Par

Mon B. Photos par

My B. Publié le 6 janvier 2023 23:52

Ophélie Barès ouvre une nouvelle boulangerie – une boulangerie à Asnières dans les Hauts-de-Seine. Découvert par le public dans : Qui sera le chef pâtissier principal et récemment à l’Académie des Gâteaux, ce chef qui a créé de grandes maisons, a de quoi vous plaire dans son nouveau château aux multiples richesses.

Les Hauts-de-Seine sont-ils devenus le nouvel eldorado des talents pâtissiers ? C’est en tout cas à Asnières qu’Ophélie Barès a décidé d’ouvrir sa première et nouvelle boulangerie – une boulangerie. Le choix est facile car c’est son environnement. Rendez-vous au 5 rue de Belfort pour retrouver « encore », le nouveau lieu gourmand des amateurs de bon pain, de bons bagels et de gâteaux aux légumes frais, qui a ouvert ses portes jeudi 5 janvier 2023.

Alors, que nous offre Ophélie Barès dans sa boulangerie ? Côté cuisson, on trouve une bonne variété de pains différents à pâte sèche et liquide, confectionnés avec soin sans additif et sans améliorant, avec de la farine de blé ancien comme le Khorasan ou le Rouge de Bordeaux. La farine française provient de chez Meunier à Chartres.

La gamme est conçue pour être courte mais suffisamment polyvalente pour convenir à tous les styles. On obtient des morceaux plus ou moins sucrés, plus ou moins sucrés et moelleux. Parmi les incontournables à retrouver, il y a le petit pain d’épeautre ultra-moelleux, la fameuse Rye Pie, le Khorasan et le Rouge de Bordeaux, bien sûr. Les gourmands se laisseront tenter par un roulé au cacao composé d’une baguette typique, cacao, pépite de chocolat et praliné !

Côté gâteaux, on retrouve de grandes variétés comme des croissants, des pains au chocolat, des pains suisses, utilisés pour la garniture ainsi que des petits kouglofs et des gâteaux de saison qui viendront occasionnellement enrichir le magasin comme le bichon, une sorte de changement pomme citron. crème, servie avec de l’huile fraîche d’été.

Si à l’ouverture, les cours classiques s’organisent, prenant le style, Ophélie Barès espère apporter à sa carte des nouveautés et des variétés rares qui viennent compléter et enrichir la gamme et quand.

À Lire  Heineken est le spécialiste des bières sans alcool / Bières et cidres

Côté pâtisserie, le Chef aime mélanger l’ancien et l’inattendu. Son credo et sa règle ont toujours été : pas plus de 3 saveurs dans un gâteau pour ne pas se perdre. Des goûts francs, pas trop sucrés avec des couleurs claires, c’est ce qu’il veut nous donner. Parmi les choses importantes à trouver, on retrouve la « Promesse tenue », un dessert coco-mangue-passion qui lui a permis de remporter la finale de « Qui sera le prochain chef pâtissier » en 2014 et qui est toujours appelé de sa part. Le meilleur en termes de goût, nous dit-il, oui, mais il est toujours populaire et celui qu’il aime préparer pour ses clients.

Vous trouverez également des sachets insolites qui associeront les agrumes et les herbes qu’Ophélie Barès affectionne le plus : bergamote, pamplemousse-citron, herbes fraîches et fruits de saison nous attendent.

Les prix sont raisonnables et basés sur les prix du quartier. Comptez 1,35 € pour une baguette traditionnelle, 1,40 € pour un croissant, 1,50 € pour un pain ou chocolat, 5 à 6 € pour des gâteaux et 27 € pour une galette frangipane pour 4/6 personnes.

A noter que le magasin est ouvert de 7h à 20h. du mardi au dimanche à 13h, il est donc fermé le dimanche après-midi et le lundi.

Si vous ne connaissez pas Ophélie Barès, sachez qu’en plus d’avoir remporté la finale de « Qui sera le meilleur pâtissier » et d’avoir été dans l’été juré de l' »Académie des Gâteaux » avec Cyril Lignac et Desty Brami, cette jeune. chef avec une solide expérience dans les meilleurs systèmes. Après un séjour chez Ferrandi, il fait ses armes au Meurice puis au Ritz aux côtés de Claire Heitzler, au Shangri-La avec François Perret, au Cheval Blanc à Courchevel et comme Chef Pâtissier à l’Auberge du Jeu de Paume, qui fut. et trouva ses deux étoiles à cette époque. Après avoir été directeur général chez Christophe Michalak puis au restaurant Marcelle, suivi de Philippe Conticini, il devient ensuite consultant sur la création de cartes de gâteaux pour de nombreux restaurants étoilés.