C’est la dernière en date de 2021 pour les conducteurs : la demande de loi à l’Assemblée pose la question de l’équipement pour conduire cet hiver.

Cette ordonnance est entrée en vigueur le 1er novembre 2021. Elle impose désormais aux conducteurs circulant dans certains départements de s’équiper de pneus hiver (ou 4 saisons), ou de porter des dispositifs anti-neige leur permettant de rouler sur la neige. . Et ce, pour une période du 1er novembre au 31 mars de chaque année, à compter de cette année 2021.

Si l’objectif premier de cette mesure est de rendre les routes plus sûres et d’éviter les embouteillages causés par quelques véhicules non équipés, certains conducteurs peuvent ressentir qu’ils doivent à nouveau se rendre à la caisse. Aujourd’hui nous allons vous expliquer qui c’est, comment vous équiper et ce que vous risquez de ne pas faire.

Où s’applique cette loi Montagne ?  Suis-je concernée ?

Tous les véhicules (voitures, véhicules utilitaires, valises de camping, poids lourds, remorques et bus) sont concernés, à l’exception des véhicules sans permis et des deux-roues.

La Loi Montagne s’applique en priorité aux habitants des zones considérées comme montagneuses (Alpes, Corse, Massif Central, Massif Jura, Pyrénées, Massif Vosgien), mais s’applique également à tous ceux qui peuvent s’y rendre pour le travail ou les loisirs entre novembre et mars.

Ce sont les gestionnaires qui définissent, par département, les circonscriptions auxquelles s’appliquent les obligations de cet instrument. De nouveaux panneaux apparaîtront également progressivement indiquant que vous entrez dans la zone couverte par la Loi de la Montagne.

Certaines routes de transport ou de chargement peuvent cependant avoir un décrochage (également défini par l’administrateur). Alors rappelez-vous qu’en général, si vous êtes dans ces états, vous devez vous y conformer.

Comment équiper sa voiture pour être conforme ?

Si vous avez déjà vécu en zone montagneuse, il y a fort à parier que vous êtes déjà équipé. Par conséquent, la mesure vise souvent les conducteurs de la périphérie de ces zones et les touristes.

Pour vous conformer, vous devez :

À Lire  Préparer sa maison pour l'hiver : 8 tâches essentielles

Comment choisir ses pneus ou ses dispositifs antidérapants ?

Pour les automobilistes qui vivent dans des zones géographiques où le climat hivernal est doux, et dont le besoin de se rendre en zone montagneuse n’est qu’occasionnel, un équipement anti-neige sur bottes semble être la solution idéale.

Deux options sont donc possibles pour les périphériques amovibles, chacune avec des avantages et des inconvénients :

Vous devriez pouvoir attacher les pneus de votre voiture avec des chaînes ou des chaussettes, vous devriez donc au moins pouvoir attacher les pneus avant ou arrière selon le type de votre voiture. En cas de doute, n’hésitez pas à demander avant !

Notre conseil pour cet appareil : pratiquez les exercices chez vous, pour apprendre les exercices avant de les refaire de nombreuses fois dans des conditions défavorables. Si vous êtes à l’aise avec la manipulation, vous ferez tout sans réfléchir et vous vous protégerez mieux des accidents.

Pour tous les autres conducteurs, notre conseil est d’obtenir des pneus d’hiver (ou 4 saisons). Les pneus d’hiver sont vraiment utiles lorsque la température descend en dessous de 7 ° C, ainsi que sous la pluie – ils ne sont pas destinés aux zones enneigées. Ils vous permettent de réduire votre distance de freinage et d’avoir une meilleure route (moins de risque d’aquaplaning).

Les pneus toutes saisons sont un compromis entre les pneus d’hiver et d’été, ce qui évite d’avoir à remplacer vos pneus deux fois par an.

Pour être conforme, les pneumatiques doivent indiquer « M+S » sur leur flanc, de préférence avec le marquage 3PMSF (3 Peak Mountain Snow Flake) symbolisant une montagne aux 3 sommets enneigés.

Si vous roulez beaucoup, ne négligez jamais vos pneus, ils sont votre seul contact avec le sol.

Quels sont les risques si vous n’êtes pas équipée ?

Bonnes nouvelles! Pour suivre cette nouvelle étape, le gouvernement a décidé de ne pas sanctionner cet hiver. Il doit se contenter du rappel de la loi et de l’éducation.

En revanche, à partir du 1er novembre 2022, des contrôles sont susceptibles d’être en place. Le montant de l’amende n’a pas encore été constaté, mais il peut facilement être estimé à un minimum d’une amende de classe 4 de 135 €.

En revanche, les risques sont ceux de l’accident, alors n’attendez pas de maîtriser les risques d’amendes pour vous équiper. Votre sécurité et celle des autres usagers de la route !

A lire aussi :