Les beaux sapins de Noël se font de plus en plus rares, mais il en reste encore : celui qui décorera la place de Jaude pour les fêtes, arrivé jeudi soir après une opération rondement menée.

Pour Thierry Pranal, responsable de la logistique de la ville de Clermont-Ferrand, c’était ce… 21e sapin de Noël ! L’homme a donc une certaine expérience, et une conviction de spécialiste, « c’est un beau modèle ! ».

Avant la coupe, on pensait qu’il avait au moins 70 ans, mais après avoir compté ses bagues, il était plus proche de 90 ! Un beau spécimen donc, de 8 tonnes et de 27 mètres de haut, offert comme l’an dernier par la commune de Murat-le-Quaire. Mais pourquoi chercher un arbre si loin ? Tout simplement parce que les beaux épicéas, dignes de trôner au centre d’une ville de la taille de Clermont-Ferrand, se font de plus en plus rares : « Ils doivent remplir de nombreuses conditions. Faites d’abord une belle taille, mais ayez aussi de belles branches. Mais les sapins que l’on voit le long des routes ont peu de branches, souvent gênés par leurs voisins. Enfin, ils doivent être accessibles », explique Thierry Pranal.

Soutenu par une grue

Le sapin de Murat remplissait toutes les conditions et a donc été taillé dans les règles mercredi matin. Et là on ne coupe pas un sapin de Noël comme n’importe quel autre sapin : pas question de le faire tomber au risque de casser toutes ses branches.

À Lire  Qu'est-ce que le référencement organique (SEO) ?

L’arbre est donc soutenu par une grue pendant l’opération, et posé avec soin sur son camion, puis les plus grosses branches du bas sont coupées (elles sont refixées à l’arrivée) et les autres sont attachées pour ne pas trop dépasser. Cependant, le convoi reste exceptionnel, à tel point que certains panneaux de signalisation doivent être retirés lors du passage.

Triste fin

Un passage qui s’effectuera très tard jeudi soir, en arrivant à Jaude vers minuit (la circulation sera temporairement interdite sur l’avenue Raymond-Bergougnan, le boulevard Berthelot et la rue Blatin). Puis vient le relooking à partir de vendredi pour une inauguration en soirée. On pourra alors s’interroger pendant un mois avant un démontage tout début janvier. Le reste est un peu plus triste, car cet arbre a peu de valeur : il sera coupé pour des palettes ou des emballages et les branches transformées en paillis.

Recevez notre newsletter loisirs par e-mail et trouvez des idées d’excursions et d’activités dans votre région.