L’application myGG offre une autre façon de collecter vos souvenirs. Ici, pas de réseaux sociaux, juste vous et vos souvenirs. Description par son producteur de Perpignan, l’increvable Stéphane Darmon.

Stéphane Darmon, comment est née l’application myGG ?

Je suis parti du constat : j’ai deux enfants de 12 ans, je les ai vu grandir et les ai regardés. Ils sont tous les jours sur les réseaux sociaux : TikTok, Instagram, YouTube, peu importe. Et ils sont devenus de parfaits observateurs de la vie des stars, avec la beauté de la beauté et les rêves des stars. Ce n’est pas leur faute, c’est juste que les gens changent. Depuis, je voulais créer quelque chose, mais pas arrêter ce train en marche. Mais le soutien permet aux enfants d’être acteurs de leur propre vie.

Instagram, Facebook… ça existe déjà, non ?

Rien à voir. J’ai pensé, pourquoi ne pas créer une application pour smartphone ? Pour le nom, je me suis inspiré de mon fils qui envoie « gg » quand il joue. Je lui ai demandé ce que cela voulait dire : « Bon jeu » veut dire « bien joué ». J’ai donc enregistré la marque GG. Et même si cela signifie penser à la vie comme un jeu, comme si c’était un « bon jeu » ce soir.

Il fallait créer un support et un contenu attractifs et innovants, en collaboration avec Filipe Falco, le fondateur de Mizzup. Nos enfants ont l’habitude des cartes : Pokémon, Panini, etc., cartes étoiles, etc. J’ai donc fait une carte GG où l’enfant est la star. C’est sa carte. Ce sera une plaque tournante pour les activités des jeunes grâce au contenu MyGGlife et myGGsport.

Je vais vous donner un exemple. Dans la famille, il y a toujours une tradition, une recette de grand-mère. Un jour, grand-mère décide de transmettre sa recette de tarte aux pommes. L’enfant se rend ensuite sur myGGlife > Cuisine > il saisit le jour de l’événement, lui donne un nom et y met ses commentaires (conditions, conditions etc.). Il ajoute une photo ou une vidéo et elle est enregistrée à vie. Je vais vous donner un deuxième exemple. Votre fils joue son premier match de football, il a 6 ans et il marque son premier but. Ce n’est peut-être pas pro, mais dans GGsport, cette fois-ci, vous serez enregistré. Mon souhait est que nos enfants soient fiers de toutes les circonstances. Ils doivent être les acteurs de leur vie. Oui, toutes les informations resteront confidentielles et rien ne sera divulgué. Dans « la vie », il y a environ 50 activités, de la musique aux voyages, en passant par le jardinage, les rêves ou les premiers amours. « Sport » couvre 94 disciplines dont l’esport. Nous ciblons les enfants et les jeunes de 2 à 20 ans. Pourquoi deux ans ? Parce que votre enfant dessine son premier dessin, vous pourrez le sauvegarder dans MyGGlife>drawings, dire où et quand il était. Et il (re)l’annoncera plus tard. Un jeune peut arrêter son abonnement et choisir d’y revenir lorsqu’il atteint l’âge de 30 ans et de tout récupérer à nouveau.

À Lire  La meilleure langue reste en immersion totale pour vraiment progresser en anglais

L’idée est toujours de toucher le plus de monde possible, comment comptez-vous faire cela ?

Qui sont les enfants et adolescents qui suivent aujourd’hui ? Les influenceurs. Ils sont importants, ils créent du buzz. Je rencontre des stars du football, du show business, des sportifs ou des hommes politiques. Ils vont nous rejoindre. Nous nous sommes implantés dans 25 pays. Pourquoi leur parlez-vous ? Parce qu’à travers MyGG, ils enverront un message fort à l’enfant, en raison de son développement.

A lire aussi :

L’ancien goleador Stéphane Darmon lance son index des buteurs : Benzema, MBappé, Lewandowski, quels joueurs marquent les buts les plus importants ?