Après Gourette et La Pierre Saint Martin, Artouste ferme également sa station de ski faute d’enneigement. Côté météo, aucune chute de neige n’est prévue pour les quinze prochains jours, mais la saison n’est pas terminée, selon des experts qui tentent de plus en plus d’attirer les touristes vers les montagnes.

A peine ouvert quinze jours pour les vacances de Noël, et il doit être fermé. Les stations de ski de la région manquent de neige pour fonctionner cet hiver. Au total, la moitié des pistes de ski en France sont fermées en raison du temps clément. Dans les Pyrénées, seuls 25% des pistes de ski pourraient être ouvertes pendant ces vacances.

La station d’Artouste, à 1400-2100 mètres d’altitude, est située en Béarn dans la vallée d’Ossau, à proximité de Pau et à quelques kilomètres de la frontière espagnole. Il y a 17 sentiers répartis sur 25 km au milieu des sapins. Mais cette année sans neige. La saison a commencé le 17 décembre et se termine normalement le 26 mars.

« La station d’Artouste et ses activités seront fermées à partir du 3 janvier 2023. Nous attendons les chutes de neige pour pouvoir ouvrir nos pistes et satisfaire nos skieurs et snowboarders », peut-on lire sur le site de la station béarnaise.

En fait, le ski n’a même pas commencé à Artouste. « Nous avons ouvert la gare avec l’activité du petit train et nous avons eu 50% d’occupation touristique grâce à cette attraction. Le petit train était complet de 10h à 15h. La télécabine fait 300 personnes par jour, certains montent pour voir la vue de la montagne. Les restaurants sont contents des vacances », déclare Jean-Christophe Lalanne, directeur de la station d’Artouste.

Nous avons ouvert le jour de Noël en mode été. Et si nécessaire, nous rouvrirons en février en mode été et s’il n’y a pas de neige.

Jean-Christophe Lalanne, directeur d’Artouste

Pendant ce temps, les saisonniers sont en activité partielle de longue durée entre deux congés. « Les locaux ne viendront pas prendre le train », explique le directeur.

Faute de neige, le train d’Artouste est resté en service pendant les vacances pour continuer à attirer les familles : à défaut de ski, on peut respirer l’air frais en traversant les montagnes.

Le petit train d’Artouste a continué à circuler pendant les vacances scolaires.

© France 3 Aquitaine

La Pierre Saint Martin, dont la station de ski s’étend entre 1 525 et 2 150 m d’altitude avec 27 pistes, est également temporairement fermée depuis le 30 décembre, mais maintient certaines activités pour attirer les vacanciers espagnols en janvier. .

La station de La Pierre Saint Martin a été contrainte de fermer temporairement son domaine skiable.

Source : site internet de la station

Image prise le 3 janvier 2023 à 10h22 depuis le secteur supérieur de la station de ski La Pierre Saint Martin (64).

© Capture d’écran de la webcam de La Pierre Saint Martin

« Malgré tous les efforts des équipes pour assurer des pistes pratiques, la situation d’enneigement ne nous permet pas de proposer une offre de ski satisfaisante. Aussi, en attendant des conditions météo plus favorables, la station de ski ne pourra pas rester ouverte pour la prochains jours. La station La Pierre Saint Martin reste active pour proposer des activités aux touristes et des animations en cette période de fêtes », selon un message sur le site internet de la station.

À Lire  Indira Ampiot, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2023

Station de ski de La Pierre Saint Martin le mardi 3 janvier 2023 à 10h18, fermée faute de neige.

© Capture d’écran de la webcam de La Pierre Saint Martin

A Gourette, même scénario en raison du manque de neige. Durant ces vacances, Gourette a pu maintenir son espace débutant ouvert malgré le manque d’enneigement avec deux pistes ouvertes et un jardin des neiges pour l’école de ski, mais a dû fermer le 31 décembre. Cependant, son directeur veut espérer des chutes de neige en janvier après le dégel.

A Gourette, dans les Pyrénées-Atlantiques, mardi 3 janvier, le soleil brille sur les pistes très légèrement enneigées, « on a envie d’y croire jusqu’à la fin de la saison 2022/23 ».

© Gourette-Secteur Cotch capture d’écran de la webcam

La station de Gourette emploie 120 saisonniers et 20 permanents. « En raison de la fermeture, certains ont pris des congés annuels, et une partie du personnel est au chômage technique », explique Jean-François Esquerre, chef de gare, malgré tout satisfait des quinze jours d’ouverture à Noël.

« Au niveau de la fréquentation, nous n’en sommes pas là, car nous avions 1 000 clients par jour au lieu de 7 000 l’an dernier, mais les vacances de Noël ont été honorables au niveau de la qualité de l’accueil et le retour des touristes a été très positif malgré un peu de neige. . , il dit.

Et dans la suite de la saison, Jean-François Esquerre ne veut pas baisser les bras et veut encore y croire, car « il a déjà vécu tous les scénarios ». « Saison 2020/21 c’était exceptionnel, mais on a eu des hivers compliqués avec pas de neige à Noël et même pas de neige en février au milieu des années 2000 », se souvient le réalisateur.

Ce n’est que le 3 janvier ! Alors, les prévisions météo ne sont pas encourageantes, mais nous avons déjà eu des saisons aussi compliquées avec des Noëls au balcon sans neige. En 2019, nous n’avons ouvert que le 12 janvier.

Jean-François Esquerre, directeur de la gare de Gourette.

VIDÉO. Découvrez le reportage de Gourette le 29/12/2022, la station qui a fait de multiples efforts pour ouvrir deux pistes le jour de Noël avec peu de neige :

Régine Casaucau de l’office de tourisme du Haut Béarn La Pierre Saint Martin reste également optimiste, « on ne peut pas dire avant la fin de la saison fin mars. Noël sans neige est déjà arrivé, donc c’est gênant pour les professionnels et décevant pour les clients ». , mais les excursionnistes ont joué le jeu « participant à nos activités VTT, luge sur tapis comme l’été, karting en chiens de traîneau ».

Mais au fil des jours, l’inquiétude grandit et la plupart des experts attendent la prochaine neige.