MIRIS vise à couvrir uniquement les risques numériques et regroupe des entreprises allemandes, belges et françaises, dont trois du CAC 40.

« C’est passé sous le radar de beaucoup. C’est ainsi que Raphaël Marichez, CSO Europe du Sud chez Palo Alto Networks, commente la création de MIRIS.

La création de cette association de droit belge remonte en fait au mois d’avril. Ses membres fondateurs : Airbus SE, BASF SE, Solvay, Sonepar, Compagnie Financière Michelin, Groupe Adeo (maison mère de Leroy Merlin) et Veolia Environnement.

D’une manière générale, MIRIS est un « cyber fonds commun de placement ». Plus précisément, pour reprendre les termes de l’avis officiel publié au Moniteur belge, il s’agit :

Société d’assurance et de réassurance non-vie sous la forme juridique d’une société d’assurance mutuelle de droit belge […] ayant pour but altruiste de protéger ses membres des risques informatiques par le développement de l’assurance et de la réassurance

La MIRIS (Mutuelle d’Assurance et de Réassurance des Systèmes d’Information) fonctionne par capitalisation : vous devez augmenter votre capital pour être couvert (cotisation annuelle). La mise initiale pour chaque membre est de 5 millions d’euros. Celui-ci devrait leur offrir une protection individuelle pouvant aller jusqu’à 25 millions d’euros les deux premières années. L’objectif est de passer à 30 millions d’euros la troisième année, en fonction de la souscription.

MIRIS, une captive franco-allemande

L’idée n’est pas de se substituer aux assureurs, mais de compenser des capacités manquantes ou de compenser des prix élevés. L’association a aussi un lien à 10 M€.

MIRIS a l’intention d’émettre sa première couverture le 1er janvier 2023. L’approbation de l’autorité belge compétente doit encore être obtenue. Elle s’autorise à utiliser le levier de la réassurance lorsque l’opportunité se présente.

À Lire  Assurance auto : quels risques les jeunes conducteurs doivent-ils éviter ?

Le premier Directoire – nommé jusqu’en 2025 – est composé comme suit :

François Beaume (Directeur Risques et Assurances, Sonepar)

Sonia Cambier (Directrice Assurances et Prévention, Solvay)

Philippe Cotelle (Responsable Cyber ​​Assurance et Gestion des Risques Assurance, ADS)