Nature, acupuncture, Ayurveda, hypnose… les médecines douces ont le vent en poupe. Mais comment résoudre et éviter de tomber dans le charlatan ? Un avertissement et un témoignage.

« L’hypnose m’a aidé à arrêter de fumer… sans prendre un seul kilo ! », « Les rendez-vous avec un acupuncteur m’aident à dormir… » On connaît tous quelqu’un qui raconte comment les médecines douces l’ont aidé à résoudre ses problèmes. . 71% des Français déclarent l’avoir essayé au moins une fois (Harris Interactive Survey, 2019) et 44% déclarent l’utiliser régulièrement, dont une majorité de femmes (CSA Research Survey, 2019). Mais ces entreprises ne sont souvent pas contrôlées, comment s’y prendre ? En août dernier, le site Doctolib avait été fermé pour permettre l’accès au théâtre aux soignants dont le comportement apparaissait suspect. Mais cela ne freine en rien l’engouement grandissant pour les médecines dites naturelles, complémentaires ou alternatives. Face à ce marché financier en pleine expansion, la porte est ouverte aux professionnels non formés, voire aux charlatans. Or, cette envie raconte, indirectement, le désir de bien écouter, d’être bien soigné, pris en compte lors du rendez-vous du quart d’heure chez le médecin. Le ministère de la Santé a expliqué que l’intérêt général de ces médicaments est « de ne pas reconnaître, scientifiquement, les médicaments conventionnels, ou de ne pas être enseignés lors de la formation initiale des professionnels de santé ». Ils sont souvent utilisés à titre préventif pour renforcer le système immunitaire ou favoriser l’équilibre nerveux, cependant ils peuvent être d’une grande aide dans les maux du quotidien. Quelques conseils pratiques à l’usage des non-initiés.

Lire aussi >> Médecine alternative : Acupuncture, vers le plus haut niveau d’énergie

La naturopathie                                                                                                    

Qu’est-ce que c’est? Elle est née au 19e siècle après l’émergence de l’hygiène actuelle en Allemagne, où elle jouit d’un statut légal, comme en Suisse, elle vise à équilibrer nos forces vitales et nous permet d’adopter un mode de vie sur mesure (sommeil, alimentation, respiration…) pour se sentir mieux et renforcer le système immunitaire.

Comment? Selon l’attention et la formation des professionnels, il s’agit d’une combinaison de différentes pratiques, allant du rééquilibrage alimentaire à la prise de tisanes, d’herbes, de compléments alimentaires et, parfois, d’huiles essentielles.

Quelle est la raison? Infections ORL en hiver, stress, prise de poids, digestion facile ou insomnie, baisse d’énergie générale, etc.

Qu’est-ce ? Ceux qui décident de prendre leur santé en main, quitte à changer leurs habitudes sur le long terme, notamment alimentaires.

Où aller? L’Association pour la médecine naturopathique et l’enseignement médical propose un annuaire de 1 700 naturopathes certifiés après 1 200 heures de formation. omnes.fr

Nathalie, 44 ans « Après la mort de mon père, la glande thyroïde va lentement. L’endocrinologue m’a donné un traitement allopathique qui m’a permis de retrouver de l’énergie. Un an plus tard, il m’a expliqué que ce traitement est à vie. Avec mon naturopathe, nous avons décidé de commencer doucement avec cette glande, en diminuant progressivement le traitement, en encourageant d’autres méthodes. Cela a été long et difficile, mais après deux ans, je n’avais besoin de rien.

Les médecines traditionnelles ancestrales                 

Qu’est-ce que c’est? La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) a pour objectif de maintenir et de rétablir une bonne santé en rétablissant la circulation de l’énergie vitale (« qi », prononcé « chee »). Venue d’Inde, la médecine ayurvédique vise également à équilibrer le corps dans son ensemble, en fonction du terrain unique de chaque individu. Selon elle, il existe trois types de travail : Vata, Pitta et Kapha.

À Lire  Bien-être : nos 8 conseils pour vous motiver à vous remettre au sport

Comment? La MTC utilise l’acupuncture, le massage, la tisane, la diététique et la pratique d’exercices doux (tai-chi, qi gong). L’Ayurveda utilise également l’alimentation, le massage, les remèdes à base de plantes et de minéraux, le yoga et les exercices de respiration.

Quelle est la raison? Allergies, rhumes, sinusites, migraines, troubles digestifs ou de l’humeur, problèmes de sommeil ou d’insomnie, stress, toxines, anémie ou troubles circulatoires.

Qu’est-ce ? Ceux qui sont convaincus que le bien-être mental, physique, psychologique et spirituel ne font qu’un.

Où aller? Recommandations aux médecins de l’Association Française des Professionnels de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de l’Ayurvéda en France. ufpmtc.fr et ayurveda-france.org

Mathilde, 37 ans « J’ai eu un cancer il y a cinq ans et j’ai été traitée par six mois de chimiothérapie intense. Parallèlement, l’acupuncture m’a sans doute permis de retrouver le sommeil et de mieux gérer mon anxiété. , boisson épaisse et noire prise matin et soir !) a aidé mon corps à éliminer toutes les substances chimiques, y compris le nettoyage de mon foie. Selon mon oncologue, très ouvert. , ce traitement peut me permettre de récupérer rapidement et de ne pas ressentir d’effets secondaires. »

L’hypnose                                             

Qu’est-ce que c’est? Il vise à rendre disponibles les ressources inutilisées du cerveau et à stimuler ses capacités d’auto-guérison lors d’un état de conscience altéré, entre l’éveil et le sommeil.

Comment? Nous fixons l’objectif de la séance lors d’un premier entretien, puis nous le fixons. Grâce à la suggestion du thérapeute, nous nous sommes permis d’entrer dans une sorte de réminiscence.

Quelle est la raison? Arrêt du tabac ou autres addictions, prise de poids, insomnie, stress, peur…

Qu’est-ce ? Ceux qui sont prêts à se laisser guider et à fermer les yeux.

Où aller? L’Institut Français d’Hypnose propose un guide à destination des professionnels. hypnose.fr

Élodie, 38 ans « J’ai arrêté de fumer il y a cinq ans, en trois semaines, deux séances par semaine. Sans prendre un seul kilo ! Mais, six mois plus tard, après la rupture, j’ai repris le dessus. budget pour de nouvelles séances, j’ai donc acheté le CD de l’hypnothérapeute Jean-Marc Benhaiem, « Arrêter de fumer sans se prendre la tête » (Première édition). Et là, c’était radical : depuis, je n’ai plus touché à une cigarette ! »

La sophrologie                                                            

Qu’est-ce que c’est? Une pratique corps-esprit qui équilibre ou renforce le corps, l’esprit et les émotions.

Comment? La séance se déroule généralement verbalement, avec une méditation physique guidée, basée sur la relaxation, la respiration et une attitude positive.

Quelle est la raison? Gérer le stress, l’anxiété, le manque de confiance.

Qu’est-ce ? Ceux qui sont convaincus que chaque action douce et positive dans leur esprit et leur corps affectera la qualité globale de leur vie. Et les enfants et les jeunes paniquent pendant l’examen.

Où aller? Un guide pour les praticiens est fourni par la Société Française de Sophrologie. sophrologie française.com

Anne-claire, 47 ans « J’étais très inquiète et j’avais de l’eczéma depuis l’enfance. C’est mon dermatologue qui m’a recommandé des séances de sophrologie. Au début, j’y allais à reculons, mais, vite, ça m’a fait du bien. Tout d’abord, j’ai retrouvé un sommeil de qualité : huit heures de sommeil d’affilée, quand on sort de plusieurs années sans sommeil, c’est un miracle ! Et j’ai une nouvelle force intérieure : je n’ai plus besoin de dormir. dans un verre d’eau. Au bout de six à neuf mois, j’ai vu que mon eczéma n’avait pas complètement disparu, mais les problèmes sont devenus plus graves et moins nombreux. Maintenant, c’est une forme d’hygiène personnelle, je suis devenu accro. »