parisiens et s’est imposé comme une référence dans le street food system à tel point que le tendre cher bao, moelleux et hyper sain de surcroît, détrône bagels et autres burgers ! Nous vous emmenons dans nos 4 love baolands au Panama.

Bao’s

Ce petit dôme blanc ultra moelleux est l’apanage de tous les plus grands chefs de Paris, alors on file chez Bao’s dans les trois adresses parisiennes pour le découvrir ou le re-déguster pour 10 000. temps. Au menu? Il y a une sélection de 7 gua baos (brioche fendue en deux façon taïwanaise !) pour nous faire fondre d’amour et à tester sans plus tarder. Plutôt amateurs d’avocats ou amateurs de sauce aux larmes de tigre, toutes les strates sont définitivement les bienvenues. Et le chef à la tête de ce concept aime nous rendre accro : chaque mois son bao du moment sinon ce serait trop chiant non ? On file au 1er pour déguster des BAO sucrés au chocolat fondant : attention aux becs sucrés, tu vas devenir fou. On s’arrête au 51 rue des Mathurins pour manger sur place dans le coin canapé ultra cocooning entre collègues et on passe par le 10e, métro Poissonnière, pour manger et flâner en terrasse sous le soleil. Il doit? Parce que Bao’s est ultra tendance, on y trouve non seulement les fameuses brioches farcies à déguster en 2, 3 ou 4 pièces pour les plus gourmands, mais aussi des jus de fruits pressés, des gâteaux maison et autres gourmandises sucrées et salées… Merde !

Boutique Yamtcha

Rendez-vous cette fois dans le 1er arrondissement, rue Sauval pour le plus chaud des bao à emporter. Un mini standard pour une maxi dégustation, c’est la boutique Yamtcha ! On vient ici pour découvrir une sélection bien choisie de baos, aussi bien salés que sucrés, et ici pas de gua baos à la carte mais des banh baos. La brioche vapeur se décline en plusieurs variétés culinaires et la spécialité du Yamtcha nous vient tout droit du Vietnam où la brioche vapeur est non seulement décorée, mais fourrée d’aubergine et de porc ou poulet curry et comté par exemple. Notre coup de cœur ? Bao sucré fourré à la pâte de sésame noir sucré. Un mot : tuer. Pour ceux qui n’ont pas le temps pour leur pause déjeuner ou ceux qui passent lors de leur balade du week-end, la boutique Yamtcha est un incontournable.

À Lire  Top des meilleurs restaurants du 17ème arrondissement

Siseng

Ou le temple du bao burger dans le 10ème arrondissement de Paris, à deux pas du Canal Saint Martin. Oui, oui, vous avez bien lu, bao BURGER ! Éloignez-vous des burgers trop goûteux qui nous donnent envie de faire une longue sieste après notre pause déjeuner car trop gras et trop caloriques, le bao dans sa texture aérienne et enveloppante réinvente le concept du burger et en fait un plat plus sain plat, mais tout aussi addictif. Un choix ? Bobun, porc caramélisé, poulet frit et… 4 bao burgers nous donnant le dilemme le plus difficile à l’heure du déjeuner. On adore la version 5 épices (bœuf mariné, tempura et oignons confits, sauce roquette, épinards et tamarin caramélisé) et le tofu (tofu frit, fondue crémeuse de poireaux et algues wakame, shiitake, épinards).

Steam Bar

Direction ce resto cool de la rive gauche aux influences hongkongaises pour son florilège de gyozas et de raviolis, mais aussi pour ses deux baos incontournables qu’on adore. Vous préférez faire du bao de porc BBQ ou du bao de scamorza fumé et du comté avec asperges et purée de truffes ? On se laisse porter par l’ambiance ultra-typique de ce restaurant traditionnel et on déguste les deux parties sans se poser de questions ! Il doit? Sa carte de cocktails qui nous transporte dans les lieux privilégiés d’une Asie chaleureuse et savoureuse, ainsi que son goût de mochi maison au litchi…