MyLittle Trip est une plateforme qui propose des offres de voyages « surprises » par abonnement. En solo, en duo ou en famille, le jeune homme organise un séjour sur mesure en France et en Europe, départ tous les 4 mois. Entretien avec Mikki Glancy, fondateur de MyLittle Trip.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce concept d’abonnement voyage ?

Mikki Glancy, fondateur de My Little Trip

Mylittle Trip est le premier service d’abonnement voyage personnalisé en France. Cet abonnement comprend l’hébergement et le transport. Le passager choisira lui-même son mode de transport, son style de voyage (romantique, gastronomique…) et pourra sélectionner jusqu’à 25 destinations pour éviter toute mauvaise surprise. Il doit ensuite sélectionner les dates de voyage et les lieux de départ. A partir de ces éléments, nous créerons un voyage personnalisé tous les 4 mois, et un mois avant le départ, le voyageur reçoit une carte postale dévoilant la destination accompagné d’un guide conférencier. Ce guide répertorie les bonnes adresses, l’offre culturelle et de nombreuses expériences locales. En revanche, nous n’imposons rien, ce ne sont que des suggestions, nous ne sommes pas destinés aux voyages organisés. Cependant, le voyageur peut ajouter diverses options s’il le souhaite, notamment des nuits supplémentaires, des transferts ou des expériences.

Quelles sont les offres d’abonnement que vous proposez ?

Nous proposons des abonnements mensuels avec des offres solo et duo, à partir de 59 euros par mois. Ces abonnements comprennent le transport et l’hébergement dans un établissement 4 étoiles ou équivalent du centre-ville. Le logement doit être facilement accessible à pied et proche des principaux points d’intérêt. Depuis peu, nous proposons également une offre famille avec la possibilité d’ajouter un enfant pendant le voyage. Ce n’est encore qu’une option car la politique tarifaire varie selon la destination et il est compliqué pour nous de proposer cela via un abonnement mensuel. Veuillez noter que nos voyages se font actuellement exclusivement au départ de la France vers des destinations françaises ou européennes. Nous proposons uniquement des courts séjours de 3 jours et 2 nuits, mais nous donnons au voyageur la possibilité de prolonger si nécessaire.

À Lire  CBD, yoga, livres de développement personnel... Le marché du bien-être n'est pas en crise

Quelle est votre cible principale ?

Lorsque nous avons lancé la plateforme en août 2020, la cible principale était les 18-35 ans. Une génération de milléniaux qui dépensent différemment et aiment voyager régulièrement. C’est une génération qui recherche des voyages et des expériences personnalisés, la question de la personnalisation est donc très importante. Au fil du temps, nous avons reçu de nombreuses demandes de personnes âgées, notamment des retraités, des familles, etc. La formule a été bien accueillie par le marché malgré son lancement en pleine pandémie. Les acheteurs adhèrent principalement au concept de prix fixe. De plus, cela leur évite une étape de recherche, c’est donc un aspect gain de temps très important.

Quelles sont vos perspectives pour 2023 ? Souhaitez-vous étendre votre offre à d’autres destinations, notamment hors Europe ?

Pour le reste, nous préparons une levée de fonds d’ici 6 mois pour les installer en France, ainsi qu’à l’international pour les lieux de départ. Nous avons beaucoup de demandes du marché espagnol, par exemple. Quant aux destinations hors Europe, c’est un sujet sur lequel nous travaillons. Nous aimerions vraiment proposer à nos clients des destinations en dehors de l’Europe dans un futur proche. Nous comptons actuellement 900 abonnés et nous souhaitons atteindre les 2000 d’ici fin 2023. Nous souhaitons également continuer à améliorer l’expérience utilisateur et l’algorithme de notre plateforme.

A l’heure où le voyage responsable est un réel sujet de fond, cette offre sous forme d’abonnement en choisissant l’avion comme principal mode de transport n’est-il pas à contre-courant ?

Aujourd’hui, nous donnons au voyageur le choix entre le train et l’avion. Notre objectif n’est pas de culpabiliser le voyageur. Lorsque nous avons lancé l’activité, 2% des voyageurs ont choisi l’option train, contre 36% aujourd’hui. Il y a donc un vrai changement de comportement et la transition est en marche. En parallèle, nous mettons en place un système de gamification pour les inciter à faire des choix plus respectueux lors de leur séjour. Par exemple, si vous choisissez de prendre le train, vous cumulerez des points que vous pourrez échanger contre des expériences locales lors de votre prochain séjour.

Photo d’ouverture : @MyLittle Trip