– «Il y a de solides arguments pour continuer à se protéger»

Selon une récente étude suisse, la vaccination réduit nettement le risque de séquelles à long terme. Les complications restent toutefois assez fréquentes.

On ignore actuellement si la probabilité de contracter un Covid prolongé augmente avec le nombre d’infections.

L’une des questions les plus importantes dans la situation actuelle de la maladie est la fréquence à laquelle il y a un long Covid après la vaccination et après l’infection par la variante Omicron. Une étude suisse, qui est encore en cours d’évaluation par des experts et n’est disponible qu’à titre préliminaire, donne maintenant plus d’informations.

ABO news est réservé aux abonnés.

À Lire  Andropause (faible taux de testostérone) : symptômes chez l'homme, quel âge, traitements ?