Les élus du conseil communal ont visité samedi matin les travaux de la maison Hirsch, futur centre Simone-Veil, Velottepladsen. Ce dernier a pris un peu de retard en raison d’une contamination par la pourriture sèche. La livraison est prévue fin 2023.

&#xD ;

Par –

Des travaux à 2,6 millions d’euros

&#xD ;

Aujourd’hui à 05:00&#xD ;

&#xD ;

– Temps de lecture :

&#xD ;

La maison Hirsch poursuit sa transformation place Velotte. Ce sera dans un peu plus d’un an pour le centre Simone-Veil, désormais installé dans la banlieue de Besançon. Les élus avaient rendez-vous ce samedi matin pour la visite des lieux, qui a pris un peu de retard : « Nous avons découvert de la pourriture sèche lors des travaux », explique Marie-Pierre Calonne, directrice adjointe des services techniques de la ville de Montbéliard. Des traitements ont été mis en place pour éliminer ce champignon xylophage. Le bâtiment, qui n’a plus aujourd’hui que sa charpente et ses murs, a par endroits été ébréché un peu plus que prévu.

Cette étape a fait perdre un peu de temps au chantier, mais pas trop. Nous prévoyons donc une livraison avant fin 2023 au lieu de l’automne comme prévu. Mais aucune date n’a été fixée. Pour limiter les pertes de temps, l’architecte a redistribué les interventions des entrepreneurs sur d’autres parties du projet, explique Marie-Pierre Calonne.

Musique, poterie, arts plastiques, cuisine…

Samedi 24 septembre, les élus se sont rendus sur le site de la Maison Hirsch, qui accueillera le Centre Simone Veil d’ici fin 2023. Photo EST / Boris MASSAINI

À Lire  Dans l'Allier, une famille fabrique une paillourte, une drôle de maison en paille et bois

Un aperçu du rendu final de ce projet de centre culturel. Photo IS /Boris MASSAINI