[CONTENU PARTENAIRE] L’actualité a défrayé la chronique : la Guadeloupe est en situation de crise. La tempête Fiona qui a frappé l’île il y a quelques semaines a littéralement dévasté l’archipel et privé l’accès à l’eau potable à des dizaines de milliers de personnes. Cela signifie que l’état de catastrophe naturelle a été déclaré pour 22 communes de l’île.

Fiona est ainsi une illustration éloquente de la situation en Guadeloupe, qui est confrontée à un problème qui prévaut depuis des décennies : la gestion de l’eau sur le territoire. Après le passage de la tempête Fiona, « des familles ont tout perdu, des commerces ont été détruits », déplore Isabelle Amireille-Jomie, présidente de l’Office de l’Eau Guadeloupe, l’équivalent des agences de l’eau d’une ville.

Accès à l’eau : la situation en Guadeloupe

Au cours des trois dernières décennies, les problèmes d’accès à l’eau potable en Guadeloupe n’ont cessé de croître jusqu’à atteindre un seuil critique en 2020 avec l’arrivée de la pandémie de Covid-19. La faute à un réseau mal entretenu, mal géré et délabré. Conséquences : coupures quotidiennes prématurées qui affectent les foyers et les établissements publics comme les structures de santé ou les écoles.

Le rôle de l’Office de l’Eau de Guadeloupe

D’où l’importance cruciale du rôle de l’Office de l’Eau de Guadeloupe, qui a trois missions principales pour remédier à la situation en Guadeloupe : l’étude et le suivi des ressources en eau, des milieux aquatiques et littoraux et de leur utilisation. Mais aussi conseil et assistance technique aux maîtres d’ouvrage, formation et information dans le domaine de la gestion de l’eau et du milieu aquatique. Enfin, sur proposition du Comité Eau et Biodiversité, il est également chargé de la programmation et du financement des actions et travaux.

À Lire  National Geographic Resolution : un bateau de croisière polaire dans la venue

Par ailleurs, l’Office de l’Eau de Guadeloupe est également un acteur important du Plan de l’Eau Outre-Mer à travers la mise en œuvre de son PPI (Plan Particulier d’Intervention). Une des actions phares : l’assistance financière et technique, mais aussi le lancement d’appels à projets à destination des autorités organisatrices qui gèrent les services d’eau potable.

Après Fiona, la tempête historique, les pluies torrentielles…

A l’épisode traumatisant appelé « Fiona » qui s’est déroulé à la mi-septembre sont venues des pluies diluviennes début novembre qui ont provoqué inondations et glissements de terrain… Bien que les familles n’aient pas encore été réinstallées après le passage de la tempête historique, ce nouveau phénomène climatique extrême s’est ajouté à le drame des Guadeloupéens.

Plus que jamais, l’île est sous tension… Plus que jamais, l’Office de l’Eau Guadeloupe se mobilise et intensifie ses efforts pour sortir la Guadeloupe de la crise. Pour mieux comprendre les actions concrètes qu’elle mène sur son territoire, nous avons reçu Isabelle Amireille-Jomie, sa présidente, et Dominique Laban, sa directrice, qui nous expliquent comment l’avenir se propose d’ouvrir une nouvelle ère plus favorable…

Ce contenu a été réalisé avec l’Observatoire de la santé. Les rédacteurs de BFM BUSINESS n’ont pas participé à la production de ce contenu.