Le référencement naturel des sites internet, ou SEO, est né avec le développement des moteurs de recherche dans les années 2000. Les internautes effectuent chaque jour près de 7 milliards de recherches sur Google, dont 15% sont totalement inédites.

Pour être visible sur ces moteurs, il existe 2 leviers principaux : le référencement naturel (SEO) et le référencement payant (SEA). Souvent ils s’opposent selon l’idée que le SEA a besoin d’un budget, alors que le SEO est gratuit. Cette perception est-elle justifiée ?

Le SEO, moteur de croissance

Le référencement naturel, ou Search Engine Optimization, est la capacité à bien placer les pages d’un site web dans les résultats des moteurs de recherche. Elle résulte de l’utilisation de techniques d’optimisation spécifiques qui n’impliquent aucun paiement aux moteurs de recherche. L’utilisation de la plateforme Google Ads (référencement payant), afin de diffuser des publicités, est payante.

Le référencement naturel est devenu un véritable accélérateur de croissance ces dernières années. Par conséquent, les entreprises doivent avoir une bonne connaissance de ces techniques. Des prestataires spécialisés dans le référencement naturel comme l’agence de référencement Netinshape accompagnent les entreprises sur cet aspect spécifique essentiel à leur stratégie digitale.

Le référencement se fait-il vraiment naturellement ?

Le terme « naturel » est un faux ami qui laisse entendre que le classement des pages dans les résultats de recherche d’un moteur s’effectue sans intervention humaine. Cependant, lancer un site ne suffit pas pour grimper dans les classements. Le référencement naturel a un coût, lié aux différentes optimisations à réaliser. Si le site n’est pas optimisé, il aura très peu de chance de bien se positionner sur les moteurs.

Il y a 3 leviers principaux qu’il convient de bien référencer : la technique, le contenu et la popularité du site.

Les optimisations techniques du site visent par exemple à s’assurer que les pages importantes sont indexées par les moteurs de recherche et qu’aucune page ne s’affiche par erreur. D’autres aspects techniques comme la compatibilité mobile ou l’architecture du site sont également essentiels.

Un contenu riche, unique et original est valorisé par les moteurs de recherche. Il doit fournir des informations utiles à l’utilisateur. Sa valeur contribue à asseoir l’autorité du site dans son domaine. Là aussi, le contenu doit être optimisé en utilisant des mots-clés choisis pour leur volume de recherche qui reflète l’intérêt du public.

Enfin, le netlinking, ou être cité via des liens d’autres sites faisant autorité sur son sujet, façonne la popularité du site auprès de Google. Celle-ci, grâce à son système de scoring appelé « Pagerank », fonctionne de manière similaire aux recommandations : le netlinking établit l’autorité d’un site.

Ces éléments relativisent le caractère « naturel » de la référence sur les moteurs de recherche comme un phénomène ne nécessitant aucun budget.

Combien coûte le SEO ?

Le budget varie considérablement en fonction de la concurrence dans votre secteur d’activité, de la taille de votre marché (local, national, international) et des objectifs que vous vous fixez. Il y a cinq principaux postes de dépenses que vous devez planifier afin de mener à bien une stratégie de référencement.

L’audit SEO

L’audit SEO, facultatif mais souvent indispensable, établit un état des lieux du site. Il peut avoir deux dimensions : technique, mais aussi sémantique pour définir la liste des mots-clés à fort potentiel pour le site. Le prix d’un audit SEO standard varie de 1000 à 3000 €. Il peut aller au-delà pour les très grands sites.

Les développements techniques

Une fois les points bloquants identifiés lors de l’audit, vous devrez demander à votre agence web d’apporter les corrections sur le site. Des coûts d’aménagement et de maintenance du site sont donc à prévoir.

À Lire  SEO : comment connaître les mots-clés de la longue traîne ?

La production de contenu

La production de contenu est un élément de coût important mais ô combien essentiel en SEO. Elle peut être internalisée, mais si elle est externalisée, cela implique que la rédaction est optimisée pour le SEO. Selon le besoin de faire appel à un éditeur spécialisé dans certains sujets précis, le prix varie entre une centaine et plusieurs centaines d’euros la page. La longueur du contenu écrit influence également le prix, ainsi que le type de page (service, produit, article de blog, etc.).

L’achat de backlinks

Le netlinking consiste à acheter des backlinks de qualité afin d’augmenter la popularité d’un site auprès des moteurs de recherche. Un budget dédié à l’acquisition de liens varie de quelques centaines d’euros par mois à plusieurs milliers d’euros pour les entreprises qui se positionnent sur des mots clés très concurrentiels. Les liens provenant de sites de haute autorité, tels que les médias grand public, valent plus. Il faut donc être vigilant face à des propositions budgétaires trop basses, qui peuvent cacher l’utilisation de techniques dites « Black Hat », qui ne respectent pas les règles de Google. Ces actions sont risquées et peuvent entraîner des pénalités importantes ou même la suppression de la liste des sites.

Une prestation SEO

Enfin, un accompagnement SEO par une agence spécialisée en SEO est parfois nécessaire. Chaque situation est différente, le coût d’une prestation SEO est calculé au plus juste en fonction du nombre et de la complexité des sites à optimiser. Y a-t-il un site par pays ou activité, ou plusieurs ? S’il s’agit d’un site de commerce électronique, combien d’annonces compte-t-il ? La taille d’un site influence le temps d’analyse et de traitement.

La qualité et l’étendue de la livraison attendue sont également des facteurs importants. « Comme toute profession, vous pouvez faire face à une grande disparité de prix. Une prestation de haut niveau avec des consultants qui ont une grande expérience dans leur domaine coûtera bien sûr plus cher mais générera un retour sur investissement plus élevé », précise Florian Géri, directeur général de Netinshape, une agence de marketing digital à Paris.

Le SEO, davantage rentable à long terme

Travailler son référencement est source d’avantages à long terme : les positions acquises dans les SERP permettent de miser sur le long terme. Selon les requêtes et la popularité de certains sujets, les pages de résultats de recherche varient légèrement ou pas du tout chaque jour. En comparaison, le référencement à effet de levier (SEA) fonctionne grâce à un système d’enchères susceptibles d’augmenter en raison de la pression concurrentielle. Il faut avoir un gros budget pour rester dans les premières annonces publiées en haut de la première page.

SEA et SEO ne sont pas opposés : ils sont même complémentaires. Le SEA est intéressant pour des opérations commerciales ponctuelles ou de courte durée, ou lorsque vous n’êtes pas encore assez bien positionné en SEO.

Si l’algorithme de Google subit chaque jour de nombreux changements, ceux-ci n’auront pas beaucoup d’impact sur le positionnement d’un site s’il est optimisé en respectant les règles établies par le moteur de recherche. Les risques de réduction du trafic sont ainsi minimisés.

De ce fait, l’influence d’une stratégie SEO bien gérée s’étale sur une longue période, tout comme l’amortissement de son coût. C’est l’inverse de l’EES, dont l’impact est immédiat mais nécessite un budget constant pour obtenir des effets similaires. Investir dans le référencement de votre site représente donc des efforts et des investissements à long terme.

Communauté d’entreprise