Le sommeil est essentiel à notre bien-être. Pourtant, les Français dorment de moins en moins selon le Baromètre de Santé France. Comment bien dormir ? Combien d’heures faut-il dormir la nuit pour un sommeil optimal ? Conseils du psychothérapeute et coach Benjamin Lubszynski.

Selon les chiffres du Baromètre de Santé Publique France, nous passons un tiers de notre vie à dormir, soit entre 25 et 27 ans pour une espérance de vie de 80 ans. Depuis des décennies, certains souhaitent ne jamais « perdre » leurs yeux la nuit. Car oui, pour certaines personnes dormir est une perte de temps. Pourtant, le sommeil est le pilier de notre santé. Sans elle, il est impossible pour notre cerveau de fonctionner correctement !

Mais dans le noir, il peut être difficile voire impossible pour certaines personnes de s’endormir paisiblement. Toujours selon Santé publique France, les Français dorment moins : en 2017, un adulte dormait en moyenne 6h42 par 24 heures par semaine, soit moins que le minimum de 7 heures par jour habituellement recommandé pour une bonne récupération. Cela est dû à plusieurs facteurs, dont l’augmentation du travail de nuit et un mode de vie malsain.

Comment se rendormir ? Quelles sont les solutions pour bien dormir sans se réveiller la nuit ? Benjamin Lubszynski, psychothérapeute et coach, auteur de Dors bien, ça s’apprend ! (Editions du Rocher), suivi par plus de 400 000 personnes sur sa chaîne YouTube dédiée à l’hypnose et au bien-être, nous partage ses conseils.

Comment bien dormir la nuit sans se réveiller ?

Benjamin Lubszynski : Il y a des règles à respecter comme se coucher et se réveiller à heure fixe, sinon le sommeil se dégradera et vous vous réveillerez plus facilement. On peut travailler avec l’hypnose car elle prolonge la durée du sommeil lent et profond. Le mieux est d’être dans une pièce fraîche, d’éteindre la lumière et de s’isoler du bruit avec des bouchons d’oreille par exemple. Mais on peut aussi s’endormir en écoutant un podcast ou des enregistrements de sons blancs, comme le débit d’une rivière, la pluie qui tombe… Les sons blancs peuvent faciliter l’endormissement car ils couvrent les autres et donnent un sentiment de protection. .

L’hypnose fonctionne-t-elle pour tous ?

L’hypnose dite « à l’ancienne » ne sera accessible qu’à 10% de la population. Celle d’aujourd’hui, que je pratique via ma chaîne TouTube, s’apparente à de la méditation : on va lâcher prise, se détendre davantage. Mais il faut de la pratique pour espérer retrouver un sommeil de qualité. L’hypnose est à proscrire en cas de psychose (bipolarité, schizophrénie).

Comment bien dormir naturellement ?

Certains se tournent vers la tisane pour dormir, mais elle est diurétique. On va donc se réveiller la nuit pour aller aux toilettes ! Les plantes peuvent aider, je vous conseille d’aller voir un spécialiste en phytothérapie. Pour bien dormir, il faut avant tout avoir confiance en sa capacité à dormir et il ne suffit pas de dormir 8 heures, notre sommeil doit être de bonne qualité !

Un certain nombre de choses sont importantes pour cela : ne pas dormir dans une pièce trop chaude, varier ses heures de coucher et de réveil et éviter de s’exposer aux écrans une heure avant de s’endormir. Le sommeil est susceptible d’être dégradé et de moins bonne qualité.

Le sommeil influence l’humeur, le stress, la mémoire, la concentration et donc notre santé et notre bonheur. Les gens ne se soucient pas assez de leur sommeil. Le manque de sommeil a un impact macro sur la santé physique et mentale dans une société où l’on est de plus en plus exposé aux écrans, où l’on accumule des heures dans les transports et donc du stress…

À Lire  "Il ou elle ne veut pas de moi" : comment gérer une baisse de libido dans un couple

Pourquoi se sent-on plus fatigué lorsqu’il fait froid ?

A cette période de l’année, 20 à 30% de la population est sensible au manque d’exposition au soleil. Pour contrer ce que l’on appelle communément les troubles de l’humeur saisonniers, il est nécessaire de faire des séances de luminothérapie le matin. Cela aide à sécréter de la mélatonine et donc à mieux dormir quand le froid arrive. La fatigue ressentie en fin d’année peut aussi être associée à une carence.

Y a-t-il une position à privilégier pour mieux dormir ?

Essayer de trouver une position pour mieux dormir est vain car on a généralement du mal à en changer et on a tendance à bouger la nuit. On doit dormir comme on veut. La question de la fonction ne se pose que si vous souffrez de difficultés respiratoires ou de maux de dos.

Pourquoi certaines personnes ne dorment pas bien ou se réveillent la nuit ?

Chez 1 personne sur 2, le réveil nocturne est lié au fait que le partenaire bouge, ronfle, tire la couverture parce qu’il a froid et provoque le réveil dû à la douleur. Ce sont les deux causes les plus fréquentes de réveil. Dans ce dernier cas, il n’y a pas de position privilégiée, sauf celle qui fait le moins mal. La qualité de la literie est importante : il faut un bon matelas ergonomique et un oreiller à la bonne hauteur.

Comment bien dormir sans médicaments ?

Nous devons essayer d’utiliser autant que possible des stratégies de gestion de la douleur, comme l’hypnose, qui peut être combinée à une approche médicale avec des analgésiques pour les douleurs intenses. Il existe également des gadgets tels que des couvertures chauffantes ou des électrostimulateurs. Vous pouvez aussi essayer la relaxation, la sophrologie… L’idée est de souffrir le moins possible et de ne pas prendre le plus de médicaments possible. On pense qu’il faut éviter les stimulants (caféine, vitamine C, thé) l’après-midi afin qu’ils ne perturbent pas notre sommeil après la tombée de la nuit.

Les troubles du sommeil peuvent-ils cacher une maladie ?

En fait, les raisons d’une nuit agitée peuvent être liées à un inconfort dans le corps ou à une pathologie. On connaît tous l’apnée du sommeil qui augmente avec l’âge et l’obésité, le syndrome des jambes sans repos (appelé aussi jambes sans repos) qui bouge beaucoup la nuit et empêche de s’endormir… Il existe un pas du tout extrêmement rare et mortel : insomnie paradoxale. Les personnes qui en souffrent dorment mais ont l’impression de ne pas avoir dormi du tout.

Quant aux troubles du sommeil causés par des raisons non médicales telles que l’insomnie, ils sont souvent liés au stress. Si vous souffrez d’insomnie, vous vous sentez seul, c’est une expérience qui peut faire peur. Notre qualité de vie est directement affectée, positivement ou négativement, par notre sommeil. Il faut donc communiquer sur ce sujet et ne pas hésiter à embêter votre médecin ! Les questions entourant le sommeil sont un véritable enjeu médical et de santé mentale qui nécessite une éducation. Il faut sensibiliser les médecins généralistes.

Problème de sommeil : vers qui doit-on se tourner ?

Vous devriez d’abord parler à votre médecin de vos problèmes de sommeil. Selon vos antécédents médicaux, il vous orientera vers un pneumologue ou une autre spécialité. Deuxièmement, il est sage de consulter un spécialiste du sommeil.