La hausse annoncée des prix de l’énergie peut inciter certains propriétaires à réaliser certains travaux d’isolation, afin d’économiser sur leurs factures. Isoler sa maison en remplaçant les fenêtres, isoler les combles ou les murs reste un moyen infaillible d’économiser de l’énergie. Depuis quelques années, l’isolation par l’extérieur est devenue une pratique de plus en plus courante pour isoler sa maison. Ce système consiste à envelopper votre maison dans une couche isolante, mais de l’extérieur. Ces travaux demandent beaucoup de travail d’isolation intérieure. L’isolation par l’extérieur est très performante et est également éligible au régime d’aides de l’Etat, MaPrimeRénov’. Mais, comment choisir l’isolation extérieure ? Combien ça coûte? Nous vous expliquerons tout.

Pourquoi isoler une maison par l’extérieur ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’isolation par l’extérieur est une méthode plus onéreuse que l’isolation traditionnelle ! Cependant, à y regarder de plus près, les avantages qu’il procure l’emporteront sur le coût supplémentaire. Avec l’isolation extérieure, vous ne perdez pas un centimètre carré d’espace intérieur. Et évitez aussi de casser vos murs ou vos plafonds pour remplacer votre ancien placo par des matériaux isolants ! Selon les professionnels, l’isolation par l’extérieur est l’une des méthodes les plus efficaces. Cela permet également de la garder au frais en été, ce qui n’est pas le cas de la laine de verre ou de roche. En effet, ces matériaux peuvent rapidement transformer votre sol en four l’été.

L’isolation par l’extérieur, qu’est-ce que c’est ?

Très efficace pour lutter contre les déperditions de chaleur, cette technique consiste à ajouter de l’isolant directement sur les murs extérieurs. La perte de chaleur est une perte liée aux échanges entre l’intérieur et l’extérieur. Autrement dit, le réchauffement que nous proposons à l’intérieur va inexorablement à l’extérieur. Un habitat mal isolé en tant que tel est appelé « passoire thermique ». La perte de chaleur peut se produire à travers les parois d’un mur, d’une fenêtre ou d’une porte. Dans d’autres cas, ils proviennent de ponts thermiques qui se situent généralement entre les sols, entre les murs et le plafond, ou encore dans les prises électriques. Des pertes de chaleur sont également observées au niveau de la VMC. Mais malheureusement, ce contexte est irrémédiable, les ventilations sont nécessaires et obligatoires dans un habitat.

À Lire  CARTE. Les 48 départements où les pneus hiver seront obligatoires

Les différentes techniques de l’isolation par l’extérieur

Il existe d’autres techniques d’isolation par l’extérieur comme le polystyrène expansé (EPS) ou le polystyrène extrudé (XPS). Celles-ci consistent à fixer de gros blocs de polystyrène et de laine de roche sur les murs extérieurs. Ce système nécessite généralement la présence de murs en pierre ou de restauration recouverts de chaux, c’est-à-dire les matériaux dits « respirants » comme le bardage bois. Ce dernier procédé revient à recouvrir les murs d’un bardage, derrière lequel est placé un isolant tel que de la laine de roche. Le chanvre figure également sur la liste des meilleurs isolants, de surcroît écologiques, particulièrement plébiscités par les propriétaires de petites maisons. Il est assez difficile de donner un prix au système d’isolation par l’extérieur, car il dépend de plusieurs éléments. A noter toutefois qu’il varie entre 110 et 230 € le mètre carré, selon la surface totale à isoler, le matériau choisi et le coût des travaux. Si vous souhaitez bénéficier de la prime de l’état, il faut bien entendu passer par une entreprise labellisée RGE (garant reconnu pour l’environnement).