Jean-Pierre van Den Bosschelle a quitté le nord de la Belgique, traversé la Belgique et la France pour rejoindre Lourdes. Un voyage unique…

Par l.durca

Publié le 24 sept. 22 à 17:25

Une vie bien remplie

Un homme très souriant est devant nous à Vauchamps. Accueilli par la famille Bérat pour une nuit avant de reprendre la route, le voyageur Jean-Pierre van Den Bosschelle nous raconte son incroyable parcours personnel et spirituel. Le 17 août, il prend son sac à dos avec ses 21 kg de choses et prend la route. Pas de voiture, pas de mule et pas de vélo. Pour ce pèlerin, il parcourra 1 248 kilomètres qui le mèneront à la grotte de Massabielle, où la pauvre Bernadette fit une rencontre qui allait changer sa vie. Selon la tradition catholique, il a reçu la visite de la Vierge Marie. Il compte atteindre sa destination le 3 octobre au rythme de 26 kilomètres par jour pendant 48 jours.

Cependant, pour Jean-Pierre, il ira à la grotte, mais tout le chemin sera son cheminement spirituel.

Il va avancer en relisant sa vie et c’est très complet.

Young prend sa retraite depuis qu’il a confirmé ses droits le 1er août 2022, il ne veut pas laisser l’action chômer. La surprise sera très dangereuse pour cet homme qui se trouvait au dernier étage de l’entreprise Carrefour qui comprend plus de 230 magasins. Qu’il suffise de dire que le voyageur avait du pain sur la planche. Habitué à une vie de travail et de circulation, il ne choisira pas d’être un retraité qui regardera la télévision. En revanche, Jean-Pierre utilisera ce temps libre pour faire des choses particulières.

Pourquoi Lourdes ?

Ce n’était même pas 17 jours après sa retraite, alors il a fait ce premier voyage. « Je ne suis pas ce qu’on appelle un catholique pratiquant et, au-delà de la religion, c’est un cheminement spirituel que je veux faire. Il faut regarder le rapport entre religion et spiritualité », a-t-il déclaré. , comme tous les Belges, quelle que soit la situation de beaucoup d’entre eux de ma génération, j’ai été éduqué dans la religion catholique. J’étais un garçon d’autel et j’ai suivi la vie d’un jeune catholique. J’ai été scout jusqu’à ce que je devienne ce que vous appelez un compagnon en France. Et je me souviens d’un voyage à Lourdes avec la paroisse quand j’avais 10 ans. Et, avec le temps, sans m’en rendre compte, je me suis éloigné de la religion. Je suis devenu un homme marié », sourit l’homme.

À Lire  Mathou : "Le développement personnel m'a fait plus de mal que de bien"

Pourquoi Lourdes ? Cet homme sympathique n’a pas besoin de réfléchir à cette question : « Lourdes est un lieu de légendes. C’est incroyable car dans ce lieu on croise des catholiques bien sûr, mais aussi des protestants et des musulmans et des juifs et même des bouddhistes. C’est définitivement un lieu catholique, mais il a le don de rassembler toutes les choses spirituelles. »

« Le voyage est déjà une belle aventure »

Et il parle de sa foi : « Je ne vais plus à l’église, mais j’ai toujours la foi. Juste de la poussière. C’est aussi l’un des buts de ce voyage. Je tremperai aussi la croix de ma mère, qui n’est plus avec nous, dans l’eau de la grotte. »

Jean-Pierre van Den Bosschelle nous raconte ses premières rencontres, notamment avec le couple Bérat : « Quand j’ai préparé mon voyage, j’ai contacté les quartiers des lieux que j’allais choisir pour ma situation. Je cherchais un abri pour la nuit pour faire un voyage comme le temps. Parfois, quand je n’obtenais aucune réponse des politiciens, je contactais les congrégations. A Montmirail, le curé, Pascal Tindaro, m’a mis en relation avec le diacre de la paroisse, Antoine Bérat. Cette personne a sans tarder offert la chambre et la maison à ce pèlerin qui arrivera chez lui le soir du 27 août. »

Jean-Pierre van Den Bosschelle a partagé un moment commercial de sa vie avec Danielle et Antoine comme coéquipiers. Puis le matin du 28, il emmena le bâton de son voyage vers la prochaine destination. A un moment donné, il enverra des cartes postales : « A Lourdes, j’ai prié pour vous ».

Bon voyage ou, comme on dit en flamand, « Goede reis ». Pour suivre son parcours vous pouvez vous rendre sur Internet : https://jpvdb.simplesite.com

Photo : Le diacre Antoine Bérat accueille Jean-Pierre van Den Bosschelle.