Entre l’afflux de catalans du sud « Purissima » début décembre et la première semaine des vacances de Noël, la saison a globalement bien démarré dans les stations de neige de Catalogne. Notamment à Font-Romeus, qui bat déjà des records du nombre de skieurs qu’il accepte. Le pic de visiteurs sera annoncé pendant la semaine du Nouvel An.

Les vacances de Noël ont bien commencé dans les stations de sports d’hiver des Pyrénées catalanes. Pour certains, même très bien. « La saison s’annonce extraordinaire, prédit par exemple Jacques Alvarez, directeur de la station de Font-Romeu-Pyrénées 2000. Nous avons commencé très tôt, le 2 décembre avec un nombre record de Purissima (Fête de l’Immaculée Conception, jour férié. En Espagne, ndlr). En une semaine, nous avons compté 24 000 jours de ski, soit 22 % de plus que le précédent record. La première semaine de Noël a également été réussie avec 33 000 jours de ski contre 32 000 l’an dernier. C’est notre meilleur départ. ! »

Début de saison record à Font-Romeu

Jacques Alvarez attribue ce succès à l’enneigement des pistes qui, malgré le beau temps, a bien résisté et a permis d’ouvrir 70% du domaine. Dont six circuits de ski de fond et un snowpark, dont les catalans du sud, qui représentent près d’un tiers de la clientèle de cette première semaine de vacances, sont particulièrement friands. Ici, la semaine prochaine s’annonce favorable. « On pense être 100% réservés », poursuit Jacques Alvarez. Et en plus, les catalans du sud sont en vacances juste après nous, du 2.-8. jusqu’en janvier. C’est aussi très bon pour la fréquentation. »

Retour à la normale aux Angles

Côté Angles, où la moitié du domaine skiable est ouverte, le maire Michel Poudade est un peu moins enthousiaste. Mais il reste tout de même positif : « La fréquentation jusqu’à présent est légèrement inférieure à celle de l’année dernière. La première semaine des vacances, nous sommes à environ -10 % par rapport à la même semaine en 2021. C’était chargé, la fréquentation est généralement bonne, mais ce n’était pas le cas. exceptionnel. Nous revenons toujours aux niveaux d’avant Covid pour les chiffres. » Cependant, l’édile pense que la station devrait être pleine la semaine prochaine.

Trio Pyrénées : la mutualisation paie

Eric Charre, directeur général du Trio Pyrénées, qui regroupe les stations de Cambre-d’Aze, Formiguères et Porté-Puymorens, est lui aussi optimiste pour l’avenir. « La première semaine de vacances est généralement calme. Mais nous avons tout de même eu beaucoup de vacanciers (environ 1 000 skieurs par jour en moyenne). Le nombre de visiteurs est de 5 % supérieur par rapport à la même période l’an dernier. Nous « sommes plutôt satisfaits ». . Grâce à la combinaison de trois stations aux offres complémentaires, on arrive à bien faire. Ici aussi, nous nous attendons à ce que la fréquentation culmine la semaine prochaine : « Les projections sont plus qu’encourageantes. Nous savons que la majeure partie du monde arrivera lundi. » Puis deux jours de plus avant le rush.

À Lire  50 interpellations en Guadeloupe après opération Interpol

Locations immobilières : « Un bon taux de réservation » mais encore quelques places à prendre

Les agences immobilières confirment la tendance. Comme chaque année, la deuxième semaine des vacances est déclarée pic de fréquentation de fin d’année. « Le taux de réservation pour la semaine prochaine est très correct », confirme Fabien Desclaux, directeur général des agences Peyrot à Font-Romeu notamment. Pendant trois jours de semaine la première année de l’année, c’est déjà plein depuis un moment. , mais on arrive quand même à trouver des réservations pour toute la semaine. » Du côté de Saillagouse, en revanche, l’hôtelier Eric Planes confirme qu’il a encore des chambres disponibles : « Ce n’est pas catastrophique. Mais maintenant, nous avons beaucoup moins de monde que l’an dernier. occupé, mais nous ne sommes pas pleins. Nous avons une prévision de vacances de -10%. Je ne sais pas si nous finirons aussi bas. Mais de toute façon, on ne fera pas mieux que l’an dernier. »

« La neige tient le coup mais certains vont aller à la messe de minuit ! »

La neige peut-elle tenir dans un climat doux ? A Font-Romeu, les chefs de gare ne sont pas trop inquiets. « Les chutes de neige de fin novembre et début décembre ont fourni un bon sous-poil, et à partir de là nous avons fait de l’entretien », explique Fabien Desclaux, président de l’office de tourisme. Entre les canons et la neige tombée, on tiendra toute la saison sans problème, même si on n’obtient pas un centimètre de neige, ce dont je doute… » Du côté des Angles, qui est à 70% recouvert de neige de culture , Michel Poudade, de son côté, aimerait voir tomber plus de flocons de neige prochainement : « Le ski sur la partie ouverte du domaine est agréable. La neige ne fond pas. Mais nous sommes sur quelque chose de fragile. Chez nous, certains vont à la messe de minuit, ne serait-ce que pour les activités nordiques qui se développent de plus en plus. » Enfin, chez Trio Pyrénées, on mise davantage sur l’analyse et la stratégie. « Quand les pentes sont orientées vers le nord, comme dans Cambre d’Aze, le manteau neigeux bouge beaucoup moins », explique Eric Charre. En revanche, les pentes plus ensoleillées demandent une attention particulière. »