Samedi 26 novembre, l’influenceuse montpelliéraine Léa Coffrant, connue sous le pseudonyme « Jenesuispasjolie » organisait Self Kare, un rendez-vous éphémère autour du bien-être et de la santé mentale. L’événement, qui s’est tenu à La Récréation Coiffure, à Port Marianne, a réuni environ 200 jeunes femmes.

Il fallait attendre son tour, à l’extérieur puis à l’intérieur du salon de coiffure La Récréation coiffure, à Port Marianne, pour parler à Léa, l’influenceuse connue sous le surnom de « Jenesuispasjolie ».

A l’intérieur, un espace cocooning pour échanger autour d’un jeu de cartes introspectif, proposé par Mathilde Besset, psychologue clinicienne qui travaille avec Léa ; réaliser un diagnostic de peau et proposer la création d’une routine beauté ; des ateliers sur le style, la couleur et les conseils produits proposés par Luc Blaevoet et Florent Simon, les gérants de coiffure La Récréation qui ont fermé leur salon toute la journée à leur clientèle habituelle, convaincus de « semer des graines pour l’avenir ».

« Passer du virtuel au réel »

La première édition de ce rendez-vous baptisé Self Kare est l’occasion pour l’influenceuse aux près d’un million d’abonnés d’« aller à la rencontre de ma communauté » et de « donner vie et faire connaissance aux trois entreprises que je développe. » : « Jenesuispasjoli », Cracotte , une e-boutique de produits pour prendre soin de soi et de sa maison et Take Kare, un programme de développement personnel pour prendre soin de sa santé mentale. « Je voulais un événement pour concrétiser ce travail et passer du virtuel au réel, explique Léa Coffrant, 26 ans, trois entreprises et 7 salariés. Voir tout le monde est très encourageant et stimulant pour la suite ».

À Lire  Burn-out : 10 conseils pour le prévenir (ou le guérir) de ceux qui l'ont subi

« Avec Léa, on apprend à se faire confiance »

Parmi les dizaines de jeunes femmes venues profiter de cette journée gratuite et ouverte à tous, Annaëlle suit Léa depuis ses débuts il y a douze ans sur YouTube. « J’aime la tournure qu’elle a prise pour parler de santé mentale. Avec Léa, on apprend à faire ses choix sans complications, sans se soucier du regard des autres. Et se faire confiance, tout simplement », partage la jeune femme venue aussi tester le des produits. De son côté, Anaïs apprécie également les valeurs « authentiques » de Léa, son côté naturel, la fiabilité de ses conseils. On le voit toujours derrière un écran donc on apprécie la convivialité de ce face-à-face. Il est important d’humaniser le côté numérique ». Passer un après-midi avec les filles, tester les produits, rencontrer « en vrai » l’influenceuse qu’elles apprécient sont les principales motivations des participants à ce rendez-vous bien-être.

« Cette rencontre autour du bien-être et de la santé mentale se veut itinérante. Nous la proposerons à Annecy, Lyon, Paris », partage Eve Borelli, chef de projet pour l’influenceur. Un moyen de gagner encore plus en notoriété, dans la vraie vie.