L’achat d’une première voiture est une étape importante dans la vie d’un jeune. Elle doit être accompagnée d’une souscription d’assurance. Selon le modèle de voiture, l’âge du conducteur et les performances de la voiture, choisir la meilleure assurance pour un jeune peut s’avérer plus difficile qu’il n’y paraît. Les explications.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Avant de se pencher sur l’assurance qui lui convient, il faut d’abord définir ce qu’est un jeune conducteur. Cette désignation ne fait pas référence à l’âge du conducteur, mais à son expérience. Il s’agit : – d’un automobiliste dont le permis de conduire date de moins de 3 ans ; – une personne qui n’a jamais conduit de véhicule et n’a jamais souscrit d’assurance automobile ; – Une personne dont le permis de conduire n’est plus valable et qui est obligée de refaire les épreuves du permis de conduire pour pouvoir conduire à nouveau.

Ces critères sont fixés par les assureurs et non par la loi.

Quelle assurance est la plus adaptée au jeune conducteur ?

Un jeune conducteur est classé par les assureurs en risque courant. En effet, les jeunes de 18 à 30 ans sont exposés à 2,5 fois plus d’accidents qu’un conducteur expérimenté. En raison du risque de sinistre élevé, une prime supplémentaire est facturée pour l’assurance automobile. La première année, c’est 100 %. Ce taux est divisé par deux chaque année sans accident impliquant le jeune conducteur. Il est totalement supprimé à la quatrième année d’abonnement.

Un jeune conducteur est tenu de souscrire au moins une assurance responsabilité civile ou responsabilité civile. Celle-ci est nécessaire pour un jeune conducteur, car en cas d’accident auto-infligé, les dommages matériels ou corporels infligés à un tiers sont couverts. Visitez ornikar.com pour plus d’informations sur l’assurance jeune conducteur.

À Lire  Risques métiers : 30% des PME/ETI ont vu leur niveau de risque augmenter

Il est préférable de souscrire également une assurance tous risques. Il est particulièrement recommandé aux jeunes possédant des voitures performantes, ce qui, du point de vue de l’assureur, augmente encore le risque d’accident. Cela signifie que l’assurance tous risques est plus chère qu’une simple assurance responsabilité civile automobile. De plus, les différentes garanties telles que la garantie « dommages collision » ou « dommages accidentels » sont des solutions idéales pour se protéger sans trop d’efforts.

Autre solution possible : inscrire le jeune conducteur comme second conducteur. Cette alternative permet aux jeunes conducteurs de partager l’assurance automobile de leurs parents en conduisant occasionnellement leur véhicule. Cette variante reste la moins chère car elle ne coûte que quelques euros supplémentaires en plus de la cotisation mensuelle du conducteur principal et il n’y a pas de surprime.

Afin de trouver la meilleure assurance pour un jeune conducteur adaptée à ses besoins et à son budget, il est conseillé d’estimer le coût d’une police d’assurance à l’aide d’un simulateur en ligne.

Quelles sont les démarches administratives pour assurer un jeune conducteur ?

Les démarches administratives représentent l’ultime étape pour trouver l’assurance la moins chère et la plus adaptée pour un jeune conducteur.Pour s’assurer, le jeune conducteur doit avoir :

– son permis de conduire ; – la carte grise de son véhicule ; – Un relevé bancaire ; – Preuve du moyen de paiement.

TÜV : 5 conseils pour économiser

4 façons de payer votre voiture lorsque l’argent se fait rare

Vendre une voiture : connaître le prix