Après trois mois d’activité, l’Opération Sang toi libre », qui offre une protection périodique gratuite aux Liégeoises menstruées âgées de 12 à 26 ans, fait sa première évaluation. L’initiative de la Ville de Liège, qui lutte contre l’insécurité menstruelle, installe une nouvelle distribution centre au sein de la Maison Arc en Ciel.

L’initiative a payé. « L’opération Sang toi libre », lancée le 8 mars, distribue des protections hygiéniques aux jeunes de 12 à 26 ans qui le souhaitent dans 4 centres jeunesse, ainsi qu’au centre d’information jeunesse « Centrum J ». Au total, 1 300 demandes ont été enregistrées. Plus de 800 personnes menstruées ont déjà reçu la protection de leur choix.

Avec les premiers chiffres disponibles, l’Opération étend son réseau de distribution en intégrant la Maison Arc-en-Ciel. Une façon d’impliquer toutes les personnes menstruées : « Ici on a une capacité d’aider 6.500 personnes, en fonction de ce dont chacun a besoin comme produit », précise Jérôme Battistini, secrétaire de cabinet à la Conseillère des solidarités. Nous pouvons toujours aider et nous sommes très satisfaits des chiffres actuels. Mais il y a encore de la place et on peut toujours s’améliorer, en communiquant mieux, et à des endroits différents. C’est pourquoi nous avons ouvert un sixième centre de distribution à la Maison Arc-en-Ciel, pour rappeler à toutes les cibles que la protection menstruelle est accessible à tous, quelle que soit l’identité de genre. »

Le nouveau centre de distribution prendra place au sein de l’association de défense des droits LGBTQIA+. © Illustration : Maison arc-en-ciel

Un changement de mentalité ?

Un changement dans les mentalités ?

L’offre proposée est diversifiée. Par exemple, les jeunes intéressés peuvent être protégés par une sélection de 24 produits différents, allant des serviettes hygiéniques aux tampons, gobelets et serviettes hygiéniques lavables. Parmi celles-ci, l’échevin note qu’une majorité de personnes se tournent vers les culottes menstruelles (53%). Deux tiers des personnes optent également pour une protection écologiquement responsable.

À Lire  Les Forges de Lanouée : Foire de Noël des scolaires et du Népal

La pauvreté menstruelle n’est pas seulement financière, c’est aussi un manque de choix.

Des statistiques qui reflètent le comportement des jeunes sur le terrain : « Nous avons été surpris par ce pourcentage, mais il représente la volonté des jeunes menstrués de tester des produits auxquels ils n’ont pas accès tous les jours, poursuit le secrétaire de cabinet. C’était notre envie de leur donner ces produits, de pouvoir les essayer. Car la précarité menstruelle n’est pas seulement financière, mais aussi un manque de choix. Tous les jeunes n’ont pas forcément le choix de leur protection. Parfois ce sont les parents qui font le choix pour eux, et c’est dans l’idée du projet qu’ils peuvent choisir les produits qui leur conviennent le mieux. »

La protection choisie est accompagnée d’une pochette et d’un guide pratique, qui vous aideront à mieux comprendre les règles et les différents dispositifs proposés. © Tous droits réservés

« Operation Blood you free » permet également aux personnes intéressées de s’exprimer sur leur expérience. Parmi les répondants, 98 % des 12 à 26 ans souhaitent que la chirurgie soit répétée. Il se déroule jusqu’en septembre dans les 6 lieux de distribution, jusqu’à épuisement des stocks.