Ils sont généralement vus du sol. Ces petites taches de couleurs mouvantes au-dessus de nos têtes, ces parapentes dansant avec le vent. Imaginez que le parapente ne se pratique pas qu’en montagne. Exemple à Octeville-sur-Mer, près du Havre. Rendez-vous en haut des falaises à la base de départ du club de parapente Optivol. Les adhérents proposent des baptêmes découverte du parapente biplace. Et nous l’avons testé pour vous.

La première étape consiste à s’équiper. « Il faut mettre un harnais, c’est un peu comme un harnais qui se transforme en une sorte de chaise pendant le vol. Ensuite il faut mettre le casque », explique Guillaume, parapente depuis plus de douze ans et notre moniteur du jour . Une fois reposés, sautons le pas. Avant de décoller, laissons-nous guider par les consignes.

Une vue imprenable sur la mer et les falaises

Bientôt nous sommes à plus de 130 mètres de haut avec une vue imprenable sur la mer, les champs et la ville du Havre juste derrière. « A cause de notre taille, on voit à travers l’eau, ce qu’on ne pouvait pas voir au niveau de la plage. On voit des petites têtes qui dépassent, ce sont souvent des phoques ou carrément des dauphins. »

Des sensations

Bien installé dans la sellette, le parapente permet bien sûr d’admirer le paysage, mais pas seul. Selon le vent, il est également possible de s’offrir quelques petites sensations avec des virages et même des 360°.

À Lire  Masse musculaire : quel est le meilleur pour la musculation, une série ou plusieurs ?

Et pas d’excuse, le vertige n’est pas du tout un frein à la pratique de cette activité. « J’ai le vertige, dit Guillaume. On n’a le vertige que lorsqu’on est suspendu au sol, comme debout sur une échelle. Des étourdissements. »

Écoutez notre baptême de parapente au-dessus des falaises d’Octeville-sur-Mer

Il n’en demeure pas moins que pour une découverte les sensations sont là et cela demande beaucoup d’énergie.

« Le parapente, surtout la première fois, est quelque chose qui consomme beaucoup d’adrénaline, donc on estime que 15-20 minutes c’est vraiment le maximum », explique Guillaume.

Pour le reste, il n’y a pas vraiment de contre-indication à pratiquer le parapente. « Il faut quand même des gens un peu dynamiques, mais on arrive à faire voler des gens entre 5 et 77 ans », explique Guillaume.

Pour faire votre baptême découverte du parapente, vous pouvez envoyer un mail à baptemeoptivol@gmail.com