L’ouverture d’un nouveau restaurant lève le rideau sur l’acte suivant. Une histoire inédite qui s’engage, une participation qui s’installe. C’est sûrement la raison pour laquelle l’Hôtel de Crillon a choisi Paul Pairet, l’un des chefs les plus emblématiques de la scène internationale, pour lancer prochainement NONOS.

C’est avant tout ce plaisir de retrouver Pairet à Paris, la ville d’avant ses aventures culinaires à Shanghai, la ville d’avant les étoiles, la ville du cœur et, au cœur de la ville, l’Hôtel de Crillon dont l’élégance première est toujours croire au possible. A commencer par la rencontre. Une rencontre, place de la Concorde, entre un grand chef contemporain et une adresse mythique pour imaginer ensemble une table au style inattendu et recherché.

Il y a donc désormais NONOS.

Un lieu né de l’intuition. A propos de renouer, en 2023, avec l’énergie d’un genre que les palaces ont rendu suprême : le barbecue. Comme aime à le dire Paul Pairet : rien que dire cette petite syllabe met de la joie au cœur, de l’appétit au printemps et un sourire aux lèvres. NONOS dans ce swing. Hors mode, hors du miroir. Une table pensée comme la salle à manger d’aujourd’hui, animée, urbaine, de jour comme de nuit, ceux de l’hôtel retrouvent ceux de la ville.

Quel confort, quel décor ?

Plutôt que de les dévoiler, laissez-nous vous dire qu’ils sont conçus pour que le public et Paris puissent se les approprier car c’est le talent conjugué des deux avant tout qui les rend si bons. Réunion co-participante, disponible avec des aliments du même bercail. Gourmande, essentielle, satisfaite de soi, passionnée par l’alimentation.

Paul Pairet a voulu une carte pleine de ces recettes qu’il aime à avouer « heureuses ». Des recettes qui viennent du plaisir, qui ont du bon sens et des mots simples. L’occasion d’un barbecue dans le palais est l’occasion d’en révéler toute l’ampleur et la splendeur. Encore mieux à l’Hôtel de Crillon ! NONOS conçoit et invite le grill à la française à faire valser l’extra dans l’ordinaire, canaille et bourgeois, le rétro qui ravit et le classique qui enchante.

À Lire  RDC : BRALIMA S.A. lance la bière Heineken 50cl dans une nouvelle bouteille en verre consignée à Kinshasa (communiqué de presse)

Sens de la saison, produits originels, cuisson intègre, dressage chic, ne pas singer les artifices, voilà le menu du NONOS.

Son humilité, son ambition. sa diablerie, son évidence.

Il y a des mimosas aux œufs, de belles entrées nature, du beurre d’escargot et de la soupe à l’oignon. Il y a direct émincé de cuisse et homard grillé, poulet rôti et purée de saucisson, bar entier et grande feuille meunière, côtes de bœuf épaisses et fine entrecôte, beaux gestes en salle et attention au pain maison aux truffes. Suivent fromages et desserts, soufflés au chocolat, Grand Marnier, fruit de la passion, riz au lait ou encore baba au rhum…

Une aventure qui ne serait pas tout à fait complète sans la jolie surprise d’une seconde adresse qui prolonge NONOS : comestibles

Il y a avant tout une cuisine moderne pour être intemporelle, une table qui comble vos envies, se souvient du bon goût pour offrir un choix large et libre, s’engage dans ce luxe d’un repas qui vous ressemble. Déjeuner, dîner selon votre appétit, votre humeur, le temps que vous y avez consacré, le ton de la conversation, le ciel dehors et toujours le talent de ceux qui vous accompagnent.

C’est son garde-manger, sa cantine collaborative, son comptoir d’épicerie ainsi que la recréation gourmande de l’Hôtel de Crillon. D’autre part, on découvrira l’audace de l’épicerie fine chic, la classe des snacks, « sur le pouce », où le matin – minuit chacun viendra se détendre son appétit, assouvir sa faim, et même assouvir sa faim à maison avec les meilleurs fruits de mer, charcuterie, poissons fumés, fromages, pâtisseries, vous n’oublierez pas.

Fidèle à l’esprit d’un palace toujours en mouvement, l’Hôtel de Crillon accueille Paul Pairet et ses deux nouvelles maisons. Tous deux pressés de tenir leurs promesses, de partager leurs envies, impatients de vous rencontrer.

Nonos et Comestibles de Paul Pairet – Hôtel de Crillon, Hôtel Palissandre

10, place de la Concorde – Paris 8e