Les petites entreprises ont rarement le budget adéquat pour investir puissamment dans le domaine de la communication numérique. C’est la raison d’être de MarketementVotre : construire des stratégies globales et cohérentes pour tous.

Être modeste, mais efficace, avec une juste stratégie

MarketingYour incarne généralement la « petite boîte » du marketing numérique. Elle a du charme, elle a de la fougue. Ceux qui ont connu l’Inspecteur Gadget pourront se faire une idée de son fondateur, Olivier Feldman. L’homme aime que ses clients le voient comme un couteau suisse, car l’image correspond à ce qu’il est réellement. En accompagnant les PME et start-up, elle déploie tous les métiers que recouvre aujourd’hui la communication numérique. Fort de ses 33 ans d’expérience cumulée dans le domaine, il est à même de présenter un panel de compétences allant de l’infographie à la gestion des réseaux sociaux, en passant par la création de sites internet, la mise en place d’une stratégie SEO et de campagnes emailing. MarketementVotre est une agence à taille humaine pour les entreprises à taille humaine. En bon jongleur, Olivier a pu se passer des frais d’une grande structure. Ce faisant, elle exonère également ses clients qui, le plus souvent, n’ont pas les moyens d’utiliser les services d’une grande agence.

Olivier accompagne le questionnement, considère que le progrès se fait main dans la main. En fait, il a un rapport « artisanal » plutôt qu’industriel à la stratégie numérique. Seuls l’agilité, le faire-et-voir et les ajustements comptent vraiment. La petite entreprise n’est pas destinée à se disperser dans les centaines de canaux offerts par la communication numérique, mais ce qui est fait doit être fait correctement. Entre la dépense impossible et le piratage maladroit en interne, MarketementVotre trace donc un chemin sain. L’avantage de l’expert digital externalisé est de pouvoir l’impliquer ponctuellement, en fonction des besoins et du budget. C’est aussi pouvoir s’appuyer sur l’agilité d’un partenaire engagé, car la froideur des grandes entreprises (pour lesquelles le client est toujours un peu anonyme) est remplacée par un véritable accompagnement personnalisé et des relations humaines.

À Lire  Saône-et-Loire. Covid-19 : le point sur la situation entre le 13 et le 24 juin

Un accompagnement humain et sur-mesure

En officiant dans de multiples secteurs, Olivier Feldman s’est construit une culture générale dans laquelle il trouve l’intérêt premier de ses missions. C’est ce qu’il aime : entrer dans des mondes différents, embrasser des dynamiques. « Les bases du marketing digital sont les mêmes pour tout le monde, ce sont les manières de communiquer qui diffèrent », précise-t-il. Dans ce mélange d’éveil personnel (puisqu’il faut s’immerger dans chaque secteur) et d’expertise assurée, il se remémore chaque jour les raisons qui l’ont fait quitter un grand groupe où son individualité s’est perdue. Laisser libre cours à ses élans créatifs et entrer dans une relation humaine avec le client, cela a suffi pour prendre le virage de l’indépendance, en 2018. Travailler avec ses propres convictions, s’investir émotionnellement dans des projets et grandir avec les clients (certains ça fait 3 ans que je suis avec lui).

Concrètement, lorsqu’il s’agit de refondre un site par exemple, Olivier réalise son audit. Il observe alors la concurrence, flaire l’air du temps et propose des modèles qui recherchent l’harmonie entre les bonnes pratiques et l’image de marque de l’entreprise. Graphiste de formation, il conseille avec précision (couleurs de la charte graphique, nature des visuels, etc.) sans jamais négliger les nécessités d’une bonne expérience visiteur, vient ensuite la réflexion du référencement naturel et du support digital. Olivier travaille beaucoup avec les données. A noter que lorsqu’il est sollicité pour réaliser le développement de la notoriété numérique, Olivier réalise systématiquement un audit préalable. Nous n’offrons pas à l’aveuglette. Nous ne vendons pas pour vendre. Nous recherchons l’efficacité, c’est-à-dire d’abord la pertinence. Trop souvent, ce qui est déjà en place est imparfait et construire sur des bases incertaines est une attitude perdante. Une dépense inutile. Mais ce qui compte avant tout, c’est de procéder par pédagogie, en s’ouvrant à la discussion. Il s’agit de construire ensemble. C’est aussi une pratique humaine : investissement total des deux côtés.

Je souscris