l’essentiel

Promouvoir la destination Lote est la mission principale des agents des offices de tourisme, mais ils doivent aussi parfois répondre à des demandes un peu incongrues. Anthologie de ces « perles » rares et surprenantes.

Chaque année, 150 000 visiteurs transitent par les 5 permanences des Offices de Tourisme de la Vallée du Lot et les 4 permanences estivales. Et si la majorité des demandes concernent les visites et sites touristiques, l’hébergement ou encore la restauration, il arrive que les agents soient confrontés à des problématiques parfois farfelues qui vont bien au-delà de leurs attributions ! « Bien sûr, nous essayons de donner le maximum d’informations, même en dehors de nos missions, mais nous avons aussi nos limites. » sourit Virginie Seguin, chargée de communication à l’Office de Tourisme de Cahors/Vallée du Lot. Sans méchanceté et avec bienveillance, les 30 salariés ont répondu à ces demandes incongrues des visiteurs et nous les ont fait partager.

Étranges requêtes

Alors dans le top 3 des plus improbables, loin d’être une blague, se trouve cette demande des plus sérieuses : « la liste des clubs libertins à Cahors » ! Inutile de dire que l’agent l’avait en main ! Ou cet appel surprenant d’un vagabond lui demandant « la liste des mauvais côtés et des endroits laids de Cahors » pour l’aider à prendre une décision quant à son déménagement ou non en ville, laissant l’agent au bout du fil sans voix. Il y a aussi ceux qui s’imaginent que les offices de tourisme sont le repère des historiens qui connaissent le patrimoine et l’histoire de la région. Alors « quels sont les taux de mortalité pour toutes les épidémies de peste qui ont frappé Cahors » ? Avez-vous une minute!

À Lire  Pourquoi un audit SEO ?

Les offices de tourisme peuvent aussi être confondus avec des agences de voyages, comme le jour où ils ont demandé une réservation pour une auberge à… Reykjavik, par exemple. « Parfois on a l’impression d’être les pages jaunes ou le service français, les gens pensent qu’on a réponse à tout. » précise Virginie Seguin. Encore une fois, les agents jouent le jeu et répondent du mieux qu’ils peuvent. Ils ont donc aidé une personne à mettre fin à son abonnement Orange. Une autre a demandé si un grand magasin de meubles vendait des tables de chevet et si vous pouviez lui montrer la liste des best-sellers pour qu’elle puisse choisir. « C’est aussi le reflet de notre société, on voit des gens qui sont seuls, isolés, qui recherchent la chaleur humaine et qui ont besoin d’aide avec des informations de base ».