Ah, les belles assiettes colorées, les divins arômes des plats cuisinés à la plancha ou marinés selon les secrets de Mamma, voilà une cuisine du sud que l’on vous fait découvrir, avec cette liste des meilleurs restaurants méditerranéens de Paris, avec un focus particulier sur L’Italie qui ne cesse de ravir les papilles de ses clients. Andiamo ?

Marcello, merveille bucolique à Saint-Germain-des-prés

Cet environnement absolument charmant, niché au sous-sol de la rue Mabillon, est une destination qui vaut tous les détours. Venez déjeuner ou dîner ici pour un moment haut en couleur autour de pâtes au pesto vert fougueux et burrata (24 €), aubergines rôties à la mozzarella di Bufala, courgettes, tomates et basilic (15 €), tartare de bar coloré (18 €) ou fumé burrata à la crème de petits pois (14 €). On se régale également du tendre poulpe grillé à la plancha sur lit de riz vénéré aux petits légumes (36 €) ou des merveilleux gnocchis à la ricotta, asperges et scamorza fumée (22 €). Le voyage vers Marcello se termine par un chocolat M délicat, précis, fin et fondant (12 €), un semifreddo noisette et pistache salée tout simplement fantastique (10 €) ou un tiramisu classique au café parfait et équilibré (11 €), accompagné de Kafè Orzo, une alternative réconfortante au décaféiné (3,5€). Le soir, le lieu offre une magie décuplée avec une expérience gastronomique hors du temps. Les habitués ou les chanceux ont droit à la petite table à côté de l’étang à poissons. Un service rapide et attentionné sans faille pour cet établissement d’excellence dont le goût et les étudiants se souviendront longtemps.

Il Carpaccio, l’excellence étoilée

Dans une capitale gastronomique comme Paris, Le Royal Monceau – Raffles Paris a relevé le défi avec son restaurant Il Carpaccio d’obtenir une étoile six mois seulement après sa réouverture. Le couple de Chefs italiens Oliver Piras et Alessandra Del Favero, épaulés par le Chef Pâtissier Quentin Lechat, transmettent avec brio leur cuisine gastronomique italienne conviviale, à travers une carte exclusive qui célèbre les produits de saison, les arômes et les trésors de Mère Nature. Les saveurs fidèles au répertoire du pays sont ici sublimées dans une cuisine italienne moderne et légère, réalisée avec des produits transalpins d’une qualité exceptionnelle. Carpaccio de daurade, carpaccio de bœuf à la truffe, eau de tomate légèrement vinaigrée, poisson fin et son trio de champignons de saison, sans oublier le risotto au jus à l’aneth, et le -paccheri cuit en quelques minutes et nappé de notre vinaigrette au parmesan pré-fondu . les yeux En effet, ici les chefs régalent les convives en préparant « en direct » certains de leurs plats ainsi que le fabuleux tiramisu revisité à leur manière. Une expérience gastronomique de l’entrée au dessert grâce à une fabuleuse équipe ultra attentionnée. Côté vins, Clément Emery, Directeur Mixologie et Sommellerie, a réuni les plus beaux terroirs de la péninsule italienne à travers des domaines prestigieux, ainsi que de nouvelles étoiles montantes, pépites transalpines hors des sentiers battus. Une belle promesse qui vaut clairement le détour !

Sfacciata, une pépite effrontée des fourneaux        

Sfacciata, qui signifie « effronté » en italien, est un restaurant-bar à l’ambiance chic et brute, authentique et moderne qui célèbre un certain art de vivre à l’italienne à deux pas des Tuileries. Ici la minéralité domine, pierre et verre, les angles sont forts mais les couleurs sont douces. Les cocktails valent le détour, avec une mention spéciale pour le Cetriolo aux fleurs et aux herbes avec vermouth rosé et tonic au concombre (13 €). Sfacciata est loin des clichés pizza-pâtes. Orchestrée par un chef trentenaire originaire des Pouilles, la proposition est volontairement réduite, pour soigner l’origine et la fraîcheur des ingrédients. Aux Antipasti, goûtez Calmars au citron, brocoli-rave et focaccia à l’encre de seiche (16 €) ou Jardin d’automne, crème de marrons et légumes croquants recouverts d’un nuage de gingembre (12 €). Parfait. Côté Prime Piatti, un savoureux risotto crémeux aux homards, topinambours et curry léger (24 €), ou un tartare aromatique préparé sur commande selon une recette moutardée, pistaches de Bronte et crackers de céleri absolument divins (26 €). Impeccable. Et, comme on garde toujours une petite place au dolci (8 €), on termine entre peps, fraîcheur et réconfort avec la tuile (crème de yaourt infusée à la lavande, mandarine, noisette) ou le babamisu au nom bien connu qui associe les poires acidulées au rhum des îles et au poivre de Sichuan. Service personnalisé et chaleureux pour cette adresse moderne, créative et visuelle, mais pas branchée.

Javette, bijou méditerranéen

A deux pas du Pont-Neuf, rue Dauphine, une magnifique adresse pleine de charme. Murs de pierre, lustres à paniers, plafond végétal, cadres photo anciens, on s’assoit sur le comptoir ou on s’installe dans un fauteuil aux tons vieux rose et on savoure la cuisine colorée et sincère préparée. Les entrées gourmandes se partagent volontiers : gourmand houmous sur crostini (9 €), carpaccio de bar à l’huile d’olive, agrumes et pépins de grenade (14 €), ou belles gambas salées sur lit de salade verte vinaigrette à la moutarde (12 €) . ). En plat principal, le risotto à l’encre de seiche & les filets de muttellii (26 €) sont aussi délicieux que fondants en bouche, tout comme le filet de bar cuit à la perfection, et agrémenté d’une divine mousse de pomme de terre maison (24 €). Le voyage se poursuit avec la « petite gourmandise » du chef : divin tiramisu (9 €) ou délicieuse crème au citron, un biscuit sablé subtil et acidulé absolument parfait (9 €). Javette est une belle adresse accueillante et chaleureuse qui propose une cuisine pointue, ultra savoureuse et décontractée.

À Lire  Insolite : Ce robot Heineken vous sert une bière... et vous suit partout

Damigiana, le produit italien avant tout          

Ce lieu de la scène gastronomique des Halles propose une cuisine italienne raffinée, familiale et gourmande élaborée à partir de produits locaux. Dans une ambiance conviviale aux tons verts et ocre, vous pourrez déguster des planches de charcuterie absolument divines, également proposées en formule « afterwork » avec un petit verre de vin local. Damigiana propose également une jolie carte pour un dîner gastronomique accompagné d’un Spritz décliné ici de plusieurs façons. Les stars de la maison ? Noix de Saint-Jacques enrobées de lard sur lit de lentilles et émulsion de vinaigre balsamique blanc (17 €), dos de cabillaud et choux trois façons (25 €) ou risotto de langoustines à l’encre de seiche (27 €). En dessert, les becs sucrés apprécieront le café gourmand et son trio de mini gourmandises : le fameux tiramisu revisité, la réconfortante crème au citron et les divines truffes chocolat et pistache (10 €). Damigiana est tenu par un frère et une sœur franco-italiens qui sont heureux d’échanger chaleureusement sur leur pays et leur amour des bons produits. Menu dégustation le soir à 50€, sans oublier la jolie charrette de grappa et autres digestifs !

Da Rosa Jr, le Sud à toute heure de la journée        

Nouveau nom, nouvelle ambiance. Rue du Mont Thabor, le restaurant-épicerie Da Rosa devient Da Rosa Jr.. Dans la manœuvre, Arthur Da Rosa reprend l’adresse qu’il gérait pour le compte de l’enseigne familiale. Son projet : construire un food & style de vie à l’image de sa génération, spontané, collaboratif et de bonne humeur. Dans Da Rosa Jr. la playlist évolue avec le menu, au rythme de la journée. Le matin, ambiance coffee shop, avec des options salées et sucrées dans l’assiette, comme un bol de kéfir ou de shakshuka verte, accompagnées d’un bon café qui vient directement du Brésil et d’une belle sélection de lattes. A midi et le soir, les suggestions sont présentées sur un menu façon Izakaya. Les saveurs flirtent avec la Méditerranée, l’Espagne et le Portugal notamment. La robe est élégante. A déguster sans faute : le Deep Purple, tendre aubergine farcie au miel et pastrami de veau (10 €), Saint-Jacques au lard colonnade (16 €), et le plat signature du lieu offert pour deux personnes, le poulpe grillé aux tentacules, grillé. pimientos et petits calamars (34 €). On y associe un cocktail Pisco Sour maison frais et gourmand (13 €) et une tarte aux fruits parfaitement réalisée (avec une option sans gluten de Chambelland). Mention spéciale au fondant abricot-pistache et mûre. Un lieu de vie ultra-convivial adopté par les passionnés du quartier et les touristes de passage.

Dandy & sa Dandy Kitchen

Un lieu de vie poétique et intimiste situé dans le bouillonnant quartier des Halles, à deux pas de Beaubourg au coeur de Paris. L’hôtel Dandy et sa terrasse végétalisée à la façade art déco revue, est un lieu de vie vivant et chaleureux avec son bar en zinc, puis son restaurant qui se prolonge jusqu’au lobby de l’hôtel de 36 chambres. Le Dandy est une adresse art de vivre anticonformiste au code bourgeois-bohème qui propose des chambres au charme typiquement parisien ainsi qu’un restaurant en terrasse ouvert sur la ville. Vient ensuite le Dandy Kitchen, un restaurant qui propose une carte d’inspiration méditerranéenne qui favorise le partage de plats colorés : des mezes à partager pour un repas sur le pouce, et des plats plus traditionnels, héritage du savoir-faire culinaire français néo-bourgeois. , installez-vous et prenez votre temps autour d’une cuisine généreuse aux saveurs actuelles : houmous et pita doré fourrés au saumon et crème à l’aneth 8,50 €), falafels et fenouil mariné (5,50 €), bar snacké sur lit de légumes rôtis (29 € ). ) et, pour conclure le voyage, le bel ananas rôti à la crème de poivrons et graines de chia (9 €). Ce café-brasserie agréable, chic et chaleureux se transforme le soir en bar à cocktails pour accueillir touristes et locaux.

La Ultima, restaurant italien double face sur la place Saint-Michel                    

Le voyage commence chez Tony’s qui nous introduit directement dans l’univers des pizzerias américaines de la Petite Italie. Puis au fond de la salle, derrière la belle porte en acajou, on arrive tel un casino souterrain à La Ultima, un restaurant de nuit ultra confortable à l’ambiance intimiste et cosy des années 70. Style rétro chic, marbre noir, fontaine en cuivre, persan tapis, lustres en cristal, miroirs, imprimés animaliers et fauteuils Chesterfield, alcôves discrètes et éclairage tamisé. Au menu de La Ultima, une ode à la cuisine italienne, gourmande et ensoleillée avec des plats proposés dans la pure tradition : antipasti, primi e secondi piatti. On y trouve des basiques efficaces, pâtes maison, arancinetti al tartufo (12 €), œufs au plat fondue milanaise et gorgonzola (12 €), salade de poulpe à la méditerranéenne (15 €), gnocchis au pesto de pistache et gambas ( 28 €) et surtout authentique napolitaine . pizzas

Focaccia Club, street food italienne        

En dessert, cannolo siciliano (12€) ou savoureux tiramisu (12€). Enfin, au programme de ce lieu intimiste, vous pourrez déguster des cocktails typiques, dont le superbe Hugo à base de Saint-Germain, Prosecco, citron vert et concombre (12 €).