Jean-Luc Mélenchon, leader des Insoumis, lors d’un défilé contre la réforme des retraites, le 23 janvier 2023 à Paris – Thomas SAMSON © 2019 AFP

La France insoumise – et des figures d’autres formations de gauche de l’ordre dispersé – soutiennent la marche des jeunes contre le projet de réforme des retraites élaboré par l’exécutif. Et Jean-Luc Mélenchon, sa figure tutélaire, avait quelques messages à délivrer à la jeunesse ce samedi à Paris.

Le speaker a ainsi pris le micro en marge du défilé. « Ces années qu’ils veulent vous enlever ne feront travailler plus personne. Il y aura plus de chômeurs, plus de malades, moins de vie surtout », a-t-il d’abord présenté. Il a « maudit » la logique qui, selon lui, était guidée par Emmanuel Macron et son gouvernement : la logique d’imposer la « marchandisation » du monde.

Jeunes, retraités, même combat

Mais Jean-Luc Mélenchon a voulu s’adresser à quelques publics. Retraité, jeune, même combat pour l’ancien candidat à la présidentielle :

« Vous autres qui prenez soin de vos petits-enfants à cette occasion, même quand ils vous embêtent bien ! Ce temps de vie qui leur permet, les petits, d’être pleinement humains parce qu’ils ont une telle relation avec vous, qui va faire ça ? Allez-vous payer quelqu’un pour le faire ? »

« Vive la vie! À bas la mort! »

Jean-Luc Mélenchon est allé au cœur de son discours :

« Vous transformerez en marchandise ce qui était avant l’amour libre, le don de soi, la construction humaine de génération en génération. »

À Lire  Cette start-up propose un concept pour lever le tabou des menstruations...

Il lui a alors assigné le coupable : « C’est ce que vous voulez faire, Monsieur Macron, maudit soit-il ! » « Vous voulez banaliser toute notre existence comme vous l’avez fait avec la santé, comme vous le faites dans l’éducation au prix de cette monstrueuse abomination qu’est Parcoursup. A bas Parcoursup ! », a-t-il poursuivi.

Il a terminé en dédiant au chef de l’Etat « ce grand souffle que l’on voit ici dans ces rues de ces personnes magnifiques qui viennent de tous horizons et pour toutes raisons vous disent le seul slogan qui vaille : vive la vie A bas la mort ! « 

Les associations de jeunesse et LFI ont confirmé la présence de 150.000 marcheurs peu avant 17 heures. La police ne donnera pas de bilan de participation, a appris BFMTV à la préfecture de police.

En effet, même si c’est à l’initiative d’une dizaine d’associations de jeunesse, c’est bien la France insoumise qui a décrété les manifestations. Cependant, la préfecture de police indique qu’elle ne procède généralement à aucune évaluation lorsqu’une déclaration est faite par un parti politique.

Article original publié sur BFMTV.com