L’agriculture est un contributeur majeur aux GES (gaz à effet de serre) et le secteur le plus directement susceptible d’être affecté par le changement climatique. De nombreux acteurs publics et privés se mobilisent pour apporter des innovations liées aux besoins alimentaires de demain et conduire la transition agroécologique.

Une maîtrise de la Tech au service de l’agriculture et de l’alimentation de demain

L’ESILV s’engage à contribuer à ces enjeux de société en proposant un programme « Agriculture & Génie alimentaire » durant les 2 dernières années du cycle ingénieur avec pour objectif de former des ingénieurs capables de développer des solutions pour l’agriculture numérique, tout au long de la chaîne alimentaire, du champ à l’assiette.

Pascal Pinot, Directeur de l’ESILV déclare : « Le programme d’ingénierie de l’ESILV s’engage à répondre à des enjeux sociaux et environnementaux majeurs. Le domaine de l’agriculture et de l’alimentation est un secteur qui connaît déjà d’importantes mutations qui impactent le monde de demain. Après l’énergie et la ville durable, la santé et les biotechnologies, l’ouverture de cette filière complète l’offre de formation de l’ESILV afin de former des ingénieurs qui participeront et se mobiliseront pour apporter des innovations au service de la transition agroécologique. 🇧🇷 🇧🇷

« Les innovations numériques liées aux évolutions du monde agricole et alimentaire permettent de développer de nouveaux services tout au long de la chaîne de valeur. C’est extrêmement stimulant de modéliser cette nouvelle spécialité, de former de futurs talents au service de l’agriculture et de l’alimentation de demain », ajoute Pascal Clain, responsable de Major Agriculture & Génie Alimentaire.

Un programme hybride Agri & Tech

Plus habitués aux sciences exactes et technologiques, les élèves-ingénieurs enrichiront leur arc de connaissances dans les domaines de la microbiologie, de la biochimie, de la physiologie végétale, de l’écotoxicologie, de l’agroécologie et de l’économie circulaire, par d’éminents spécialistes d’INRAE ​​et de l’ANSES notamment.

À Lire  Sud Gironde et Lot-et-Garonne : alerte travaux pour le mardi 25 octobre

Ils approfondiront également leurs compétences technologiques dans les drones, la blockchain, les capteurs, l’IA et les données.

Les salons d’orientation à ne pas manquer

Nous donnons rendez-vous sur les salons Studyrama dédiés aux formations et métiers de l’Agroalimentaire, du Développement Durable et de l’Economie Verte pour trouver la formation de vos rêves !

Trois grands domaines traités dans cette majeure

Vous rencontrerez des experts, des professionnels et des jeunes diplômés pour échanger sur votre avenir professionnel. C’est aussi une occasion unique de découvrir de nombreux métiers porteurs (responsable QSE, ingénieur dépollution, chef de projet énergies renouvelables, chargé d’études environnementales, etc.) et de poser vos questions lors des conférences.

Des enjeux et des métiers porteurs de sens

Les élèves-ingénieurs auront l’opportunité, à travers des projets en équipe et des stages, de s’impliquer dans trois grands domaines :

En quête de sens à leurs études et à leur futur travail, de nombreux jeunes souhaitent contribuer aux grandes transitions de la société. Cette nouvelle Agriculture & L’ingénierie alimentaire vise à répondre à ces aspirations.

Nourrir l’humanité en transformant en profondeur toute la chaîne alimentaire représente un enjeu majeur à la croisée de la santé, de la biodiversité, de la technologie, de l’économie, de l’aménagement du territoire, du climat ou encore de l’énergie. Sans oublier l’importance du renouvellement de la population agricole à laquelle peuvent répondre ces futurs ingénieurs-agriculteurs.

Métiers accessibles : Concepteur de machines agricoles, chef de projet en éco-innovation et réhabilitation d’espaces urbains durables, analyste de données alimentaires, responsable de l’alimentation numérique, ingénieur QHSE, responsable de la sécurité alimentaire, spécialiste en agroinformatique, recherche et développement ; développement.