Alors qu’en France, l’accès aux soins devient un enjeu majeur de santé publique – 30% de la population française vit dans un désert médical – la télémédecine permet aujourd’hui de réduire certains domaines. Leader de la communication médicale, MEDADOM propose depuis de nombreuses années des solutions innovantes, pour que chacun puisse consulter un médecin en quelques minutes, sans prendre de rendez-vous.

La téléconsultation médicale pour tous

Si la France souffre d’une offre médicale souvent jugée insuffisante, les progrès technologiques permettent aujourd’hui de créer de meilleures solutions pour certains services de santé courants.

Fondée par les docteurs Charles et Elie-Dan Mimouni, et l’ingénieur technique Nathaniel Bern, MEDADOM développe depuis plusieurs années un réseau de communication grand public.

Deux systèmes de téléconsultation médicale disponibles

Grâce à MEDADOM, chacun peut désormais consulter un médecin depuis son domicile, en se connectant au site internet de l’entreprise, ou en téléchargeant l’application mobile. Ainsi ces derniers pourront accéder à l’expertise d’un médecin généraliste ou d’un médecin urgentiste, par le biais d’un service de visioconsultation disponible de 8h à 23h, tous les jours de la semaine, dimanches et jours fériés compris.

De plus, la société française a créé un système d’appartements, de climatiseurs et de postes médicaux qui sont situés dans de nombreux lieux publics tels que les pharmacies ou les mairies. Installés loin de la route, ces postes médicaux permettent de consulter un professionnel de la santé en quelques minutes. Grâce aux appareils de mesure rattachés à la station – un thermomètre, un tensiomètre, un stéthoscope, un dermatoscope, un oxymètre et un otoscope – le médecin généraliste peut évaluer à distance sa maladie au quotidien et son patient le prend. (ou un professionnel expérimenté dans l’utilisation de l’appareil).

Au besoin, il peut rendre son ordonnance, avant d’avoir la possibilité de retirer ses médicaments directement à la pharmacie. Le prix de la consultation médicale est le même que pour un rendez-vous régulier (25 Euros), et sera pris en charge par l’Assurance Maladie et la mutuelle du patient.

À Lire  Expérience sur le terrain : comment la Cyber​​Commission évalue le risque commercial

Répondre aux besoins de soins de santé auprès de la population

En réponse aux difficultés rencontrées par la communauté médicale – notamment les urgences, souvent en sous-effectif -, le système de communication médicale permet la répartition des besoins de soins simples, réduisant ainsi le nombre de spécialistes de l’hygiène.

Le recrutement de nouveaux professionnels de santé

Face à l’urgence de la situation, MEDADOM espère recruter de nouveaux urgentistes et médecins généralistes pour continuer à développer son offre de consultation médicale dans toute la France, mais aussi en Corse, et dans les DOM-TOM (La Réunion, Guadeloupe et Martinique). ).

La qualité et la qualité des soins sont des priorités chez MEDADOM. Ainsi, les 300 collaborateurs de l’équipe médicale sont chargés de travailler dans le strict respect du Protocole par la Communication Médicale fondé sur le principe de la Santé Publique et mettant l’accent sur les bonnes pratiques à adopter.

Grâce à la visioconsultation, les médecins bénéficient d’un environnement de travail privilégié en choisissant leurs horaires de travail, et en se déchargeant de toutes les tâches administratives, pour se concentrer davantage sur leurs patients. Chaque collaborateur peut également participer à la communauté MEDADOM, pour échanger avec de nombreux collègues lors d’événements et de réunions médicales.

Avec 900 000 contacts déjà réalisés, l’entreprise espère désormais continuer à pousser l’offre par téléphone dans toute la France. D’ici deux ans, 25 000 stations devraient être installées dans toute la France.

Face à la pénurie d’équipements et de main-d’œuvre qualifiée – et avec le vieillissement de la population française, la demande de soins médicaux augmente – la communication est désormais le prochain outil, permettant d’avoir plus d’informations, pour les remplacer. des rendez-vous médicaux en face à face, mais pour contribuer à réduire la surpopulation dans certains services hospitaliers et autres services médicaux ; tout en garantissant l’accès à l’uniforme public dans tout le pays. La mission que MEDADOM entend jouer un rôle important, à travers le développement continu de cabines de consultation de communication aux quatre coins de la région.

Ce contenu est réalisé en partenariat avec OpenMedias. La rédaction de BFMTV n’a pas été impliquée dans la production de ce contenu.