Méditations pour débutants : 8 conseils essentiels d'un professionnel pour vous lancer

Vous avez décidé de vous lancer dans la méditation, vous savez tout, vous avez même mangé notre dossier spécial sur la question, et pourtant vous n’arrivez toujours pas à vous lancer sérieusement ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul. En effet, pratiquer la méditation quand on est débutant n’est pas toujours une tâche aisée. Pas question pour autant de se décourager, se souvient Marianne Leenart, enseignante de méditation pleine conscience et auteure de Pass sage ! Mon livre de méditation anti-cliché.

« C’est normal d’avoir du mal au début », explique-t-elle. Si vous commencez le basket demain, n’espérez pas devenir Michael Jordan après trois entraînements. La méditation c’est pareil, c’est un entraînement, c’est une pratique. Être agité et avoir des pensées furieuses pendant la méditation est tout à fait normal, cela fait partie du processus. »

Avec son livre, Marianne Leenart a voulu promouvoir la méditation décomplexée loin des clichés et montrer aux débutants qu’il existe de nombreuses façons d’y arriver. « Ce n’est pas parce que tu commences à méditer qu’il faut devenir végétarien du jour au lendemain, parler avec compassion et bienveillance tout le temps et être un modèle de zen. Soyons honnêtes, avec la méditation il y a beaucoup de choses qui se calment, mais ça le fait ne t’empêche pas d’être parfois en colère, d’aimer à faire la fête, d’être un mec bien », confie l’auteur.

Alors pour donner un coup de pouce à tous les débutants qui méditent qui sont en proie au doute et à la paresse (avouez-le), voici nos conseils d’experts.

1 – Bien choisir son type de méditation pour débuter

1 – Bien choisir son type de méditation pour débuter

J’ai commencé par le grand bain avec une retraite Vipassana de 10 jours. Un moment ultra-strict, en silence. même ennuyeux ! Mais malgré tout, on ne peut pas le nier, ça a marché. Je souffrais beaucoup à ce moment de ma vie. Cette retraite m’a vraiment ouvert les yeux. Plus tard, j’ai découvert qu’il y avait aussi d’autres façons de méditer, tout aussi efficaces, mais beaucoup plus accessibles, confortables et joyeuses ! Alors pourquoi s’infliger ce genre de pratique violente, me suis-je demandé ? C’est ainsi que je suis entré dans la méditation de pleine conscience.

2 – Faire de la méditation un rendez-vous

2 – Faire de la méditation un rendez-vous

Le plus dur n’est pas de commencer, mais de continuer. La méditation est la santé mentale. Pour que cela fonctionne, il faut trouver une régularité. Cette régularité, beaucoup arrivent à la trouver pour faire du sport, pratiquer un instrument… Pour la méditation c’est souvent plus difficile et ce n’est pas surprenant.

Ce n’est pas parce que vous êtes paresseux, merdique ou le roi de la procrastination, c’est juste que la méditation est en quelque sorte un processus de confrontation et va à l’encontre de tout ce que nous avons appris jusqu’à présent. Toute notre vie on nous a dit qu’il fallait courir, accomplir beaucoup de choses, et puis on nous apprend à prendre le temps de ralentir, de ne rien faire, de ne rien dire, de ne rien réaliser, de ne rien produire. Il y a une folie intérieure qui nous pousse à être toujours en mouvement, et il s’agit d’aller à contre-courant.

3 – Ecrire une lettre au méditant débutant que l’on est

3 – Ecrire une lettre au méditant débutant que l’on est

L’une des premières choses que je fais faire à mes débutants en méditation est d’écrire une déclaration d’intention pour eux-mêmes. L’idée est de clarifier vos attentes en répondant à plusieurs questions… Pourquoi je commence à méditer ? Quelles sont mes attentes ? Qu’est-ce qui ne va pas dans ma vie qui me fatigue et qui veut essayer la méditation ? Qu’est-ce que j’espère que cette pratique va changer dans ma vie quotidienne ?

J’invite les méditants à relire cette lettre en temps de flemingite aiguë. Cela vous permet de retrouver la motivation, de vous reconnecter à votre besoin profond et à l’élan que vous aviez à vos débuts. J’en ai écrit un il y a 10 ans et je le lis encore de temps en temps.

4 – Commencer la méditation avec un support

4 – Commencer la méditation avec un support

Il existe de nombreuses applications développées autour de la méditation pour les débutants. C’est très sympa comme point de départ. C’est un bon point de départ car ils sont faciles à utiliser. C’est aussi rassurant pour l’utilisateur : aucune obligation, aucun jugement, aucune crainte. Mais une fois que vous avez une idée de ce à quoi ressemble la méditation, je trouve important de vivre une autre phase de votre pratique en méditant avec les autres.

À Lire  Journées portes ouvertes au moulin de Saint-Amand

5 – Méditer à plusieurs quand on est débutant

5 – Méditer à plusieurs quand on est débutant

Il est difficile de méditer seul. Il est donc important de méditer en groupe au début. Si vous le pouvez, inscrivez-vous à des week-ends ou à des ateliers pour pratiquer avec d’autres personnes. Il y a beaucoup de sessions en ligne qui ont été créées depuis Covid. Il est beaucoup plus facile de maintenir une certaine assiduité lorsqu’on a un rendez-vous fixe. Même s’il est dématérialisé.

La présence d’un professeur facilite également la progression. Cela permet à votre motivation d’être rafraîchie un peu à l’occasion par quelqu’un qui la connaît, c’est inestimable. Quelqu’un qui vous aide lorsque vous sentez que vous êtes dans le pétrin.

6 – Se fixer un objectif réalisable

Ce qui compte, c’est la régularité, pas la quantité. Beaucoup de gens commencent à se fixer des objectifs inaccessibles. Si vous commencez par des séances d’une heure, il est difficile d’intégrer la méditation dans votre routine quotidienne. En conséquence, vous courez le risque de vous décourager. Il est donc préférable d’opter pour un entraînement plus court, par ex. dix ou quinze minutes par jour.

7 – Être indulgent avec soi-même

Ne pas commencer fait partie du processus. Il faut donc à tout prix éviter d’infliger trop de reproches à ce sujet. La culpabilité et la pression ne fonctionnent pas avec la méditation une fois que vous venez de commencer. Nous devons trouver d’autres moyens. A partir du moment où vous avez identifié votre envie de vous lancer, trouvez simplement des moyens de vous faciliter la tâche.

8 – Faire de la méditation un rituel plaisir

Faites de ce moment un plaisir et non une punition. Pour cela, vous pouvez par exemple décorer une petite chambre réconfortante où vous aurez plaisir à vous rendre au quotidien. Vous pouvez également faire des rituels comme écouter de la musique avant, lire un texte inspirant ou vous faire dorloter avec une tisane après votre séance.

Votre motivation est-elle ravivée ? Si vous souhaitez en savoir plus sur Marianne Leenart et retrouver les conseils de l’experte, rendez-vous sur son site ou en librairie pour découvrir son livre Pass sage ! Mon livre de méditation anti-cliché.

La méditation se pratique à genoux, yeux fermés, mains posées sur les jambes, pouce touchant l’index, bouche fermée, langue collée au palais, respiration sous contrôle (houch dar dam) et oreille contre oreille. écoutez le Coran, salawats (sons mélodiques). La pièce est dans l’obscurité.

Comment déstresser le matin ?

Le matin : Le moment décisif de la journée

  • Boire un verre d’eau tiède. Mélangé à quelques gouttes de citron, boire ce verre tous les matins vous permettra non seulement de vous réveiller en douceur, mais aussi d’insuffler un nouveau souffle à votre corps. …
  • Du temps pour soi. …
  • Écoutez de la musique dès que vous vous réveillez. …
  • Penser positivement. …
  • S’étirer.

Comment se détendre le matin ? Lorsque vous vous réveillez les yeux ouverts, vous restez quelques secondes au lit et en profitez pour vous étirer lentement et réveiller vos muscles. Allongez-vous, prenez conscience de votre corps et de votre respiration. Alors, comme un chat, étirez-vous prudemment, prenez votre temps : étirez vos bras et vos jambes, écartez-vous…

Pourquoi j’ai des angoisses le matin ?

L’anxiété matinale trouve souvent son origine dans une anxiété généralisée. Dans la plupart des cas, le cortisol, l’hormone du stress, reste élevé pendant la journée et la nuit, provoquant un sifflement d’anxiété au réveil.

Est-ce que l’application CALM est gratuite ?

Calm est une application complète pour retrouver la paix intérieure, mais ce bien-être a un prix : 40,90 €/an. Sans cela, l’accès aux bonnes histoires est impossible.

L’application Calm est-elle payante ? Calm propose un abonnement annuel à 49,99 € par an, renouvelable automatiquement, vous donnant un accès illimité à la Calm Collection tant que votre abonnement est actif. Calm propose également un abonnement à vie pour 329,99 €, payable en une seule fois, offrant un accès illimité à vie à la Calm Collection.

Quelle est la meilleure application pour méditer ?

Namatata a été élue meilleure application de l’année 2020. Au programme de cette application 100% française : plus de 400 méditations proposées d’une durée de 10 ou 20 minutes. En plus d’avoir un design épuré, Namatata est une application pédagogique très simple d’utilisation.

L’application Petit BamBou est-elle gratuite ? L’application Petit Bambou est disponible sur Iphone et Android. Un programme découverte gratuit de 8 séances vous permet de vous familiariser avec la méditation et certaines techniques. L’application permet ensuite de sélectionner des méditations par thème et d’accéder à plus de 900 séances.

Comment savoir si on est en méditation ?

Nous sommes conscients de notre respiration, et dès que nous nous rendons compte que nous mâchons et que nous ne sommes plus dans le présent et sommes conscients de notre respiration, nous ramenons doucement mais sûrement notre attention sur cette fameuse respiration. .