Novaxia a voulu marquer le coup en annonçant le 6 octobre le lancement de son fonds immobilier dédié aux sciences de la vie. La conférence de presse s’est tenue dans ses nouveaux locaux, un ancien garage encore en construction dans le 15e arrondissement de Paris, pour rappeler la spécialisation de la société d’investissement dans le recyclage urbain. Une myriade d’éléments soulignent le thème du moment dans une ambiance à la limite du kitsch : éprouvettes, scalpels éprouvettes et même serveurs en blouse blanche.

Le nouveau fonds Novaxia Vista est d’inspiration américaine, dirigé par Alexandria Real Estate, une société immobilière spécialisée dans ce thème avec une capitalisation boursière de plus de 23 milliards de dollars. « Boston, connue dans les années 1960 pour être l’usine de chaussures du monde, est aujourd’hui l’endroit le plus avancé en sciences de la vie », explique Joachim Azan, fondateur de Novaxia. 20% des mètres carrés de bureaux de la ville sont dédiés aux sciences de la vie. Nous avons choisi de partir de l’écosystème pour penser le fonds.

L’expertise de Novaxia, l’achat d’immobilier de bureaux en promotion pour réorienter son usage, sera ici destinée à accueillir les acteurs des « sciences et technologies du vivant du futur ». Citons Boston en exemple car la demande pour ce type de biens immobiliers a augmenté de 17% depuis la crise sanitaire, avec un taux de vacance de 1,5% contre 12% pour les bureaux. « 90% du patrimoine du secteur de la santé est constitué de véhicules qui accueillent des cliniques et des résidences seniors, veut se démarquer Joachim Azan. Notre domaine, c’est les sciences de la vie. »

Le terrain de jeu de Novaxia Vista semble mature, surtout après le Covid. La France se classe au troisième rang mondial pour le nombre d’universités dédiées aux sciences de la vie et au deuxième pour le montant des capitaux investis en capital-risque sur cette thématique. En 2021, les levées de fonds dans le secteur des biotechnologies ont atteint 2,3 milliards d’euros.

À Lire  Quelle assurance auto choisir ?

« Nous avons besoin de lieux où l’on rassemble les différents acteurs impliqués dans la réussite d’une entreprise de santé », déclare Johanna Michielin, PDG de Biolabs France. La communauté médicale a besoin de connaître ses besoins, ses investisseurs et ses partenaires industriels. » Des synergies public/privé fructueuses pour les healtechs, dont 49% sont issus de la recherche publique et 59% de leurs partenariats également avec la recherche publique.

Un investissement disponible via un UC

Novaxia Vista, fonds Article 9 SFDR et ISR de marque, sera placé dans une unité de compte (UC) distribuée par les assureurs partenaires de Novaxia. Il sera disponible fin octobre pour Generali et Suravenir et en novembre pour Apicil, Spirica et Vie Plus.

La société prévoit d’attirer 500 millions d’euros d’investissements sur 18 à 24 mois, qui seront investis exclusivement dans l’immobilier. Le fonds vise une performance de 5% nette de frais de gestion (avec une échelle de risque de 3 sur 7) grâce à la location de surfaces commerciales louées et la valorisation de biens qui bénéficieront de l’expertise de Novaxia en matière de recyclage urbain.

Le fonds a réalisé son premier co-investissement avec Oxford Properties Group dans un cluster de recherche en biotechnologie. La multinationale canadienne a conclu un partenariat de capital investissement avec Novaxia pour l’achat de grands immeubles dépassant les 30 millions d’euros. « C’est aussi une synergie de savoir-faire, de recherche de locataires et d’échange de bonnes pratiques », précise Joachim Azan.

Enfin, Novaxia vise la marque Finansol début 2023 en investissant 5% à 10% du fonds pour créer des logements en cœur de ville, loués aux soignants de l’AP-HP à moitié prix du marché. Novaxia R, un fonds lancé en 2021, également spécialisé dans le recyclage urbain mais côté immobilier résidentiel, participera également à une démarche de labellisation solidaire en proposant le même type d’offre. A ce jour, le véhicule a levé 500 millions d’euros pour 80 projets consolidés et 8 000 logements en développement.