Mettre sa voiture à disposition et la louer quand on n’en a pas besoin présente de nombreux avantages, tant pour le propriétaire que pour le locataire.

C’est aussi une loi éco-citoyenne qui, si elle était adoptée à grande échelle, pourrait ralentir le développement du parc automobile et ainsi réduire significativement les émissions de CO2 dans l’air.

Si la pratique n’est pas nouvelle, elle est de plus en plus tendance. L’idée est que la voiture peut être rentabilisée en la conduisant le plus possible, y compris lorsque le propriétaire ne l’utilise pas. Cela a des avantages à la fois économiques et environnementaux.

Tarif compétitif

Louer une voiture personnelle permet de gagner de l’argent, et surtout, l’idée est qu’elle paie en partie les frais d’entretien et de carburant. Attention, ces revenus seront imposables au-delà du seuil de 305 € par an. Pour le locataire c’est aussi une très bonne affaire, les prix sont souvent 30 à 40% moins chers qu’en passant par un loueur professionnel.

Pour le propriétaire, cela ne prend que quelques clics. Il lui suffit de localiser son véhicule et d’indiquer sa disponibilité, qui peut aller de quelques heures à quelques semaines, pour qu’il soit immédiatement disponible.

La location se fait par l’intermédiaire d’une plateforme intermédiaire spécialisée, le propriétaire n’a pas à faire face à un contrat d’assurance. Ceci est inclus dans le service et, en cas d’accident ou d’accident, l’assurance couvrira les réparations. En cas de vol, elle indemnisera la valeur de la voiture. Pour que cela fonctionne, il faut évidemment que la voiture soit déjà couverte sur les côtés.

À Lire  + 4% pour les frais d'assistance routière

Louer une voiture, c’est aussi une démarche éco-civique. Cela signifie s’engager à réduire le nombre de voitures sur la route, en veillant à ce que les conducteurs n’aient pas nécessairement à acheter de nouvelles voitures, surtout s’ils ne les utilisent qu’occasionnellement, ce que la location peut faire.