Il sera bientôt possible de louer une voiture électrique pour cent euros par mois sous certaines conditions. Consoglobe vous explique.

Qu’est-ce que le « leasing Macron » ?

Promesse tenue. Le 17 mars 2022, Emmanuel Macron a proposé « de mettre en place des mécanismes de crédit-bail pour accompagner les familles les plus modestes afin de permettre le transfert de leurs véhicules ». Dans le cas d’une voiture, ce crédit à la consommation consiste à la louer et, au terme de la durée d’utilisation convenue dans le contrat, à l’acheter définitivement ou à la restituer.

Flexible et sans apport initial, le leasing présente de nombreux avantages. La bonne nouvelle, ce qu’on appelle désormais le « bail Macron », fera partie du budget 2023. Elle sera présentée le lundi 26 septembre 2022. Concrètement, cela signifie que les plus modérés – les jeunes Français en un peu plus de quatre mois . personnes, familles sous condition de ressources ou éloignées des transports en commun, personnes travaillant dans le secteur médico-social, elles pourraient bénéficier de cette mesure.

Dossier spécial – tout savoir sur les voitures électriques

Une voiture électrique à cent euros par mois

Concrètement, il devrait coûter une centaine d’euros par mois pour louer une voiture électrique. Les modèles proposés seront des citadines et l’entretien des véhicules sera compris dans le don. « La contribution devrait être limitée au montant maximum après la délivrance du bonus écologique et de la prime à la conversion », précise BFMTV.

À Lire  Assurance auto jeune conducteur : une assurance qui se démarque

🔴 EN DIRECT

Voitures en leasing : « ça coûtera entre 80 et 100 euros par mois », assure Emmanuel Macron

📝 https://t.co/T2l2sgjTbw pic.twitter.com/BT43VtPQq2

— BFMTV (@BFMTV) 23 mars 2022

Le « leasing Macron » doit permettre la location de cent mille voitures électriques par an avec une contribution initiale de l’Etat de cinq cents euros par véhicule. Le budget prévu est de cinquante millions d’euros. Un budget insuffisant, selon les spécialistes du secteur, mais destiné, selon le gouvernement, à « amorcer la pompe » puisque les crédits devraient augmenter en 2024. Reste à savoir si ces véhicules seront fabriqués en France. En effet, selon nos confrères, la plupart des citadines électriques « sont le plus souvent fabriquées en Chine, en Europe de l’Est », ce qui signifie que le gouvernement « offrirait le marché aux constructeurs étrangers et surtout à la concurrence de la Chine ».

Rédigé par Audrey Lallement

ConsoGlobe vous recommande également…